08/06 12:02

Etats-Unis: Plusieurs dizaines de salariés d’Apple font part de leur scepticisme à l'idée d'un retour au bureau trois fois par semaine à partir de septembre comme le souhaite la direction du groupe

Plusieurs dizaines de salariés du géant californien Apple ont fait part de leur scepticisme à l'idée d'un retour au bureau trois fois par semaine à partir de septembre comme le souhaite la direction du groupe, selon le site spécialisé The Verge. «Nous voudrions saisir cette opportunité pour communiquer une crainte grandissante parmi nos collègues», peut-on lire dans un courrier interne co-rédigé par environ 80 employés de la marque à la pomme et publié vendredi dernier par The Verge.

«La politique d'Apple sur le travail à distance ou en lieu flexible, et la communication qui l'accompagne, ont déjà forcé certains de nos collègues à démissionner», écrivent les salariés. «Sans le caractère inclusif que permet la flexibilité, beaucoup d'entre nous ont le sentiment qu'ils doivent choisir entre soit nos familles, notre bien-être et la capacité à faire de notre mieux au travail, soit faire partie d'Apple.»

Comme les autres géants technologiques américains, et de nombreuses entreprises tous secteurs confondus, Apple autorise ses salariés à pratiquer le télétravail depuis les premiers confinements l'an dernier. Mais à l'instar de Google, Facebook ou Microsoft, le fabricant d'iPhone souhaite évoluer vers un modèle hybride où les employés seraient présents sur le lieu de travail plusieurs jours de la semaine.

Dans un courriel envoyé la semaine dernière et cité par The Verge, le patron d'Apple Tim Cook a indiqué que la plupart des employés devraient faire acte de présence les lundi, mardi et jeudi à partir de septembre. Twitter a revanche décidé que les salariés qui le souhaitent pourront travailler de chez eux de manière permanente.

Ailleurs sur le web

Vos réactions