03/06 07:35

Procès sous très haute surveillance: Treize personnes sont jugées aujourd'hui à Paris pour avoir participé au harcèlement de Mila avec des menaces de mort

Treize personnes sont jugées ce jeudi à Paris pour avoir participé au harcèlement de l'adolescente Mila, parfois accompagné de menaces de mort, après la publication d'une vidéo polémique sur l'islam. Les prévenus, âgés de 18 à 30 ans, sont tous renvoyés devant le tribunal correctionnel pour harcèlement en ligne. Certains seront également jugés pour menaces de mort, et pour l'un d'eux menace de crime.

Deux d'entre eux ont formulé des demandes de renvoi, qui seront examinées à l'ouverture de l'audience. «Ce procès est celui de la terreur numérique qui déchaîne des meutes sexistes, homophobes, intolérantes contre une adolescente», a déclaré Richard Malka, l'avocat de Mila, victime de «raids» sur Internet après deux vidéos sur l'islam en janvier puis novembre 2020.

La jeune femme, qui vient de fêter ses 18 ans et qui publie le 23 juin un livre sur cette affaire, sera présente à l'audience.

Pour l'avocat, qui rappelle que Mila n'a fait «qu'exercer un droit», celui de blasphémer, le procès est aussi «celui de treize personnes, sans histoire, qui, cachées derrière leur écran et leur pseudonyme, ont souhaité broyer le crâne et lacérer le corps d'une mineure devenue leur bouc émissaire». Pour lui, «ce lynchage numérique doit être sanctionné».

«Sur plusieurs milliers de tweets, on a identifié quelques-uns (des auteurs) et ce sont ceux-là qui sont poursuivis (...) On fait assumer à celui qui a fait un tweet la totalité des menaces des autres», s'inquiète de son côté Gérard Chemla, l'avocat d'un des prévenus. Ce dernier a, selon son conseil, eu «une réaction assez sotte et épidermique, comme il y en a tous les jours sur Twitter». «Mon client est complètement dépassé par cette affaire-là», a assuré Gérard Chemla.

Les treize jeunes hommes et femmes jugés ce jeudi sont renvoyés en majorité pour un seul message parmi les milliers d'insultes et menaces reçues par Mila à l'automne via les réseaux sociaux.

Contrainte en janvier 2020 de quitter son établissement après une première vidéo où elle critiquait l'islam et le Coran, la lycéenne de l'Isère, sous protection policière, avait à nouveau fait le «buzz» mi-novembre. Sur le réseau social TikTok, elle avait lancé à ses détracteurs: «Et dernière chose, surveillez votre pote Allah, s'il vous plaît.

Parce que mes doigts dans son trou du c*l, j'les ai toujours pas sortis». Avait alors fusé une nouvelle salve de menaces: «qu'elle crève», «tu mérites de te faire égorger» ou «je vais te faire une Samuel Paty», du nom du professeur d'histoire-géo décapité en octobre après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

Originaires de toute la France, les prévenus avaient été placés en garde à vue en février, mars ou avril, dans le cadre d'une enquête menée par le tout nouveau pôle national de lutte contre la haine en ligne.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Hola2
3/juin/2021 - 13h36

C'est de notre devoir de soutenir cette jeune femme si nous tenons à la survie de notre civilisation.

Portrait de Paflebasilien
3/juin/2021 - 12h59

Tout mon soutien.

Portrait de KenShiro
3/juin/2021 - 12h52
ΙΧΘΥΣ a écrit :

Parmi les milliers de menaces de mort qu’elle reçoit, ils ont retenu soi disant 2 musulmans, 2 « chrétiens pratiquants » dont un qui lui promettait une « Samuel Paty » ( qui mérite donc de se faire botter le cul hors du Christianisme) et 9 athées.

C’est une blague ?

Je crains que ce procès soit une clownerie.

C'est tellement vrai ce que vous dites, on essaie vraiment de nous prendre pour des cons. On a juste voulu minimiser, pour encore une fois ne pas stigmatiser et ne pas montrer surtout, à quel point on a un souci avec l' islam et son intégration en France...

Portrait de KenShiro
3/juin/2021 - 12h46
Hercule Poirot a écrit :

Déjà par simple respect pour la victime vous devez rappeler LE POURQUOI Mila a tenu ces propos!! Car à vous lire, elle aurait declaré tout ceci gratuitement... Non il s'agit d'une adolescente qui dialoguait avec d'autres internautes quand un musulman à la drague très lourde (un troll quoi) a été remis à sa place... Vexé il lui a dit que les gens comme elle sont punis dans Le Coran (Nota c'est aussi le cas dans la Bible et la Torah) et c'est là qu'elle a réagit en tenant les propos que vous citez... Le principal coupable est ce petit con qui l'a harcelée et ensuite à appelé des "Musulmans" à l'aide en relayant ses dires pour la pourrir

Effectivement on ne rappel pas souvent les faits, et c'est très bien ce que vous faites, merci à vous !

Il faut dire que le problème c'est que ça dérange la bienpensance cette histoire, et je me rappel surtout de comment des association LGBT et féministe l'on lâchée, que même le gouvernement Macron a même voulu la poursuivre à un moment.

A' part ça on a aucun soucis en France avec l' islam, c’est vrai il est normal que cette fille doivent vivre sous protection policière h24 pour cause de menace de morts et exclu de toute vie sociale pour s'être défendue, face à des musulmans lui disant qu'elle ne devrait pas avoir le droit de vivre d'après leurs croyances.

Tout va bien... smiley

Portrait de hummerH2
3/juin/2021 - 11h19
ΙΧΘΥΣ a écrit :

Parmi les milliers de menaces de mort qu’elle reçoit, ils ont retenu soi disant 2 musulmans, 2 « chrétiens pratiquants » dont un qui lui promettait une « Samuel Paty » ( qui mérite donc de se faire botter le cul hors du Christianisme) et 9 athées.

C’est une blague ?

Je crains que ce procès soit une clownerie.

J'entendais ce matin qu'elle aurait reçu un total de 700 000 messages.

Difficile à croire en effet que cet "échantillon" est représentatif ...

Portrait de mbagnick
3/juin/2021 - 10h58
ΙΧΘΥΣ a écrit :

Parmi les milliers de menaces de mort qu’elle reçoit, ils ont retenu soi disant 2 musulmans, 2 « chrétiens pratiquants » dont un qui lui promettait une « Samuel Paty » ( qui mérite donc de se faire botter le cul hors du Christianisme) et 9 athées.

C’est une blague ?

Je crains que ce procès soit une clownerie.

Oui, quelle serait la motivation d'un athée pour réagir si violemment à la critique d'une religion? On nous prend vraiment pour des c…

Portrait de stefe95
3/juin/2021 - 09h44
Hercule Poirot a écrit :

Déjà par simple respect pour la victime vous devez rappeler LE POURQUOI Mila a tenu ces propos!! Car à vous lire, elle aurait declaré tout ceci gratuitement... Non il s'agit d'une adolescente qui dialoguait avec d'autres internautes quand un musulman à la drague très lourde (un troll quoi) a été remis à sa place... Vexé il lui a dit que les gens comme elle sont punis dans Le Coran (Nota c'est aussi le cas dans la Bible et la Torah) et c'est là qu'elle a réagit en tenant les propos que vous citez... Le principal coupable est ce petit con qui l'a harcelée et ensuite à appelé des "Musulmans" à l'aide en relayant ses dires pour la pourrir

Merci de nous avoir redonner le contexte, chose, que TOUS les journalistes omettent, volontairement ou non !!  

Portrait de Hercule Poirot
3/juin/2021 - 08h53

Déjà par simple respect pour la victime vous devez rappeler LE POURQUOI Mila a tenu ces propos!! Car à vous lire, elle aurait declaré tout ceci gratuitement... Non il s'agit d'une adolescente qui dialoguait avec d'autres internautes quand un musulman à la drague très lourde (un troll quoi) a été remis à sa place... Vexé il lui a dit que les gens comme elle sont punis dans Le Coran (Nota c'est aussi le cas dans la Bible et la Torah) et c'est là qu'elle a réagit en tenant les propos que vous citez... Le principal coupable est ce petit con qui l'a harcelée et ensuite à appelé des "Musulmans" à l'aide en relayant ses dires pour la pourrir

Portrait de ΙΧΘΥΣ
3/juin/2021 - 08h34

Parmi les milliers de menaces de mort qu’elle reçoit, ils ont retenu soi disant 2 musulmans, 2 « chrétiens pratiquants » dont un qui lui promettait une « Samuel Paty » ( qui mérite donc de se faire botter le cul hors du Christianisme) et 9 athées.

C’est une blague ?

Je crains que ce procès soit une clownerie.