23/05 11:31

Un hommage à Marjorie, la jeune fille de 17 ans poignardée à mort vendredi dernier par un jeune homme de 14 ans, a lieu hier après-midi à Ivry-sur-Seine - Vidéo

Un hommage à Marjorie, la jeune fille de 17 ans poignardée à mort vendredi dernier par un jeune homme de 14 ans, a lieu samedi après-midi à Ivry-sur-Seine. La couleur jaune, couleur préférée de l'adolescente, avait été choisie pour cette marche. L'hommage a été marqué par les mots très forts et très dignes de la mère de Marjorie.

Sous forme de plaidoyer, sur une estrade montée au pied des tours de la cité Hoche, à quelques mètres de l'endroit où Marjorie a été assassinée, Odile, sa maman, s'est en particulier adressée aux parents venus rendre hommage à sa fille.

Adelina, sa grande sœur, a fait un discours poignant, parlant de sa famille "endeuillée et brisée émotionnellement".

Elle a adressé un mot à sa sœur, sa "meilleure amie" qui "piquait ses vêtements" lorsqu'elle était absente, une "bonne sœur, une bonne amie" qui "savait rendre fière sa maman".

Odile Gentil, la maman de Marjorie, s'est elle aussi exprimée, entourée de ses proches. "Tant que vous pouvez dire à vos enfants 'je t'aime', dites-leur ! C'est mon plus grand regret, je n'ai pas eu cette chance d'avoir dit à Marjorie que je l'aimais, une dernière fois."

Ce soir là, Marjorie vient à la rencontre d'un jeune homme en conflit avec sa petite sœur sur le réseau social Snapchat, pour essayer d'obtenir des explications et prendre sa défense. Mais les explications auraient donné lieu à une altercation, à la suite de laquelle, le suspect serait "remonté chez lui" pour "prendre un couteau" et planter Marjorie "en plein cœur", raconte son entourage.

L'adolescent de 15 ans suspecté d'être l'auteur du meurtre, a été arrêté dimanche 16 mai après avoir tenté de prendre la fuite. Mis en examen pour meurtre, il aurait, d'après son avocat, reconnu les faits pour lesquels il encourt jusqu'à 20 ans d'emprisonnement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air libre
24/mai/2021 - 08h25

Dans ces banlieues on s'aperçoit souvent que l'éducation des parents est pratiquement inexistante, une grande partie des problèmes vient de là.

Portrait de axl59
23/mai/2021 - 14h27
vincente2020 a écrit :

nom et prenom de ce monstre sanguinaire ?

C'est un prénom américain issu de minorités qui deviendront en 2050 la majorité. 

Portrait de elisabeth 14
23/mai/2021 - 13h30
vincente2020 a écrit :

nom et prenom de ce monstre sanguinaire ?

pourquoi ça va la faire revenir ....et si c 'était un bon français qui ne ce planque pas derrière un pseudo!!!