11/05 21:37

Policier tué à Avignon - Le tireur présumé a été mis en examen pour "homicide volontaire sur personne de l’autorité publique" et placé en détention provisoire à la prison des Baumettes à Marseille

21h35: Le tireur présumé mis en examen pour homicide volontaire  et placé en détention provisoire aux Baumettes à Marseille. Le tireur présumé a été mis en examen pour "homicide volontaire sur personne de l’autorité publique" et "tentative d’homicide" sur le collègue d'Eric Masson, a annoncé son avocat Louis-Alain Lemaire. Le policier Eric Masson a été tué le 5 mai lors d'une banale intervention sur un point de trafic de stupéfiants dans le centre-ville d'Avignon. Le tireur présumé, âgés de 19 ans, avait été interpellé, avec son complice âgé de 20 ans, au péage de Remoulins (Gard), à une vingtaine de kilomètres d'Avignon et voulaient fuir vers l'Espagne, selon les enquêteurs.

Les gardes à vue de la soeur du tireur présumé et du conducteur de la voiture dans laquelle ils ont été interpellés dimanche soir ont quant à elles été levées, a ajouté auprès de l'AFP Philippe Guémas dans la journée. Ils ont été libérés sans poursuite à ce stade, selon une source proche du dossier.

15h11: Jean Castex prend désormais la parole.

Le Premier Ministre : "Il n'ira plus à la pêche le dimanche, il n'ira plus conduire ses filles à l'école", démarre-t-il.

"Il ne s'agit pas d'un métier comme les autres; Il s'agit d'une mission qui demande des sacrifices au quotidien. Une mission qui a sa noblesse, et ses dangers aussi. Eric Masson était avant tout un fonctionnaire de la Nation.

Eric Masson était en service et ce jour là ,il venait d'accomplir son devoir, il venait de participer à une opération de lutte contre les stupéfiants.

C'était là une intervention du quotidien, pour assurer la sécurité et la tranquillité des concitoyens.

Eric Masson n'avait pas sorti son arme de service, il n'a pas eu le temps de riposter. Il est tombé avant de succomber des suites des coups mortels qui lui ont été portés.

Eric Masson n'ignorait rien des exigences de son engagement, être en première ligne au quotidien . Il donnait le meilleur.

Il considérait la police comme sa famille, puisqu'il était fils et frère de policier.

Ce policier n'avait que 36 ans. Eric avait demandé sa mutation à Avignon pour se rapprocher de chez lui. Il y est mort.

Nul n'oubliera son nom et son courage. Il a servi jusqu'au sacrifice de sa vie.

Le président de la République a décidé de nommer Eric Masson commandant de police et chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur.

La République a des obligations à l'égard de ses policiers. Honorer sa mémoire, être fidèle à Eric Masson, c'est d'abord dire qu'il est hors de question d'accepter l'inacceptable.

Il ne saurait être question que la peur change de camps.

L'Etat se donnera tous les moyens de poursuivre et réprimer toutes les formes de violence.

Ce combat dérange des intérêts financiers puissants, il dérange ces malfrats qui n'hésitent pas à acheter la complicité des pleines jeunes pour servir de guetteurs ou de livreurs, ceux qui cherchent à saper l'ordre républicain.

Nous allons veiller avec le garde des sceaux à ce que les réponses pénales soient au rendez-vous face à la violence qui enfle.

La République et l'Etat doivent toujours avoir le dernier mot.

15h08: Fanny, la soeur d'Eric Masson, prend à son tour la parole. Avec émotion, elle confie que "seul le temps nous aidera à apprivoiser la douleur"

15h06: Thierry, un collègue du brigadier Eric Masson, lui rend hommage en lisant une lettre qu'il a écrite. Il évoque un homme "Humble, discret, toujours à l'écoute, toujours de bons conseils. Beaucoup plus qu'un collègue, tu étais un ami, un frère."

15h05: Un portrait d'Eric Masson est désormais porté par plusieurs de ses collègues

15h02: L'hommage, en présence de Jean Castex, démarre avec la revue des troupes. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, sont également présents

14h56: De nombreux collègues policiers du brigadier Éric Masson sont présents pour cet hommage national, devant l'écran géant sur lequel est retransmise la cérémonie 

14h46: Un hommage national présidé par le Premier ministre sera rendu au brigadier Eric Masson à Avignon à 15h, au moment où les deux principaux suspects de son meurtre doivent être présentés à des juges d'instruction en vue de leur mise en examen.

Âgés de 19 et 20 ans et déjà condamnés plusieurs fois, les deux jeunes hommes avaient été interpellés dimanche soir au péage de Remoulins, à une vingtaine de kilomètres de la Cité des Papes et voulaient fuir vers l'Espagne, selon les enquêteurs.

Les gardes à vue de la sœur du tireur présumé et du conducteur de la voiture dans laquelle ils ont été arrêtés ont en revanche été levées sans poursuite à ce stade, a précisé à l'AFP le procureur d'Avignon Philippe Guémas.

10h58: Les deux jeunes hommes soupçonnés d’être le meurtrier du policier tué à Avignon et son complice seront présentés à des juges d’instruction mardi après-midi en vue de leur mise en examen, a-t-on appris auprès du procureur d’Avignon. Les gardes à vue de la soeur du tireur présumé et du conducteur de la voiture dans laquelle ils ont été interpellés dimanche soir ont quant à elles été levées sans poursuite à ce stade, a précisé à l’AFP Philippe Guémas.

Âgés de 19 et 20 ans et déjà condamnés plusieurs fois, ces deux jeunes hommes ont été interpellés dimanche soir au péage de Remoulins, à une vingtaine de kilomètres de la Cité des Papes et voulaient fuir vers l’Espagne, selon les enquêteurs. Lors de son audition lundi, le tireur présumé a contesté formellement les faits. « Il est atterré, interloqué, et ne veut pas prendre pour les autres », a expliqué à l’AFP lundi son avocat, Me Louis-Alain Lemaire.

Selon une source policière, les enquêteurs ont aussi saisi dimanche soir environ 2.000 euros en liquide dans leur véhicule. Les enquêteurs cherchent à savoir si la soeur du tireur présumé, placée en garde à vue à Avignon lundi à l’aube, avait effectué un trajet vers l’Espagne pour reconnaître le parcours, selon la même source.

Un hommage national présidé par le Premier ministre Jean Castex doit être rendu à Eric Masson mardi après-midi à Avignon.

Brigadier au sein du groupe d’intervention interdépartemental Vaucluse-Gard, Eric Masson, 36 ans, a été tué mercredi vers 18h30, lors d’une banale intervention près d’un point de vente de stupéfiants, dans la vieille ville d’Avignon, au coeur des remparts.

10h04: Les gardes à vue de la soeur du principal suspect et du chauffeur levées sans poursuite à ce stade, annonce une source proche du dossier ce matin. L’avocat du principal suspect explique que son client « est toujours sous le choc », « il dit n’y être pour rien ».

Interpellés dimanche soir à un péage, les deux principaux suspects du meurtre du policier tué à Avignon voulaient fuir vers l'Espagne, selon les enquêteurs, une version contestée lundi par le jeune homme soupçonné d'avoir tiré sur Eric Masson, qui se dit «totalement étranger à ces faits».

Agés de 19 et 20 ans et déjà condamnés plusieurs fois selon le procureur Philippe Guémas, ces deux jeunes hommes ont été interpellés dimanche soir au péage de Remoulins, à une vingtaine de kilomètres de la Cité des Papes.

Le conducteur de la voiture dans laquelle ils ont été interceptés, âgé d'une cinquantaine d'années, a également été arrêté, comme la soeur de l'un d'eux, interpellée à Avignon à 06H15 lundi, a précisé le procureur Philippe Guémas au cours d'une conférence de presse lundi après-midi.

Selon une source policière, les enquêteurs ont également saisi environ 2.000 euros en liquide dans leur véhicule. Les enquêteurs cherchent à savoir si la jeune femme, placée en garde à vue à Avignon comme les trois autres suspects, avait effectué un trajet vers l'Espagne pour reconnaître le parcours, selon la même source.




Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JC732
12/mai/2021 - 07h59
bonheur-25 a écrit :

il y a un truc que je comprends pas, alors c'est pas politiquement correct mais c'est juste une reflexion, ce policier est mort pendant qu'il travaillait ? c'est donc "un accident" de travail comme il en existe malheureusement plusieurs chaque année dans tous les secteurs pro, batiment, industrie... 

pourquoi a t il droit a plus d'honneur que l'ouvrier qui meurt en travaillant ?

c'est pas une provocation, juste un questionnement

il aurait ete attaqué chez lui ou en famille la ok je comprends, mais la c'est "juste" dans l'exercice de sa fonction non ?

Une telle stupidité est consternante.

Portrait de ΙΧΘΥΣ
12/mai/2021 - 07h53
Greenday2013 a écrit :

Peut-on avoir les prénoms des personnes arrêtées ?

La journaliste CNEWS présente sur place expliquait hier soir que le prétendu tireur niait toujours et disait être chez lui au moment des faits parce que c’était ramadan.

Portrait de Nerfertiti
12/mai/2021 - 07h04
Steyr∞Schœnauer7.64 a écrit :

Aux Baumettes à Marseille.  Il va être accueilli sous les houra enthousiastes.  

Il va surtout être adoré par les matons  smiley

Portrait de seb2746
12/mai/2021 - 00h15

il prendra 10 ans => puis 8 avec la réduction => puis 5 pour bonne conduite et réellement 2 ans 1/2 car y'a plus de place.

Portrait de Columbine
11/mai/2021 - 19h42
buzz buzz a écrit :

S'il s'était déplacé, vous auriez crié à la récupération, à l'opération de communication.

Il s'est rendu au domicile de son épouse la semaine dernière en toute discrétion.

+1 

 

Portrait de dakota
11/mai/2021 - 17h57
buzz buzz a écrit :

S'il s'était déplacé, vous auriez crié à la récupération, à l'opération de communication.

Il s'est rendu au domicile de son épouse la semaine dernière en toute discrétion.

Euh... Vous avez une source pour cette affirmation ??

Car , si j'ai bien lu en effet qu'Emmanuel Macron s’est dit «aux côtés» de la famille d’Eric Masson il y a quelques jours, c'était une image, car il a déclaré ça alors qu'il était à Porto, au Portugal ...

Portrait de pasfacile
11/mai/2021 - 17h53

"Encore des mots toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots. Paroles, paroles, paroles...."

Portrait de FrenchDreamer
11/mai/2021 - 15h53

Mais qui croit à ce bullshit ? 

Portrait de VNBis
11/mai/2021 - 15h46
KenShiro a écrit :

Trop préocupé à déconstruire la France et son histoire et à préparer sa campagne présidentielle.

Ce bal des faux-culs en ce moment avec Castex en première ligne me donne la nausée. 

Pareil, j ne regarde même plus tant la vue de ces incapables baratineurs qui encensent les policiers quand ils sont morts mais leur crachent dessus de leur vivant me révulse

Et Dupont-Moretti qui va se présenter aux régionales , il n'a pas mieux à faire en s'occupant de ce ministère du bordel généralisé et de l'inefficacité qu'est devenu celui de la justice !?

Portrait de VNBis
11/mai/2021 - 15h41

Respect pour cet homme et ce corps de métier qui donnent leur vie pour que l'on puisse autant que faire se peut vivre en sécurité

Ils ont le sens du devoir et l'amour de leur patrie, leur idéal . 

Ils n'ont pas la tache facile entre les politiques qui font des discours à rallonge mais sabordent le travail des policiers, des magistrats trop indépendants qui font ce qu'ils veulent en fonction de leur idéologie au mépris des lois et des cruches comme "bonheur-25" qui considèrent le meurtre de ce policier comme un banal accident de travail 

Portrait de VNBis
11/mai/2021 - 15h36
bonheur-25 a écrit :

il y a un truc que je comprends pas, alors c'est pas politiquement correct mais c'est juste une reflexion, ce policier est mort pendant qu'il travaillait ? c'est donc "un accident" de travail comme il en existe malheureusement plusieurs chaque année dans tous les secteurs pro, batiment, industrie... 

pourquoi a t il droit a plus d'honneur que l'ouvrier qui meurt en travaillant ?

c'est pas une provocation, juste un questionnement

il aurait ete attaqué chez lui ou en famille la ok je comprends, mais la c'est "juste" dans l'exercice de sa fonction non ?

Bein dites donc, si vous ne voyez pas la différence prenez de la juvamine ...

Il faut vraiment avoir un QI inférieur à la température du corps pour écrire des niaiseries pareilles

Entre glisser sur une peau de banane et se prendre une balle par un dealer en essayant de rendre sur pour les habitants un coin de France il y a une légère différence : la volonté de tuer et le service à son pays . Ca n'a rien d'un accident

Je suis bien heureux de voir que ma sécurité dépend de ces professionnels conscients de leur devoir et pas d'une cruche écervelée comme vous !

Portrait de KenShiro
11/mai/2021 - 15h34
geneva a écrit :

Un policier tué comme un vulgaire gibier, ce n'est pas assez pour que Macron se déplace ! Triste France !

Trop préocupé à déconstruire la France et son histoire et à préparer sa campagne présidentielle.

Ce bal des faux-culs en ce moment avec Castex en première ligne me donne la nausée. 

Portrait de KenShiro
11/mai/2021 - 15h34
geneva a écrit :

Un policier tué comme un vulgaire gibier, ce n'est pas assez pour que Macron se déplace ! Triste France !

Trop préocupé à déconstruire la France et son histoire et à préparer sa campagne présidentielle.

Ce bal des faux-culs en ce moment avec Castex en première ligne me donne la nausée. 

Portrait de geneva
11/mai/2021 - 15h24

Un policier tué comme un vulgaire gibier, ce n'est pas assez pour que Macron se déplace ! Triste France !

Portrait de bonheur-25
11/mai/2021 - 15h13

il y a un truc que je comprends pas, alors c'est pas politiquement correct mais c'est juste une reflexion, ce policier est mort pendant qu'il travaillait ? c'est donc "un accident" de travail comme il en existe malheureusement plusieurs chaque année dans tous les secteurs pro, batiment, industrie... 

pourquoi a t il droit a plus d'honneur que l'ouvrier qui meurt en travaillant ?

c'est pas une provocation, juste un questionnement

il aurait ete attaqué chez lui ou en famille la ok je comprends, mais la c'est "juste" dans l'exercice de sa fonction non ?

Portrait de piwit
11/mai/2021 - 14h11 - depuis l'application mobile
Greenday2013 a écrit :

Peut-on avoir les prénoms des personnes arrêtées ?

@Greenday2013 À votre avis ? Erik et Sven ? Réponse : non ! Leurs noms ont été révélés par le Figaro ce matin : Ilias et Ayoub...

Portrait de Greenday2013
11/mai/2021 - 13h50

Peut-on avoir les prénoms des personnes arrêtées ?