04/05 08:02

Portrait : Bill Gates, qui a annoncé son divorce cette nuit, a créé ses premiers logiciels à 13 ans avant de co-fonder Microsoft et devenir l'homme le plus riche du monde

Bill Gates, qui a annoncé son divorce lundi, a créé ses premiers logiciels à 13 ans avant de co-fonder Microsoft et devenir l'homme le plus riche du monde, puis de prendre peu à peu ses distances avec l'informatique ces vingt dernières années pour se consacrer à la philanthropie. A 65 ans, William Henri Gates III est même aujourd'hui davantage connu, chez les plus jeunes, pour son combat contre les maladies infectieuses et, plus récemment, contre le changement climatique, que pour son parcours de créateur et d'entrepreneur.

Avant l'annonce de leur séparation, lundi, son nom était aussi plus régulièrement associé, depuis une dizaine d'années, à celui de sa femme Melinda, la fondation qu'ils ont créé ensemble, en 2000, portant en effet leurs deux noms. En vingt ans, l'organisation caritative privée la plus puissante au monde a financé diverses projets et initiatives pour un total de 53,8 milliards de dollars.

Plus volubile, plus avenante, Melinda Gates, aujourd'hui âgée de 56 ans, constituait un contrepoint bienvenu à l'austérité de son époux. D'allure passe-partout, frêle, en apparence réservé, le visage caché derrière des lunettes, Bill Gates incarne le stéréotype du "geek". Né le 28 octobre 1955 à Seattle (Etat de Washington, nord-ouest) dans une famille bourgeoise, il découvre l'informatique à son arrivée dans une école privée de Seattle et commence à écrire ses premiers programmes en langage Basic. Bill Gates n'a que 17 ans lorsqu'il s'associe avec son ami Paul Allen pour monter sa première entreprise, Traf-o-Data, qui analyse les données de circulation routière.

Outre ses connaissances informatiques, il montre aussi là ses qualités d'entrepreneur et embauche plusieurs de ses camarades pour récolter les données. "J'ai eu la chance de trouver quelque chose que j'aime faire et qui est devenu de plus en plus important durant les années qui ont suivi", expliquait-il en 2018 sur Reddit.

En 1973, il intègre Harvard mais n'y reste que deux ans, préférant fonder sa propre entreprise, de nouveau avec Paul Allen. Le 4 avril 1975, Micro Soft est né. Les deux jeunes gens rachètent un logiciel d'exploitation (programme qui fait tourner un ordinateur), le modifient un peu, tout en le rebaptisant MS-DOS (Microsoft Disk Operating System), et le proposent au géant du secteur, IBM. Ils gardent leurs droits de propriété intellectuelle, une décision qui va assurer leur fortune. IBM ne demande pas l'exclusivité et leur permet d'installer le logiciel, rebaptisé plus tard Windows, sur les machines de ses concurrents. Très vite, il équipera un nombre grandissant d'appareils. Aujourd'hui, il fait tourner une majorité des ordinateurs mondiaux.

Le groupe entre en 1986 à la Bourse, où il est désormais valorisé à environ 1.890 milliards de dollars, ce qui en fait la deuxième capitalisation mondiale, derrière Apple. Derrière son allure bonhomme et inoffensive, se cache un dirigeant hyper exigeant avec ses équipes, qui se nourrit du conflit et n'hésite pas à manoeuvrer pour écarter la concurrence.

Il tentera aussi plusieurs fois de diluer, parfois avec succès, la participation de son ami Paul Allen au capital de Microsoft. Dès 2000, Bill Gates renonce à la direction générale du groupe, pour se consacrer davantage à sa fondation, puis quitte toute fonction exécutive chez Microsoft en 2008.

En mars 2020, il quitte son siège d'administrateur du groupe, la dernière fonction qui le liait encore au géant qu'il a co-fondé. Suivant la tradition américaine initiée par les grands capitaines d'industrie du XIXème siècle, il s'engage dans la philantropie avec Melinda, rencontrée alors qu'elle était ingénieure chez Microsoft, épousée en 1994 et mère de ses trois enfants. La fondation investit dans les campagnes de vaccination dans les pays pauvres, ainsi que la lutte contre la malaria, la tuberculose, la polio et le sida. Elle consacre aussi des fonds au soutien à l'agriculture dans les pays les moins favorisés.

Avec son ami Warren Buffet, richissime investisseur connu pour sa frugalité, il décide de donner de son vivant la moitié de sa fortune à des aides caritatives et convainc 92 autres milliardaires américains d'en faire autant.

Au début des années 2010, la fondation se joint à la lutte contre le changement climatique et ce bourreau de travail trouve là un nouveau sujet d'intérêt, au point d'en devenir l'une des figures les plus visibles aujourd'hui. "C'est toujours une bonne chose de se fixer des objectifs dans des domaines où l'on doute de votre réussite", disait-il sur Reddit en 2018. "J'en ai sur plein de sujets, y compris le changement climatique".

Ailleurs sur le web

Vos réactions