03/05 17:48

Coronavirus - Après Astrazeneca, le Danemark annonce renoncer aussi au vaccin Johnson & Johnson dans sa campagne d'immunisation contre le Covid-19

17h47: Les cures thermales, qui sont fermées depuis six mois à cause de la pandémie de Covid-19, pourront rouvrir le 19 mai avec une jauge de 50% de curistes, a indiqué lundi l'organisme qui représente le secteur. 

"A la suite d'un arbitrage du Premier ministre et du président de la République ce jour, le ministère de l'Économie et des Finances nous informe que les 113 établissements thermaux, fermés depuis le 25 octobre dernier, sont autorisés à rouvrir à compter du mercredi 19 mai avec une jauge de 50% de curistes", a annoncé le CNETh (Conseil national des établissements thermaux) dans un communiqué.

16h35: Après Astrazeneca, le Danemark annonce renoncer aussi au vaccin Johnson & Johnson.

"L'autorité nationale de santé danoise a conclu que les avantages de l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson ne l'emportent pas sur le risque de provoquer un éventuel effet indésirable, le VITT (un type très rare de thrombose lié à l'injection du sérum), chez les personnes qui reçoivent le vaccin. Par conséquent, (elle) poursuivra le programme danois de vaccination de masse contre le Covid-19 sans le vaccin de Johnson & Johnson", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

16h01: L'Agence européenne des Médicaments (EMA) a annoncé lundi avoir entamé l'évaluation de l'utilisation chez les 12-15 ans du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, après des demandes d'autorisation déposées par les deux entreprises pour cette tranche d'âge dans l'UE et aux Etats-Unis.

"L'EMA communiquera les résultats de son évaluation, attendus en juin sauf si des informations complémentaires sont nécessaires", a déclaré l'agence, basée à Amsterdam, dans un communiqué.

15h22: La Fête de la Bière à Munich est annulée pour la deuxième année consécutive

12h39: Le dispositif mondial Covax va disposer de 500 millions de doses du vaccin anti-Covid de Moderna, après un accord signé avec l'Alliance du pour le vaccin. Les premières doses devraient être livrées au quatrième trimestre 2021

11h14: "1.884 classes ont dû être fermées à la rentrée en application d’un protocole strict, soit 0,65% des classes", a déclaré le Premier ministre Jean Castex qui précise qu'"à partir de la semaine prochaine, on va auto-tester les lycéens". "Le virus circule très peu et le dispositif de surveillance est performant", a ajouté le Premier ministre.

Le chef du gouvernement, qui s’est fait présenter lundi matin le dispositif d'autotests mis en place dans cet établissement de Meurthe et Moselle, a rappelé en avoir commandé 64 millions pour les écoles, collèges et lycées, y voyant «une nouvelle arme» pour «essayer de casser les chaînes de contamination». Concernant les tests salivaires, 250.000 sont actuellement réalisés par semaine et «notre objectif est d'arriver à partir de la 3e semaine de mai à 600.000 », a ajouté M. Castex.

09h50: Londres va envoyer 1.000 respirateurs supplémentaires en Inde pour aider le pays, actuellement submergé par la pandémie de coronavirus, a annoncé le gouvernement britannique. « Le Royaume-Uni sera toujours là pour l’Inde quand elle en a besoin », a déclaré dans un communiqué le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui avait dû annuler son déplacement en Inde en raison de la flambée de la pandémie dans le pays.

Frappé par les « terribles images », « d’autant plus fortes » en raison des liens qui unissent les populations des deux pays, le chef du gouvernement conservateur s’est dit « profondément ému » par la vague de soutien britannique envers l’Inde, se félicitant que le gouvernement fournisse une aide qui permettra de « sauver des vies ». Boris Johnson doit s’entretenir mardi avec son homologue indien Narendra Modi, pour « approfondir la coopération entre les deux pays, notamment pour lutter contre la pandémie de coronavirus », selon Downing Street.

« Il est important d’écouter très attentivement les autorités indiennes et de voir ce que nous leur donnons, ce dont ils ont besoin et ce qu’ils veulent », a déclaré sur Sky News le chef de la diplomatie britannique Dominic Raab, qui s’est entretenu récemment avec son homologue indien Subrahmanyam Jaishankar. Il le rencontrera lundi à l’occasion de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à Londres, où le chef de la diplomatie indienne a été invité.

08h30: Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer sont attendus dans la matinée dans un lycée professionnel de Laxou, en banlieue de Nancy. «Malgré les craintes, la reprise en primaire s'est bien passée», s'est réjoui M. Blanquer dans un entretien accordé au Journal du dimanche.

07h54: Fin des restrictions de déplacement et retour partiel des collégiens et lycéens en classe: les contraintes liées à l'épidémie de Covid-19 commenceront à se desserrer ce lundi en France, sur fond de lente décrue des hospitalisations.

A la veille de cette première étape de déconfinement, le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation était stable dimanche, à moins de 5.600 patients, après plusieurs jours de lente décrue, selon les chiffres de Santé publique France.

07h53: Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation était stable hier, à moins de 5.600 patients, après plusieurs jours de lente décrue, selon les chiffres de Santé publique France.

Les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptaient 5.585 patients, dont 173 admis ces dernières 24 heures, contre 5.581 samedi.

Il y a sept jours, les services de réa comptaient 5.958 patients Covid-19. Depuis la mi-avril, le nombre de malades Covid-19 hospitalisés dans ces services oscillait juste sous la barre des 6.000 patients, brièvement atteinte lundi 26 avril (6.001), avant de repartir à la baisse depuis. Un niveau en-deçà du pic de la première vague en avril 2020 (autour de 7.000) mais supérieur à celui de la deuxième vague à l'automne (4.900).

Le total des patients Covid à l'hôpital était en légère hausse, à 28.818 contre 28.603 la veille, avec 798 nouvelles hospitalisations dans les dernières 24 heures contre 1.246 le jour précédent. Dimanche 25 avril, il y a donc sept jours, les hôpitaux accueillaient 30.287 malades.

Un total de 113 malades du Covid sont morts à l'hôpital ces dernières 24 heures contre 195 la veille, portant le nombre de décès à plus de 104.800 depuis le début de l'épidémie au printemps 2020.

06h42: Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a appelé dimanche à la "solidarité" pour que les publics prioritaires soient vaccinés les premiers contre le Covid-19, fustigeant des collectivités ayant élargi la vaccination.

"La France est limitée par le nombre de doses qu'elle reçoit" et la "priorité" reste "de protéger ceux les plus à risque", a-t-il rappelé à l'émission d'Europe 1-Cnews-Les Echos.

Or "vous avez encore plusieurs millions de personnes considérées comme prioritaires et qui sont dans l'attente d'une vaccination". Face aux doses inutilisées, faute de candidats ou à cause de rendez-vous non honorés, les initiatives locales se multiplient, sur la Côte d'Azur, en Corse, à Marseille ou ailleurs, pour déroger aux seuils officiels de la campagne vaccinale.

Mais selon le porte-parole du gouvernement, "il faut un peu de solidarité". "Les Alpes-Maritimes ont eu une situation sanitaire difficile plus tôt que dans le reste de la France" et "on leur a envoyé davantage de doses", a-t-il rappelé.

"Allez chercher les publics prioritaires qui ne sont pas encore vaccinés", notamment les "personnes âgées qui vivent seules" et ne peuvent se déplacer, a plaidé M. Attal, citant des initiatives ailleurs de collectivités mettant en place des bus pour aller à la rencontre de ces publics.

"On tiendra nos objectifs" sur la vaccination, a-t-il aussi martelé: "20 millions (de personnes ayant reçu une première injection) à la mi-mai, 30 millions à la mi-juin". Et à cette échéance, "on pourra élargir à tous les Français de plus de 18 ans", comme annoncé vendredi par le président Emmanuel Macron.

Pour l'instant, la vaccination est ouverte à tous à partir de 55 ans et des motifs médicaux précis sont nécessaires en-dessous de cet âge, hors professions prioritaires.

"On a une organisation robuste" pour l'acheminement des doses, ce qui est "une des conditions très importantes de la maîtrise de l'épidémie", a dit M. Attal.

Alors que débute lundi un allègement progressif des restrictions notamment de déplacements face à l'épidémie, M. Attal a salué le fait que "les Français ont fait beaucoup d'efforts encore ces dernières semaines qui nous permettent progressivement de reprendre le contrôle sur l'épidémie".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
3/mai/2021 - 18h05
Partisane266 a écrit :

Elle doit être bien triste ta vie.

 

J'ai juste un gamin qu'on est obligé de mettre à l'école alors que RIEN n'est fait pour endiguer le covid, profs non vaccinés, élevés testés QUE 1x (et fermeture de 2 classes dès le 2éme jour avec 44 cas contacts et autant chez les parents/profs...) et.. RIEN, on laisse s'infecter tout ça.

Portrait de Nerfertiti
3/mai/2021 - 14h19

Combient de classes qui seront fermées cause covid à  la fin du mois ?

Portrait de Partisane266
3/mai/2021 - 13h34
seb2746 a écrit :

"1.884 classes ont dû être fermées à la rentrée en application d’un protocole strict, soit 0,65% des classes"

 

Encore une fois, on joue avec les chiffres... on compte TOUTES les classes de France (qui n'ont donc pas ré-ouvertes) et pas juste les écoles + maternelles histoire de noyer le poisson.

 

Idem pour la suite, plus rien n'est prévu pour les tests alors que le conseil médical demande 1x 7j.

Elle doit être bien triste ta vie.

 

Portrait de seb2746
3/mai/2021 - 12h52

"1.884 classes ont dû être fermées à la rentrée en application d’un protocole strict, soit 0,65% des classes"

 

Encore une fois, on joue avec les chiffres... on compte TOUTES les classes de France (qui n'ont donc pas ré-ouvertes) et pas juste les écoles + maternelles histoire de noyer le poisson.

 

Idem pour la suite, plus rien n'est prévu pour les tests alors que le conseil médical demande 1x 7j.