30/04 11:25

Hommage à Stéphanie Monfermé, la policière tuée à Rabouillet - Jean Castex : "Le terrorisme islamisme n'est rien d'autre qu'un fanatisme sanguinaire, il nous a déclaré la guerre, mais c'est une guerre de lâches" - VIDEO

Le Premier ministre Jean Castex a ce matin présidé l'hommage national à Stéphanie Monfermé, la policière tuée à Rambouillet.

Au début de son discours, il a rappelé le caractère heureux et serviable de Stéphanie Monfermé. 

"Le 23 avril, elle venait de reprendre son service quand un homme a surgi de nulle part pour l'assassiner avec une haine et une détermination". 

Avant de refuser de "prononcer le nom de l'assassin" de la policière. 

"Pourquoi cette haine d'un homme à l'égard d'une femme qu'il ne connaissait pas ? Parce qu'elle incarnait la police française et donc l'autorité de l'Etat"

Elle a été assassinée "parce qu'elle servait son pays".

"Le terrorisme islamisme n'est rien d'autre qu'un fanatisme sanguinaire, il nous a déclaré la guerre, mais c'est une guerre de lâches."

Stéphanie Monfermé "assurait un rôle essentiel dan son service".

"Le travail que faisait Stéphanie Monfermé, 25.000 agents administratifs le font tous les jours au sein de la police nationale". 

Jean Castex indique que Stéphanie Monfermé et son mari Alain étaient unis par l'amour mais aussi par le travail. Elle l'aider après son service dans la boulangerie de Thoiry qu'ils venaient de reprendre. "C'est à cette vie simple et droite que je suis venu aussi rendre hommage", déclare le Premier ministre. 

Nous voyons bien que les attentats dont la France est la cible provient de son refus catégorique du communautarisme."

"Penser à Stéphanie, penser à toutes celles et tous ceux trop nombreux qui ont succombé sous le coup de la barbarie c'est nous unir".

"L'évocation des nombreux attentats déjoués ne saurait atténuer l'immense effroi dans lequel nous a plongé l'ignoble crime de Rambouillet". 

"Nous sommes rassemblés pour nous incliner devant la mémoire d'une femme assassinée".
Avant de citer Aragon: "Ce matin nos sanglots forment un même glas"

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
30/avril/2021 - 15h35

"Le terrorisme islamisme n'est rien d'autre qu'un fanatisme sanguinaire, il nous a déclaré la guerre, mais c'est une guerre de lâches." dit le premier ministre 

Donc il ne serait pas illogique que l'armée intervienne , les généraux ont raison !

Portrait de sibel430
30/avril/2021 - 13h27

Ils n'ont pas honte ! Ils ont tous du sang sur les mains avec l'ouverture des frontières et l'immigration massive .