30/04 16:25

Coronavirus - Emmanuel Macron annonce que la vaccination sera ouverte aux plus de 18 ans le 15 juin prochain - La Chine suspend pour deux semaines les vols d'Air France de Paris vers Shanghai

16h24: Le groupe pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca a annoncé vendredi avoir doublé son bénéfice net sur un an au premier trimestre, période au cours de laquelle les ventes de son vaccin contre le Covid-19 ont atteint 275 millions de dollars.

Le laboratoire, qui dévoile pour la première fois un chiffre d'affaires sur son vaccin, a dégagé un profit net de 1,56 milliard de dollars sur les trois premiers mois de l'année

14h47: Les pilotes, hôtesses et stewards qui se rendent dans des pays à risque pourront se faire vacciner en priorité à partir de lundi annonce le ministre délégué aux transports Jean-Baptiste Djebbari sur RTL.

12h32: Sur Twitter, Emmanuel Macron adresse un message aux plus de 50 ans: "Rendez-vous le 15 mai pour vous faire vacciner".

"Vous avez 50 ans ou plus : rendez-vous le 15 mai pour vous faire vacciner", a-t-il écrit.

Si le calendrier avait déjà été donné, il vient donc d'être confirmé par le chef de l'État.

Mais aussi que la vaccination sera ouverte  aux plus de 18 ans le 15 juin

11h56: Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé vendredi avoir "saisi" la Haute autorité de Santé (HAS) pour étudier la possibilité de permettre à tous les volontaires, quel que soit leur âge, de se faire vacciner à l'AstraZeneca en signant une décharge. En Allemagne, "certaines régions ont dit +quel que soit votre âge, vous pouvez recevoir de l'AstraZeneca, on vous explique les risques, et vous signez une décharge+", a expliqué Olivier Véran, interrogé sur Franceinfo sur l'extension des injections de ce vaccin aux moins de 55 ans.

"J'ai saisi la Haute autorité de santé sur ce sujet, en disant +est-ce que c'est quelque chose qu'on peut proposer aux Français, est-ce qu'on l'empêche ou non ?+ J'attends sa réponse", a ajouté le ministre. "Pour l'instant, les premiers échos que j'ai ne sont pas forcément très emballés par cette idée mais à la rigueur, peut-être qu'on pourra trancher dans ce sens-là et donner la liberté de choix aux Français en leur apportant une information claire, loyale, appropriée", a précisé le ministre.

En raison des rares cas de thromboses (caillots sanguins) repérés en Europe, depuis le 19 mars le vaccin AstraZeneca n'est plus administré aux moins de 55 ans en France. Pour cette catégorie de personnes ayant déjà reçu une dose de ce vaccin, la HAS a recommandé une deuxième dose avec Pfizer ou Moderna. Or l'AstraZeneca souffre aussi d'un déficit d'image chez les publics éligibles, ce qui freine son administration, avec seulement "plus de 75% d'utilisation des doses", contre "93%" pour Pfizer, selon les chiffres rapportés vendredi par M. Véran. Jeudi, "près de 45.000 Français ont reçu une injection d'AstraZeneca", a toutefois insisté M. Véran. "On n'est pas à l'arrêt dans la vaccination, elle a même plutôt tendance à augmenter ces derniers jours", a-t-il souligné, assurant que "très peu" de doses de vaccins finissaient à la poubelle. "Est-ce que des centres sont obligés de balancer des vaccins à la fin de la journée parce qu'il n'y a personne, la réponse est non.

Les centres savent très bien comment fonctionner, ils ouvrent des flacons en fonction des rendez-vous qui sont pris, les autres ne sont pas gâchés, et quand ils ont des créneaux disponibles, évidemment qu'ils appellent des personnes qui peuvent se faire vacciner", a fait valoir le ministre.

11h50: La vaccination est désormais ouverte à tous les habitants de plus de 18 ans, sans restriction, en Guadeloupe, en Martinique et à Saint-Martin, où les autorités ouvrent leur premier vaccinodrome, selon les différentes préfectures. "Le centre de vaccination, le premier du genre sur le territoire, ouvre ses portes à tous mardi prochain", a indiqué la Préfecture de Saint-Martin Après les campagnes de vaccination gratuites dans les différents quartiers de l'île de Saint-Martin, l'Agence régionale de santé (ARS) et la Croix-Rouge accueilleront les Saint-Martinois désireux de se faire vacciner sur le vaccinodrome où sera administré le vaccin Pfizer, précise la Préfecture.

L'île de Saint Martin a dénombré 22 nouveaux cas pour la semaine du 19 au 25 avril, un chiffre en hausse comparé à la semaine précédente où 14 nouveaux cas avaient été détectés. "Depuis le 26 avril, cinq nouveaux cas de Covid ont été enregistrés sur 350 analyses effectuées", a précisé l'ARS. En Martinique, "la cible vaccinale va être étendue à toute personne majeure quelque soit son statut", les 10% de couverture vaccinale de l'ensemble des habitants de la Martinique n'étant "clairement pas encore satisfaisant", a assuré le directeur de l'ARS Jérôme Viguier lors d'une conférence de presse jeudi. Le nombre de cas diminue depuis deux semaines, avec 642 nouveaux cas dénombrés du 19 au 25 avril, cependant "le virus continue à circuler de manière soutenue en Martinique, cette baisse est lente", a-t-il ajouté. "Le taux de vaccination pour la zone de la Guadeloupe et des îles du nord apparait dans les statistiques nationales comme étant très faible", a reconnu la préfecture de Guadeloupe qui a également indiqué que dès vendredi, "la vaccination va être progressivement ouverte aux personnes âgées de 18 ans et plus", dans un communiqué.

La Guadeloupe connaît sa troisième vague épidémique depuis plusieurs semaines: 13 nouveaux décès sont à déplorer entre le 19 et le 25 avril, et "15 nouveaux clusters" ont été déclarés. En Guyane, les autorités avaient décidé l'élargissement de la vaccination aux plus de 18 ans la semaine dernière.

10h31: La Chine suspend pour deux semaines les vols d'Air France de Paris vers Shanghai en raison des contaminations par le Covid-19.

L’autorité chinoise de l’aviation a décidé vendredi de suspendre pour deux semaines les vols de la compagnie Air France en provenance de Paris vers Shanghai à compter du 10 mai en raison de cas de contaminations. Six passagers du vol du 20 avril au départ de Paris ont été testés positifs au coronavirus après leur arrivée à Shanghai, a déclaré l’Administration de l'aviation civile de Chine dans un communiqué.

08h56: Olivier Véran annonce sur FranceInfo que la vaccination contre le Covid-19 serait ouverte dès demain à 4 millions de Français majeurs "qui présentent des comorbidités".

"Quelque 4 millions de Français fragiles" pourront se faire vacciner dès ce samedi, a-t-il annoncé. Sont concernés les Français âgés de 18 à 55 ans "qui souffrent de maladies chroniques". Le ministre de la Santé a évoqué l'obésité, déjà listée par Emmanuel Macron jeudi, mais aussi l'hypertension, le diabète, l'insuffisance rénale, cardiaque ou les cancers.

07h55: Plus de 150 millions de cas de Covid-19 ont été recensés dans le monde, alors que le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes atteint actuellement des niveaux inédits depuis le début de la pandémie, selon un comptage de l'AFP à partir de bilans officiels vendredi à 4h20 GMT.

150.337.583 cas ont été officiellement déclarés depuis la découverte du virus en Chine en décembre 2019, dont près de 6 millions en une semaine, un chiffre tiré vers le haut par l'explosion du nombre de contaminations en Inde, où 2,5 millions de cas ont été détectés ces sept derniers jours.

Le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes a plus que doublé depuis la mi-février. Après la deuxième vague d'octobre à janvier, ce chiffre était alors redescendu à un peu plus de 350.000 par jour. Il est actuellement de 821.000 par jour.Cette accélération est principalement due à l'explosion des contaminations en Inde (18.762.976 cas), une crise sanitaire qui peut avoir son origine dans le variant indien du coronavirus, mais aussi dans certaines conduites comme le non-respect des restrictions sanitaires, a souligné jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le chiffre de 2,5 millions de cas recensés en une semaine en Inde, soit 357.000 par jour, est plus de 30 fois supérieur à mi-février, quand environ 11.000 nouvelles contaminations étaient détectées quotidiennement dans le pays.

Les pays les plus touchés en nombre total de cas sont les États-Unis (32.288.764 cas), l'Inde (18.762.976 cas) et le Brésil (14.590.678 cas). Rapportés à leur population, les pays les plus touchés sont le Monténégro (15.457 cas pour 100.000 habitants), la République tchèque (15.207) et la Slovénie (11.513).

Principalement du fait de la flambée épidémique en Inde, l'Asie est à la fois le continent qui déplore le plus de nouveaux cas quotidiens (392.267) et celui où la pandémie accélère le plus (+28% de nouvelles infections détectées ces sept derniers jours par rapport à la semaine précédente). L'Afrique (11.038 cas par jour, +3%) est le seul autre continent où le nombre de contaminations augmente.

A l'inverse, les chiffres sont à l'équilibre en Amérique latine et aux Caraïbes (133.881 cas par jour), et diminuent en Europe (184.007 cas par jour, -18%), et aux États-Unis et au Canada (60.537, -12%).

Depuis la découverte du virus, plus d'un tiers des cas ont été recensés en Europe (50.213.426 cas), continent le plus touché. Suivent les États-Unis et le Canada (33.496.740 cas), l'Amérique latine et les Caraïbes (28.688.240 cas) et l'Asie (25.594.773 cas). Près de 3,2 millions de décès liés au Covid-19 ont été recensés dans le monde.

07h40: Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation a poursuivi jeudi sa lente décrue amorcée il y a quelques jours, à environ 5.800, selon les chiffres de Santé publique France.

Les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptaient jeudi 5.804 patients, dont 392 admis ces dernières 24 heures, retrouvant ainsi leur niveau du 11 avril.

Depuis un peu plus de deux semaines, le nombre de malades Covid-19 hospitalisés dans ces services est proche des 6.000 patients. Un chiffre en-deçà du pic de la première vague en avril 2020 (autour de 7.000) mais supérieur à celui de la deuxième vague à l'automne (4.900). Il était de 5.053 le 31 mars, lors de l'allocution d'Emmanuel Macron annonçant des mesures de restriction supplémentaires.

Le nombre de patients Covid à l'hôpital a lui aussi continué à reculer, à 29.487 contre 29.911 la veille, avec 1.711 nouvelles hospitalisations dans les dernières 24 heures.

321 malades du Covid sont morts à l'hôpital ces dernières 24 heures.

Le président de la République a annoncé jeudi dans un entretien à plusieurs quotidiens le calendrier des prochaines étapes de la levée des mesures de restriction.

Il a toutefois précisé que des "freins d'urgence" pour bloquer les réouvertures pourraient être activés dans certaines métropoles et départements "en fonction de trois critères: le taux d'incidence qui dépasserait à nouveau 400 infections pour 100.000 habitants, une augmentation très brutale de ce taux et une menace de saturation des services de réanimation".

07h32: La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) s'est félicité jeudi de la "visibilité" procurée par le calendrier de déconfinement en quatre étapes du président de la République, tout en critiquant une "réouverture timide".

"On a de la visibilité, donc ça c'est positif, c'était attendu", a déclaré à l'AFP François Asselin, le président de la CPME.

"On aurait aimé un peu plus d'audace", a-t-il ajouté, en pensant "au pont de l'Ascension", durant lequel certains commerces, les terrasses de café et les cinémas resteront fermés, leur ouverture n'étant prévue qu'à partir du 19 mai. Et "tout cela peut être contrebalancé par une surveillance territoriale qui fait que si jamais il y a une évolution malheureuse de la pandémie, les mesures restrictives s'appliquent immédiatement aux territoires concernés", a tempéré le président de la CPME.

Pour sa part, Dominique Métayer, le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P), qui représente des artisans et des professions libérales, a déclaré à l'AFP se féliciter "d'avoir ces informations qui sont importantes pour toutes nos activités qui sont à moitié à l'arrêt ou arrêtées et de pouvoir donner enfin des perspectives et de pouvoir s'organiser en vue de ses réouvertures".

"En plus on a eu des garanties qu'on pourrait être accompagnés pour ceux qui sont dans le besoin", a-t-il ajouté.

Concernant les mesures de soutien aux entreprises, "le président de la République ce matin nous a dit que jusqu'à fin mai rien ne changerait", a d'autre part indiqué M. Asselin.

"Si l'ouverture est timide, la reprise risque de l'être tout autant dans les secteurs concernés", craint aussi le président de la CPME, qui souhaite que "la baisse des mesures de soutien suive la courbe de l'activité".

"Pour Bercy, c'est un peu complexe car cela nécessite de faire du sur-mesure et on risque d'avoir un décalage de paiement des aides le temps de vérifier que la déclaration est objective", a reconnu François Asselin.

Sur ce point, "les arbitrages ne sont pas complètement terminés", a-t-il ajouté, indiquant avoir "proposé que pour assurer ce décalage de trésorerie, on verse une somme forfaitaire qui correspondrait à celle qui a été versée au mois d'avril et au mois de mai, le temps que les entreprises puissent faire leur déclaration d'évolution d'activité pour toucher les mesures de soutien".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LOIC 33
30/avril/2021 - 23h38

Enfin une bonne décision, les épidémiologistes, professeurs de médecine etc... ne semblent pas approuver les décisions de Macron, il vaut mieux qu'il ne se trompe pas !!!

Portrait de Amos
30/avril/2021 - 18h13

C'est fou, sur cette photo il ressemble à Harry Melling.

Portrait de livepl
30/avril/2021 - 16h01
Kratusse a écrit :

Super surtout quand on voit le nombre de gens ages qui n'ont toujours pas trouvé de place pour se faire vacciner... Enfin ce n'est pas étonnant vu le fonctionnement de l'administration française où il y a plus de beau -parleur que d'acteurs

" vu le fonctionnement de l'administration française où il y a plus de beau -parleur que d'acteurs "

Oui, c'est lamentable, nos gouvernants actuels n'aiment pas l'administration française et sont en train de l'achever.

Portrait de Tonton85
30/avril/2021 - 15h37
pasfacile a écrit :

"Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé vendredi avoir "saisi" la Haute autorité de Santé (HAsmiley pour étudier la possibilité de permettre à tous les volontaires, quel que soit leur âge, de se faire vacciner à l'AstraZeneca en signant une décharge" : Une décharge, quelle décharge ? Celle de ne pas entamer de procédure judiciaire en cas de symptômes post-vaccinatoires graves liés à l'astrazeneca ? Sans moi !

Et bien ce sera avec moi.

J'ai plus de chance de me tuer en voiture en embauchant le matin qu'en me faisant vacciner avec ce vaccin.

De toute façon quand notre heure est venue, il n'y a pas le choix. Aucun de nous ne sera éternel.

Portrait de ced101
30/avril/2021 - 13h13
loxo a écrit :

"comorbidité".. Je trouve ce mot tellement laid, tellement péjoratif, tellement.. morbide.

morbide ca veut dire Relatif à la maladie, pas a la mort...

Portrait de pasfacile
30/avril/2021 - 12h54

"Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé vendredi avoir "saisi" la Haute autorité de Santé (HAsmiley pour étudier la possibilité de permettre à tous les volontaires, quel que soit leur âge, de se faire vacciner à l'AstraZeneca en signant une décharge" : Une décharge, quelle décharge ? Celle de ne pas entamer de procédure judiciaire en cas de symptômes post-vaccinatoires graves liés à l'astrazeneca ? Sans moi !

Portrait de pasfacile
30/avril/2021 - 12h51

Voilà pourquoi il n'a pas jugé opportun de présider la Cérémonie D'Hommage National ce matin à Rambouillet. It twittait...

Portrait de Kratusse
30/avril/2021 - 11h13

Super surtout quand on voit le nombre de gens ages qui n'ont toujours pas trouvé de place pour se faire vacciner... Enfin ce n'est pas étonnant vu le fonctionnement de l'administration française où il y a plus de beau -parleur que d'acteurs

Portrait de muzo 28
30/avril/2021 - 09h59
loxo a écrit :

"comorbidité".. Je trouve ce mot tellement laid, tellement péjoratif, tellement.. morbide.

c'est le mot morbide qui n'est pas employé à bon escient dans le langage courant. On remplace par maladie ou pathologie associée, ça fait moins glauque mais c'est idem smiley

Portrait de Yanik65
30/avril/2021 - 09h29

Ouvrez à tous bordel ... Faut avancer là, faut accélérer ...

Portrait de loxo
30/avril/2021 - 09h05

"comorbidité".. Je trouve ce mot tellement laid, tellement péjoratif, tellement.. morbide.