28/04 07:16

Facebook et Konbini ont annoncé hier soir s'unir dans la lutte contre les fausses informations en donnant naissance à un nouveau service vidéo

Facebook et Konbini ont annoncé hier soir s'unir dans la lutte contre les fausses informations en donnant naissance à "Coincidence ? Oui.", un format vidéo de quelques minutes réalisé par le média français pour décrypter les fausses informations. Ces vidéos, d'une durée de 4 à 6 minutes, seront mises en ligne deux fois par mois sur les canaux de Konbini, indiquent les deux groupes dans un communiqué conjoint.

Le média français, très consulté par les 15-34 ans, entend utiliser ce nouveau format "sur le long terme pour sensibiliser sa communauté". Dans chaque vidéo, "un expert s'exprimant face caméra contextualisera, expliquera et démystifiera une théorie du complot alimentée par une fausse information, avec humour et pédagogie", est-il détaillé.

Le premier numéro de "Coïncidence ? Oui.", déjà disponible sur le site de Konbini, s'intéresse à la "grande réinitialisation" (ou great reset en anglais), un mouvement qui estime que "les élites internationales ont planifié la pandémie de coronavirus pour instaurer un nouvel ordre mondial".

"Ce partenariat stratégique s'inscrit dans une ligne éditoriale toujours plus engagée pour apporter des réponses concrètes à la jeune génération que nous représentons", affirme David Creuzot, cofondateur et président de Konbini, cité dans le communiqué.

"Facebook soutient financièrement le lancement de ce programme, qui a vocation à terme à être pleinement intégré à la programmation de Konbini.

Facebook France réfléchit à répéter ce genre d'initiatives avec d'autres partenaires", a déclaré à l'AFP Mathieu Fritsch, responsable des partenariats stratégiques avec les médias français chez Facebook en France. En 2020, le mastodonte des réseaux sociaux s'était déjà associé en France à l'Agence France-Presse, "son premier partenaire fact-checker dans le monde, pour développer une campagne vidéo de pédagogie auprès du public autour des fausses informations sur le Covid-19", visionnée par plus de 9 millions de personnes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djbaxter
28/avril/2021 - 08h48

Un élément de plus pour contraindre Facebook à se soumettre aux obligations légales de la presse, et non plus comme simple hébergeur de contenu. Çà fait longtemps qu'ils agissent comme média de gauche et instillent de la censure de masse sur les informations et les commentaires.

Un autre élément récent et majeur a été la censure par Facebook de l'article du New York Post sur la cofondatrice du mouvement BLM aux Etats-Unis, Patrisse Khan-Cullors, qui a détourné des millions de dollars pour s'acheter des maisons dans des quartiers de blancs, bien à l'écart des quartiers de violence de ceux qu'elle dit défendre. Facebook bloque toute publication ou commentaire comportant l'adresse web vers cet article de presse depuis plusieurs semaines.