23/04 06:53

Coronavirus - Les annonces de Jean Castex hier soir sur les réouvertures déçoivent : Aucune date claire, aucune liste d'établissements concernés... Seules les écoles ont un protocole précis... Vidéo

Réouverture des écoles avec un "protocole très strict" et des tests massifs, fin des limites de déplacements en journée le 3 mai, réouverture progressive mi-mai de commerces et lieux de culture: Jean Castex a dévoilé jeudi les premières étapes de la levée des restrictions, jugeant que le pic de la 3e vague de Covid-19 semblait passé.

Mais déception chez les professionnels, car le Premier Ministre n'a en fait donné aucun élément précis, aucune date pour les commerces, les restaurants, les terrasses... Jean Castex s'est contenté d'évoquer des hypothèses.

"Nous avons de vrais motifs d’espoir" et "des perspectives nouvelles s’offrent à nous", a affirmé lors d'une conférence de presse le Premier ministre, fixant l'objectif d'"un été le plus normal possible". "Cela dépend de nous tous", a-t-il insisté.

En ce qui concerne les écoles, la rentrée se fera comme prévu "dès lundi 26 avril" dans les écoles maternelles et élémentaires, et "le 3 mai" pour les collégiens et lycéens, après une dernière semaine d'enseignement à distance, a affirmé le chef du gouvernement.

Cette rentrée se fera avec un "protocole très strict" et un "renforcement massif des tests", puisque 400.000 tests salivaires seront proposés chaque semaine dans les écoles élémentaires à la reprise, avec un objectif de 600.000 d'ici la mi-mai.

La "grande nouveauté" sera le déploiement des autotests dans les lycées: 64 millions ont été commandés pour les personnels de l'éducation nationale puis les lycéens, a précisé M. Castex. Mais dès qu'un élève sera déclaré positif au Covid-19, sa classe fermera, selon le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer. A partir du 3 mai, les contraintes de déplacement dans la limite des 10 km seront "levées" en journée.

Commerces, activités culturelles, sportives et terrasses pourraient rouvrir "autour de la mi-mai" si la situation sanitaire le permet. Car si "nous y aspirons tous", cette réouverture "sera assortie de conditions particulières, le cas échéant territorialisées", a averti M. Castex. Et le couvre-feu sera maintenu "jusqu'à nouvel ordre": "nous verrons à la mi-mai, étape suivante, où en sera la situation épidémique", a expliqué le chef du gouvernement.

Une différence en fonction des territoires ? "Pourquoi pas", a dit son entourage, en soulignant toutefois l'importance du couvre-feu qui est "efficace".

Les principales fédérations du commerce et quelque 150 patrons, franchisés et affiliés de réseaux d'enseignes ont publié jeudi un "plaidoyer pour une réouverture impérative de tous les commerces au plus tard le 10 mai".

En ce qui concerne les déplacements internationaux, tous les passagers en provenance de cinq pays (Brésil, Chili, Afrique du Sud, Argentine et Inde) feront l'objet d'une quarantaine "de 10 jours" et ce "quel que soit le résultat de leur test", a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, avec des conditions et des contrôles renforcés.

L'exécutif s'appuie, pour ce début de déconfinement, sur le fait que les restrictions depuis début avril semblent commencer à porter leurs fruits. "Le pic de la troisième vague semble derrière nous", a affirmé Jean Castex, appelant à "rester vigilants". Nombre de scientifiques alertent toutefois sur la fragilité de la décrue.

"On est sur un plateau très élevé avec une charge pesant sur l'hôpital qui est importante", a rappelé mercredi Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF) et maire Agir de Fontainebleau.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
23/avril/2021 - 11h19
Partisane266 a écrit :

Et sinon, on se fait la bise quand ?

Plus jamais.Les vaccins protègent contre les formes GRAVES mais en aucun cas du covid.

 

Il a fallut 1 mois pour que la pub du gouvernement avec la mamie soit modifiée pour bien signaler le "détail".

Portrait de Partisane266
23/avril/2021 - 10h36

Et sinon, on se fait la bise quand ?

Portrait de air libre
23/avril/2021 - 09h43

tous les Français ne gobent plus systématiquement les paroles de nos élus du gouvernement, il suffit d'aller sur les sites spécialisés pour voir que les chiffres des hospitalisations et des contaminations sont loin d'être revenus a une situation "normale" qui pourraient justifier certaines réouvertures dans 3 semaines.

Portrait de pasfacile
23/avril/2021 - 09h30

Intervention du Premier Ministre qui n'a rassuré personne sur la suite des évènements à partir de la mi-mai. Tout n'a été qu'une longue liste d'hypothèses avec l'emploi du conditionnel. 

Premier Ministre ou Chef de Gare ? "Information aux voyageurs : Les trains partiront à l'heure s'ils ne subissent pas de retard".

C' est peut-être lui qu'on devrait envoyer rejoindre l'ISS aujourd'hui à 11h49 à la place de Thomas Pesquet. Avec le nombre de sottises et d'approximations dont il a fait montre depuis qu'il est à Matignon le Monsieur Déconfinement a de quoi tourner gratuitement en orbite pendant des années !

Portrait de Ste'ph
23/avril/2021 - 09h27
Valentin98 a écrit :

Je rêve du jour où l'on pourra enlever le masque dans les transports en communs ou même dehors! De pouvoir retourner dans les restaurants, les cafés. De pouvoir voyager ! Mais bon c'est pas demain la veille avec ce gouvernement qui change d'avis tous les 4 matins!

sur ces sujets, ca fait un bail que le gouvernement n'a pas changé sa position (depuis le 10 juillet 2020 pour les transports)vous confondez avec les consultants et "experts" qui squattent les chaines d'infos et radios depuis des mois. 

Portrait de jarod.26
23/avril/2021 - 09h10

il faut s'attendre à rien avec ce gouvernement

Portrait de Ste'ph
23/avril/2021 - 08h47

Peu importe ce qu'il aurait annoncé, il y aurait eu des mécontents : entre ceux qui veulent rouvrir les commerce (voir tout parce que "ça suffit, ça sert à rien"), ce qui pensent qu'on est encore trop haut dans les indicateurs et donc les réouvertures sont prématurés, les étudiants qui veulent qu'on leur offre le BAC et autre diplômes (mais cela pénaliserai aussi ceux qui bosse dur pour l'avoir), les profs (qu'on ouvre ou non les écoles, il y aura toujours des réfractaire à la solution proposée)  

 

Portrait de Leon48Leon
23/avril/2021 - 08h35 - depuis l'application mobile

Encore combien de réunions avant de prendre des mesures, les enfants les préoccupent depuis 1 an ½ à quand le tour des adultes

Portrait de LOIC 33
23/avril/2021 - 07h54

Comme toujours nous ne sommes pas plus renseignés, l'avis médical et politique sont opposés, quand aux écoles si les tests sont respectés beaucoup fermerons, la mesure première est le respect des règles sanitaire, mais le gouvernement ne fait rien pour les faire respecter ,et propose rien de concret, donc cette situation risque de durer longtemps, qu'ils laissent se faire vacciner tous ce qui le souhaitent plutôt que de jeter des doses....

Portrait de pasfacile
23/avril/2021 - 07h52

Intervention du Premier Ministre qui n'a rassuré personne sur la suite des évènements à partir de la mi-mai. Tout n'a été qu'une longue liste d'hypothèses avec l'emploi du conditionnel.