16/04 07:06

Coronavirus - La France a dépassé hier le lourd bilan de 100.000 morts depuis le début de l'épidémie, avec 300 nouveaux décès enregistrés jeudi à l'hôpital

La France a dépassé hier le lourd bilan de 100.000 morts depuis le début de l'épidémie de Covid-19, en pleine troisième vague qui dure et laisse ouvertes les questions sur une réouverture du pays à partir de la mi-mai. Avec 300 nouveaux décès enregistrés jeudi à l'hôpital, le pays franchit à son tour cette barre symbolique comme en Europe la Grande-Bretagne (127.000 morts) et l'Italie (115.000 morts).

D'autres pays (Belgique, Portugal) ont une mortalité plus élevée par habitant. Malgré la violence de la première vague (près de 30.000 morts entre mi-mars et mi-mai 2020), la grande majorité des décès sont survenus depuis fin octobre (environ 65.000), conséquence d'une deuxième vague qui ne s'est jamais échouée, puis d'une nouvelle forte reprise épidémique durant l'hiver, portée par le variant anglais, plus contagieux.

Si la vaccination massive dans les Ehpad a porté ses fruits, près de 300 morts s'ajoutent encore chaque jour à l'hôpital en avril. Avec plus de 5.900 malades en réanimation, au plus haut depuis le printemps 2020, "la troisième vague n'est pas derrière nous", a prévenu Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement

. L'opposition attribue la durée de la crise aux mesures trop tardives de l'exécutif, qui avait écarté fin janvier un confinement strict, comme le préconisait le conseil scientifique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air libre
16/avril/2021 - 08h30

le nombre de morts en tant que tel ne veut pas dire grand chose surtout quand on le compare aux pays voisins, il est bien évident que plus le pays est peuplé plus le nombre de morts est important, si l'on veut se comparer il faut rapporter ce chiffre pour 100.000 habitants.

Portrait de Valentin98
16/avril/2021 - 07h26

D'après le nouvelobs:

100 000 morts, c’est cinq fois plus de décès que lors de la canicule de 2003, environ dix fois plus qu’habituellement pour la grippe saisonnière, c’est 537 crashs d’A320, soit plus d’un crash par jour pendant un an !