13/04/2021 08:20

En pleine crise sanitaire, de plus en plus de d'infirmières quittent la France pour le Luxembourg où elles sont payées 2 fois plus et peuvent passer du temps avec les patients - Regardez

C'est un reportage étonnant qui a été diffusé hier soir sur France 2. On a ainsi découvert qu'au Luxembourg, une infirmière gagne 3.500 euros nets d'impôts, soit deux fois le salaire français. Résultat de plus en plus d'infirmière française vont travailler de l'autre côté de la frontière, un vrai problème en pleine crise sanitaire du COVID. "Il faudrait se demander pourquoi l'infirmière est aussi sous-payée en France", confesse la jeune femme de 26 ans.

Le salaire est une motivation pour venir, mais pas seulement car une autre infirmière française dans le même hôpital d'Esch-sur-Alzette, travaille ici mais a deux fois moins de patients à charge : "On est vraiment centrés sur nos patients. On a le temps d'être avec eux, on a le temps de partager des choses."

Au Luxembourg, la moitié du personnel hospitalier vient de l'étranger, et 23% d'entre eux sont français.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de L ' Ecume des Choses
13/avril/2021 - 12h02
Raspoutine from South a écrit :

Sauf que avec 3500€ au Luxembourg ou Suisse, tu galères autant, voir même plus que 2000€ en France.

et travailler en suisse ou Luxembourg pour 3600 € et vivre en france, c'est vachement mieux qu'"avec 2000 €uros non ?

Portrait de Raspoutine from South
13/avril/2021 - 11h48

Sauf que avec 3500€ au Luxembourg ou Suisse, tu galères autant, voir même plus que 2000€ en France.

Portrait de muzo 28
13/avril/2021 - 10h41
gillesdelors7571 a écrit :

je rappel  qu'on peu aussi s 'installer en liberale  ensuite  le cout de la vie  a geneve est tres tres eleve en suisse  aussi c'est bien pour ça que les gens trvaillent en suisse mais n'y vivent pas les etudes d'infirmieres sont courtes 3ans gratuites et de proximite  en plein covid l'annee dernier parcoursup a  eus 80000 deamndes pour 29000 places et en plus pas de chomage  pour cette profession

Grâce à parcoursup on se retrouve avec des étudiants inadaptés au métier, qui arrêtent leur formation.  Il n'y a pas assez d'IDE, on peut se demander pourquoi de jeunes diplômés changent de métier. En effet, il n'y a pas de chômage, mais les pétages de plombs, ça c'est réel. 

J'encadre des étudiants, et on a de tout......On sera  probablement mal soignés mais ça c'est une autre histoire..... Vivement la retraite.

 

 

Portrait de muzo 28
13/avril/2021 - 09h38

Tout ce personnel qui s'en va a raison. On est en pleine pénurie de personnel, et je félicite les futurs diplômés de rester dans cette voie. Le meilleur moyen pour être bien payé en France c'est de rester en intérim ou faire des vacations. 

Ce n'est que bac+3, on passe notre temps à rigoler et à être en pause, je l'ai lu ici..... Sérieusement, avec les années d'expérience, la capacité même à poser des diagnostics,  le salaire est trop bas et au bout une retraite minable vu  que les primes ne sont pas prises en compte.

J'ai aussi oublié les semaines de 60h, les rappels sur les repos..... la charge mentale.

Portrait de Ninie76700
13/avril/2021 - 08h52

Même  ci je trouve ça navrant, je les comprends la France doit revoir le système hospitalier D'URGENCE ! 

Portrait de remarques
13/avril/2021 - 08h26

En suisse aussi, un membre de la famille est infirmière là bas depuis une dizaine d'années.