12/04 16:44

EN DIRECT - Coronavirus - La pandémie a atteint un "point critique" avec des infections qui croissent de manière exponentielle, avertit l'OMS, selon qui le Covid-19 pourrait être maîtrisé en "quelques mois" si les bonnes mesures sont prises

16h43: La pandémie a atteint un "point critique" avec des infections qui croissent de manière exponentielle, a averti lundi l'OMS, selon qui le Covid-19 pourrait être maîtrisé en "quelques mois" si les bonnes mesures sont prises.

"Nous sommes actuellement à un point critique de la pandémie. La trajectoire de cette pandémie est en pleine expansion. Elle croît de manière exponentielle. Ce n'est pas la situation dans laquelle nous voulons nous trouver 16 mois après le début de la pandémie, alors que nous disposons de mesures de contrôle efficaces", a déclaré Maria Van Kerkhove, la responsable technique à l'OMS de la lutte contre le Covid-19, en conférence de presse.

12h17: Les lycées de toute la Grèce ont rouvert après plus de cinq mois d’affilée de fermeture, mais les élèves et les enseignants sont soumis à « des mesures de protection élevées », en particulier des tests deux fois par semaine, a assuré la ministre de l’Éducation. Les lycées de Grèce étaient fermés depuis le 7 novembre et les cours étaient dispensés en ligne depuis cette date. Les écoles primaires et collèges, qui avaient rouvert brièvement, restent à ce stade portes closes dans tout le pays.

Tous les lundi et jeudi, les lycéens et les professeurs devront être dépistés contre le coronavirus avec des auto-tests, disponibles gratuitement en pharmacie. « Ces auto-tests seront un outil précieux » pour contrôler la propagation de l’épidémie de coronavirus dans les établissements, a précisé lundi la ministre Niki Kerameus sur la chaîne de télévision publique ERT.

Si un élève ou un enseignant s’avère positif à un auto-test, il doit s’isoler puis se soumettre dans les 48h suivantes à un nouveau test dans un centre de santé. Si cette personne est à nouveau positive, elle doit s’isoler pour quatorze jours. Lors de cette première journée de rentrée, 613 lycéens et professeurs se sont révélés positifs lors de ces auto-tests, la majorité ne présentant aucun symptôme, selon le bureau du Premier ministre.

Outre ces tests, les élèves et professeurs doivent porter des masques, les récréations sont prises en décalé pour éviter que toutes les classes se retrouvent ensemble dans la cour, les buvettes ou cantines sont fermées. Dans certains lycées, les classes avaient même lieu en extérieur, dans les cours ou jardins des établissements, comme le précisait la télévision ERT.

11h02: Les autorités du Bangladesh ont ordonné la fermeture des bureaux et des transports internationaux et nationaux pour huit jours à partir de mercredi, face à la recrudescence des contaminations par le Covid-19, selon un communiqué du gouvernement lundi. Le pays d’Asie du Sud, comptant 160 millions d’habitants, a enregistré 684.756 cas et 9.739 décès, alors que les nouvelles contaminations quotidiennes ont été multipliées par sept et les décès quotidiens ont plus que doublé au cours du dernier mois.

« Tous les bureaux et institutions financières gouvernementaux, semi-gouvernementaux, autonomes et privés seront fermés », indique le gouvernement dans son communiqué. Selon lui, cette mesure devrait prendre fin le 21 avril à minuit. « Il n’y a pas d’autre solution que de procéder ainsi afin d’endiguer la flambée de Covid-19 », a déclaré Farhad Hossain, ministre de l’Administration publique, peu avant la promulgation de la mesure. Les hôpitaux des villes du pays se disent submergés par la recrudescence des contaminations.

Les vols internationaux et intérieurs seront interrompus ainsi que les services maritimes, ferroviaires et de bus, ont ajouté les autorités.

Tous les magasins, à l’exception des commerces alimentaires, seront également fermés, mais les autorités permettront aux usines de rester ouvertes si les entreprises peuvent assurer leur propre service de transport. La chef de l’opposition bangladaise Khaleda Zia, 74 ans, a été testée positive au Covid-19 dimanche, malgré sa détention dans sa résidence. L’ancienne Première ministre, qui a été élue deux fois, purge une peine de 10 ans de prison pour corruption, mais a été autorisée à rester sous surveillance domiciliaire à Dacca depuis l’année dernière.

10h24: Roselyne Bachelot est revenue travailler lundi au ministère de la Culture, pour la première fois depuis qu'elle a contracté le Covid-19 fin mars et été hospitalisée, a-t-on appris auprès de son entourage. Agée de 74 ans, la ministre avait été testée positive le 20 mars à la suite de symptômes respiratoires, puis hospitalisée, et placée sous un traitement d'oxygénothérapie renforcée. Jeudi dernier, elle avait indiqué sur les réseaux sociaux reprendre «des forces chaque jour» et remercié les soignants.

La ministre doit être entendue mardi par la commission de la Culture du Sénat, à propos du projet de loi sur «l'accès aux œuvres culturelles à l'ère numérique», qu'elle défendra prochainement au Parlement. Ancienne ministre de la Santé, Mme Bachelot avait reçu une première dose de vaccin le 17 mars, trois jours avant d'être testée positive.

Une autre ministre, celle du Travail, Elisabeth Borne, 59 ans, avait également été hospitalisée pendant quelques jours jusqu'au 24 mars après avoir contracté le Covid-19.

10h04: Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a plaidé pour la vaccination «le plus rapidement possible» de «l'ensemble des travailleurs exposés du fait de leur travail au virus», sur la base du volontariat. «Vous citez les salariés du commerce, de la grande distribution, les enseignants et un certain nombre d'agents publics, je crois qu'il faut que tous ceux et toutes celles qui sont en présentiel, qui le sont maintenant depuis plus d'un an, puissent accéder à la vaccination le plus rapidement possible», a déclaré M. Berger sur BFM Business.

La priorité doit aller à ceux qui ont des «comorbidités», et la vaccination doit se faire sur la base du volontariat, a-t-il estimé.

«Mieux vaut le faire par la pédagogie, la persuasion, la discussion, que par la contrainte, dans un moment où de toute façon on n'a pas les moyens de le faire pour tout le monde. On est dans un moment psychologiquement de fragilité collective. Ne nous mettons pas de bagarre stérile entre nous», a argumenté le patron de la CFDT. Les volontaires devront «pouvoir accéder à la vaccination sur le lieu de travail si c'est possible, par le biais des services de santé au travail qui commencent à s'organiser», a-t-il précisé.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé dimanche une nouvelle accélération du calendrier vaccinal: à partir de ce lundi, tous les Français de plus de 55 ans seront ainsi éligibles à la vaccination, avec l'AstraZeneca ou bientôt le vaccin de Janssen (Johnson & Johnson).

Dimanche, 10.809.209 premières injections avaient été réalisées, et 3.721.019 secondes injections, selon des chiffres du ministère

07h48: La campagne de vaccination ne suffira pas à elle seule à endiguer l'épidémie de Covid-19, à cause du risque de variants résistants ou des lacunes de cette campagne, a affirmé l'épidémiologiste Antoine Flahault au Journal du dimanche.

Interrogé par l'hebdomadaire sur le choix de "tout miser sur le vaccin pour sortir de la crise", le directeur de l'Institut de santé globale de l'université de Genève répond: "Cela me paraît un pari hasardeux. Et risqué".

Il voit trois hypothèses qui pourraient limiter l'efficacité de cette stratégie: "Si de nouveaux variants émergent et mettent en péril l'efficacité des vaccins; si l'acheminement ne se fait pas au rythme voulu; si les problèmes rencontrés par le vaccin AstraZeneca se posaient avec d'autres vaccins et remettaient en question l'adhésion de la population".

Le vaccin du laboratoire suédo-britannique a occasionné des cas rares mais graves de thromboses qui ont alimenté une certaine méfiance de la population. En France, ce vaccin est proposé seulement aux plus de 55 ans, chez lesquels aucun cas n'a été observé.

Le Pr Flauhault se dit partisan d'une "circulation minimale du virus", saluant les "performances exceptionnelles" des pays les plus stricts dans les mesures de confinement, de tests et de traçage, comme la Finlande et la Norvège en Europe.

"Il nous faut sortir du +vivre avec+ pour s'orienter vers une stratégie de suppression du virus. Le risque majeur, avec la stratégie actuelle, est de revenir sur ce plateau élevé qui a pourri la vie des Français depuis décembre, au-dessus de 10.000 à 15.000 cas par jour", a expliqué l'épidémiologiste.

Il est ainsi favorable à une fermeture prolongée des établissements scolaires. "L'arrêt des activités des adultes est important, mais un autre grand vivier est celui des écoles (...) Si les contaminations redescendent en France, il faudra maintenir l'effort au-delà des vacances de printemps", a-t-il estimé."On n'a pas encore cassé la courbe au niveau national", a constaté le Pr Flahault, pour qui l'objectif devrait être de descendre à un taux de reproduction du virus de 0,7. "En trois semaines à un tel rythme, on passerait de 40.000 à 5.000 nouveaux cas quotidiens. Une reprise en main quasi complète de l'épidémie", a-t-il espéré.

"La situation demeure contrastée sur le territoire. Dans les Hauts-de-France et en Ile-de-France, il semble qu'on soit en train de passer un pic, avec un taux de reproduction du virus, le R, proche de 1. Mais on a vu dans le passé qu'il peut y avoir un palier, puis la circulation remonte...", a ajouté l'épidémiologiste.

Santé publique France a recensé une moyenne supérieure à 30.000 cas quotidiens sur la semaine écoulée.

07h46: La vaccination contre le Covid-19 va être ouverte à partir d'aujourd'hui à tous les Français âgés de 55 ans ou plus/

Le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué au Journal du dimanche que ce serait possible grâce à deux vaccins, celui d'AstraZeneca que "dès demain [lundi], tous les Français de plus de 55 ans, sans conditions, pourront recevoir", et celui de Johnson & Johnson, livré en France à compter de lundi, proposé, "par cohérence et souci d'efficacité, à tous les plus de 55 ans, sans conditions".

Depuis le 19 mars, la France réserve aux plus de 55 ans le vaccin du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, après des cas rares mais graves de troubles de la coagulation observés uniquement sur des patients moins âgés.

Le vaccin fabriqué par Janssen-Cilag (groupe Johnson & Johnson) est quant à lui autorisé par la France depuis le 12 mars. Le ministre a indiqué que la première livraison serait de "200.000 doses", "avec une semaine d'avance".

"On élargit la vaccination", s'est félicité M. Véran.

Citant les deux autres vaccins autorisés en France, le ministre a rappelé "l'annonce de l'extension de la campagne vaccinale par Pfizer et Moderna à tous les plus de 60 ans à compter du 16 avril".

La campagne de vaccination contre le Covid-19 a d'abord visé les personnes les plus fragiles, âgées de plus de 75 ans ou concernées par des facteurs de comorbidité (problèmes de santé autres augmentant le risque de décès).

En raison de la lenteur de l'approvisionnement, elle a démarré bien moins rapidement que ne l'aurait souhaité le gouvernement.

07h20: Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation a continué sa progression, grimpant à 5.838, le plus élevé depuis près d'un an, selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France.

Cet indicateur, qui n'avait pas été aussi haut depuis le 18 avril 2020, devrait encore augmenter dans les jours qui viennent.

"La pression reste très forte et le nombre d'admissions en réanimation va continuer d'augmenter pendant plusieurs jours, nous le savons", a déclaré au JDD le ministre de la Santé, Olivier Véran, tout en espérant que "les mesures de freinage" permettent "d'éviter d'atteindre le pic de la première vague", soit 7.000 malades en réa les 7 et 8 avril 2020.

A l'heure actuelle, la capacité des services de réanimation dans les hôpitaux français a été portée à 8.000 lits toutes pathologies confondues.

Le nombre total de personnes hospitalisées avec un diagnostic Covid-19 dimanche reste au-dessus de la barre des 30.000 (30.671), pas loin des pics de la première (32.000) et de la deuxième vague épidémique de l'automne.

Dimanche, Santé publique France a comptabilisé 178 décès de plus de malades du Covid-19 dans les dernières 24h, un chiffre en très légère baisse par rapport à dimanche dernier (185), mais plus élevé que deux semaines plus tôt. Au total, le bilan des morts depuis le début de l'épidémie s'élève à 99.000, en très grande majorité des personnes âgées, plus fragiles face au virus.Après une semaine de fermeture des écoles, la France a entamé ce week-end deux semaines de vacances confinées. Avant même l'application de ces mesures, le virus a continué de progresser mais de manière moins rapide, a avancé vendredi Santé publique France dans son bulletin hebdomadaire.

Mais "aujourd'hui, nous sommes autour de 40.000 cas quotidiens. Ca reste très haut", a souligné Olivier Véran au JDD, en espérant qu'"après la stabilisation viendra la baisse".

Après une journée "record" de quelque 510.000 injections de vaccin vendredi en France, le rythme a ralenti samedi (environ 320.000) et dimanche (100.206). Depuis le début de la campagne de vaccination, plus de 10,8 millions de personnes ont reçu une injection (20,6 % de la population majeure), dont 3,7 millions ont été vaccinées avec deux injections (7,1 % de la population majeure).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
13/avril/2021 - 10h16

Plus on vaccine, plus ça monte ... il  n'y aurait pas un problème ?

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 19h41
moije a écrit :

Et le duo comique des " frères ennemis " continue à longueur de journée ! Malheureusement c'est toujours le même sketch 

100 000 morts dont une bonne partie aurait pu être évités avec un traitement adapté, ce n'est malheureusement pas un sketch.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 17h13
croco a écrit :

@PhilRAI C'est un mensonge. J'ai retrouvé un article du journal le Monde du 22 février dans lequel il est indiqué que Bolsonaro refusait l'immunité vaccinale car il ne voulait pas que sa population serve de cobayes pour les laboratoires pharmaceutiques. C'est donc le chef d'Etat qui est le plus proche de vos idées, et on voit le résultat !!! Et c'est parceque l'épidémie à explosé qu'il s'est résigné à accepter la vaccination, mais avec le vaccin chinois qui est quasiment inefficace sur le variant brésilien.

C'est amusant, d'un forum à l'autre je suis obligé de répondre à des affirmations totalement inverses, là Bolsonaro est pour l'hydroxychloroquine, là il est contre, et à chaque fois articles de journaux à l'appui !  Le fait est que ceux qui disent qu'il est contre et pour la vaccination le datent en janvier, avant la reprise des cas et des décès. La désinformation fait rage, il est pratiquement impossible de savoir ce qu'il dit vraiment et surtout ce qui est vraiment fait dans les différentes régions. Même quand on cherche des articles en portugais ou anglais.

Portrait de croco
12/avril/2021 - 16h06 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

Non, efficace contre le covid, c'est prouvé par de nombreuses études et témoignages de terrain.

@PhilRAI C'est un mensonge. J'ai retrouvé un article du journal le Monde du 22 février dans lequel il est indiqué que Bolsonaro refusait l'immunité vaccinale car il ne voulait pas que sa population serve de cobayes pour les laboratoires pharmaceutiques. C'est donc le chef d'Etat qui est le plus proche de vos idées, et on voit le résultat !!! Et c'est parceque l'épidémie à explosé qu'il s'est résigné à accepter la vaccination, mais avec le vaccin chinois qui est quasiment inefficace sur le variant brésilien.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 15h35
Greenday2013 a écrit :

Les anciens médicaments efficaces sur les maladies déjà existantes vous voulez dire ?

Ce n'est pas parce qu'un médicament a marché pendant des années pour une maladie, qu'il est forcément efficace contre une nouvelle.

Non, efficace contre le covid, c'est prouvé par de nombreuses études et témoignages de terrain.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 15h34
croco a écrit :

@PhilRAI Bolsonaro à fini par accepter la vaccination pour des raisons obscures ? Peut être que 4000 morts par jour et des gens qui meurent dans la rue étouffés, sont des bonnes raisons, non ? Il a juste fini par admettre que les traitements ne fonctionnaient pas.

Ben non puisque c'est depuis cette décision que les cas ont explosé. Et encore une fois, les pratiques entre régions sont totalement différentes, pression politiques et financière exigent ...

Portrait de croco
12/avril/2021 - 14h21 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

Inde, Pérou, Brésil, c'est pareil, des régions avec des pratiques différentes qui en plus varient.  Et non, visiblement vous n'êtes pas au courant pour le Brésil, Bolsonaro a arrêté l'hydroxychloroquine, pour des motifs obscurs et favorisé la vaccination. La corruption ne doit pas être loin ... Le résultat c'est l'explosion des cas et des décès. Pas partout cependant. L'état d'Amazonas (dont la capitale est Manaus) et l'état du Pará (avec Belém pour capitale.) ont des pratiques totalement différentes avec des résultats différents, spectaculaires au Pará avec son traitement précoce.

@PhilRAI Bolsonaro à fini par accepter la vaccination pour des raisons obscures ? Peut être que 4000 morts par jour et des gens qui meurent dans la rue étouffés, sont des bonnes raisons, non ? Il a juste fini par admettre que les traitements ne fonctionnaient pas.

Portrait de Greenday2013
12/avril/2021 - 14h16
PhilRAI a écrit :

Oui, bien sûr qu'ils y travaillent ! vu que les anciens médicaments efficaces sont libres de droit, ils en cherchent de nouveaux avec brevets pour les vendre à prix d'or ! C'est si difficile à comprendre ? 

Les traitements précoces actuels sont  nombreux, peu coûteux et efficaces, c'est factuel.

Les anciens médicaments efficaces sur les maladies déjà existantes vous voulez dire ?

Ce n'est pas parce qu'un médicament a marché pendant des années pour une maladie, qu'il est forcément efficace contre une nouvelle.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 14h11
croco a écrit :

@PhilRAI Comme je l'ai écrit, on va vite voir d'ici 1 an ou 2 si vous aviez raison. Et à ce moment là vous trouverez bien une pirouette, comme votre argument fumeux concernant l'Inde et le Pérou dans lesquels il y aurait d'après vous, des régions avec des traitements autorisés dans lesquels il n'y a plus de morts de Covid et des régions sans traitement, et confinés avec les hôpitaux saturés. Et concernant le Brésil, c'est quoi votre excuse ? Les traitements soit disant efficaces sont très peu coûteux et très largement disponibles. Bolsonaro a ralenti la vaccination du pays pour promouvoir les traitements, et actuellement il y a 4000 morts par jour ! Avec des gens qui meurent dans la rue ou dans les couloirs des hôpitaux ! Vous devriez aller leur dire que leurs traitements soignent les Covid en 48h !!!

Inde, Pérou, Brésil, c'est pareil, des régions avec des pratiques différentes qui en plus varient.  Et non, visiblement vous n'êtes pas au courant pour le Brésil, Bolsonaro a arrêté l'hydroxychloroquine, pour des motifs obscurs et favorisé la vaccination. La corruption ne doit pas être loin ... Le résultat c'est l'explosion des cas et des décès. Pas partout cependant. L'état d'Amazonas (dont la capitale est Manaus) et l'état du Pará (avec Belém pour capitale.) ont des pratiques totalement différentes avec des résultats différents, spectaculaires au Pará avec son traitement précoce.

Portrait de croco
12/avril/2021 - 13h40 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

Il ne s'agit pas de complot, mais de la réalité. Les exigences de réduction drastique de l'économie et même de la population c'est revendiqué par les mondialo-écolos, menaces à l'appui contre les gouvernements. Les actions gouvernementales qui vont systématiquement dans le sens de la continuité de l'épidémie par des mesures stupides et l'interdiction des traitements, par des vaccinations prototypes dangereuses et inefficaces, ce qui entraîne des décès en nombre et la casse des économies, c'est aussi factuel.

A noter que la casse de l'économie n'est pas totale, elle ne concerne que les petites structures et celles visées par la pression écologiste ... pas les grosses multinationales. Tiens, comme c'est expliqué par Klaus Schwab le gourou du grand reset.

@PhilRAI Comme je l'ai écrit, on va vite voir d'ici 1 an ou 2 si vous aviez raison. Et à ce moment là vous trouverez bien une pirouette, comme votre argument fumeux concernant l'Inde et le Pérou dans lesquels il y aurait d'après vous, des régions avec des traitements autorisés dans lesquels il n'y a plus de morts de Covid et des régions sans traitement, et confinés avec les hôpitaux saturés. Et concernant le Brésil, c'est quoi votre excuse ? Les traitements soit disant efficaces sont très peu coûteux et très largement disponibles. Bolsonaro a ralenti la vaccination du pays pour promouvoir les traitements, et actuellement il y a 4000 morts par jour ! Avec des gens qui meurent dans la rue ou dans les couloirs des hôpitaux ! Vous devriez aller leur dire que leurs traitements soignent les Covid en 48h !!!

Portrait de LOIC 33
12/avril/2021 - 13h31

Heureusement qu'elle revient sinon le ministère de la culture va s'écrouler!il y a du monde qui doit l'attendre de pied ferme, fini la convalescence.....,

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 13h18
croco a écrit :

@PhilRAI Il y a 2 choses qui me font rire dans les thèses des complotistes. D'abord ce sont leurs portes drapeau : Francis Lalanne, Jean Marie Bigard, Florian Philippeau, Dieudonné, PhilRai, Véronique Genest. Je crois que tout est dit. Et la 2e chose qui me fait rire, c'est que leurs thèses sur le remplacement de la population, le GPS 5G, la destruction volontaire de l'économie....d'ici 1 an ou 2 maximum, on verra qu'aucune de ces affirmations ne se sera avérée, et tous ces gens là passeront bien pour des cons.

Il ne s'agit pas de complot, mais de la réalité. Les exigences de réduction drastique de l'économie et même de la population c'est revendiqué par les mondialo-écolos, menaces à l'appui contre les gouvernements. Les actions gouvernementales qui vont systématiquement dans le sens de la continuité de l'épidémie par des mesures stupides et l'interdiction des traitements, par des vaccinations prototypes dangereuses et inefficaces, ce qui entraîne des décès en nombre et la casse des économies, c'est aussi factuel.

A noter que la casse de l'économie n'est pas totale, elle ne concerne que les petites structures et celles visées par la pression écologiste ... pas les grosses multinationales. Tiens, comme c'est expliqué par Klaus Schwab le gourou du grand reset.

Portrait de croco
12/avril/2021 - 13h00 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

Les états n'ont rien à gagner ? quelle naïveté ! et les politiques qui touchent de l'argent de ces laboratoires ? et la politique mondialo écolo qui incite à casser les économies pour respecter leurs exigence ? On peut discuter du pourquoi, mais les faits sont là : tout est fait pour interdire la prescription de médicaments qui sont efficaces contre la covid.

Retournez voir Maudrux pour avoir les dernières nouvelles ...

Concernant l'Inde, ses résultats sont plombés par une seule région  le Maharashtra (Mumbay) qui se distingue des autres : plus de 10% de la population adulte y est vaccinée à ce jour ( 6% d’indiens vaccinés dans le pays) . Allez savoir pourquoi  ce même état connait une progression exponentielle des cas de covid associés à un nouveau variant.

Cet état qui représente seulement 8% de la population du pays compte à lui seul les deux tiers des cas enregistrés la semaine dernière …

A l’opposé dans l’uttar pradesh, plus peuplé, le kit ZIVERDO (zinc , ivermectine, antibiotique ) est distribué, pour 200 millions d’habitants  on compte en une semaine  62 décès contre 1600  au Maharashta…

Le problème c'est que comme dans tous les pays l'Inde est soumise à des divergences énormes entre les régions et à des pressions extérieures et internes à cause d'intérêts qui n'ont rien à voir avec ceux des malades.

@PhilRAI Il y a 2 choses qui me font rire dans les thèses des complotistes. D'abord ce sont leurs portes drapeau : Francis Lalanne, Jean Marie Bigard, Florian Philippeau, Dieudonné, PhilRai, Véronique Genest. Je crois que tout est dit. Et la 2e chose qui me fait rire, c'est que leurs thèses sur le remplacement de la population, le GPS 5G, la destruction volontaire de l'économie....d'ici 1 an ou 2 maximum, on verra qu'aucune de ces affirmations ne se sera avérée, et tous ces gens là passeront bien pour des cons.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 12h47
croco a écrit :

@PhilRAI Votre raisonnement est erroné, car même si on peut suspecter des laboratoires de chercher des nouveaux traitements ou des vaccins plutôt que de tester les anciens médicaments, les États n'ont rien à gagner à ne pas les proposer à leurs citoyens. Et certains d'ailleurs ne s'en privent pas. Il y a 1 mois vous m'avez demander d'aller voir les vidéos du Dr Maudrux qui "prouve" que l'ivermectine marche car l'épidémie était à ce moment à un niveau très bas en Inde car le traitement était très largement répandu, et depuis, le nombre de morts a été multiplié par 10 en Inde, avec les hôpitaux saturés, si bien qu'ils ont reconfiné. Cela prouve donc que ce traitement ne fonctionne pas du tout.

Les états n'ont rien à gagner ? quelle naïveté ! et les politiques qui touchent de l'argent de ces laboratoires ? et la politique mondialo écolo qui incite à casser les économies pour respecter leurs exigence ? On peut discuter du pourquoi, mais les faits sont là : tout est fait pour interdire la prescription de médicaments qui sont efficaces contre la covid.

Retournez voir Maudrux pour avoir les dernières nouvelles ...

Concernant l'Inde, ses résultats sont plombés par une seule région  le Maharashtra (Mumbay) qui se distingue des autres : plus de 10% de la population adulte y est vaccinée à ce jour ( 6% d’indiens vaccinés dans le pays) . Allez savoir pourquoi  ce même état connait une progression exponentielle des cas de covid associés à un nouveau variant.

Cet état qui représente seulement 8% de la population du pays compte à lui seul les deux tiers des cas enregistrés la semaine dernière …

A l’opposé dans l’uttar pradesh, plus peuplé, le kit ZIVERDO (zinc , ivermectine, antibiotique ) est distribué, pour 200 millions d’habitants  on compte en une semaine  62 décès contre 1600  au Maharashta…

Le problème c'est que comme dans tous les pays l'Inde est soumise à des divergences énormes entre les régions et à des pressions extérieures et internes à cause d'intérêts qui n'ont rien à voir avec ceux des malades.

Portrait de Sorj
12/avril/2021 - 12h09
BRETZEL68 a écrit :

Oui vous avez totalement raison

À cause des vaccins, de nouveaux variants de la rage ou de la tuberculose sont apparus

Peut on être aussi c..? 

Pardonnez moi mais je ne vois pas bien la relation entre le virus de la Covid, celui de la rage, 100% mortel et qui ne se transmet jamais d’homme à homme sauf cas exceptionnel, et la tuberculose provoquée par une bactérie.

Portrait de croco
12/avril/2021 - 11h59 - depuis l'application mobile
PhilRAI a écrit :

Précoce ça veut dire soigner dès l'apparition des symptômes importants qui sont assez évidents pour la covid. Les médecins sont aptes à en décider, pourvu qu'on les y autorise. Gaver de médicaments ? une semaine .... et encore.  C'est comme cela qu'on fait depuis des lustres pour les rhumes et la grippe. 

Pour les médicaments dont je parle, ils sont dans le domaine public, donc vendus à prix normal vu la concurrence que se font les laboratoires dans le monde entier. C'est pour cela qu'ils veulent des molécules nouvelles qu'ils peuvent breveter et vendre à prix d'or.

@PhilRAI Votre raisonnement est erroné, car même si on peut suspecter des laboratoires de chercher des nouveaux traitements ou des vaccins plutôt que de tester les anciens médicaments, les États n'ont rien à gagner à ne pas les proposer à leurs citoyens. Et certains d'ailleurs ne s'en privent pas. Il y a 1 mois vous m'avez demander d'aller voir les vidéos du Dr Maudrux qui "prouve" que l'ivermectine marche car l'épidémie était à ce moment à un niveau très bas en Inde car le traitement était très largement répandu, et depuis, le nombre de morts a été multiplié par 10 en Inde, avec les hôpitaux saturés, si bien qu'ils ont reconfiné. Cela prouve donc que ce traitement ne fonctionne pas du tout.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 11h45
Ste'ph a écrit :

Outre le fait que je ne parle pas du paracétamol, gaver les gens de médoc au moindre toussotement, parce que précoce, ça veut dire avant que les symptômes ne soit assez fort (et vu le nombre de symptôme du Covid, on va se nourrir de cachet au moindre coup de froid ou période pollen) à moins que vous vouliez vous tester toutes les semaines?

Pour rappel, En moyenne, l’apparition des symptômes chez une personne infectée par le virus prend cinq à six jours. Cependant, ce délai peut s’étendre jusqu’à quatorze jours. Donc pour le "précoce" on va bien se marrer...

Préférer guérir que prévenir, c’est préférer se fracturer le crane sur le sol que de mettre un casque.

 

Reste que les médocs dont vous parlez, vous les cultiver dans votre jardin ou se sont aussi des sociétés pharmaceutique qui les produisent ? Ils le font gratuitement ?  Touchez-vous vous aussi de l’argent de ces labos-là ?

 

Précoce ça veut dire soigner dès l'apparition des symptômes importants qui sont assez évidents pour la covid. Les médecins sont aptes à en décider, pourvu qu'on les y autorise. Gaver de médicaments ? une semaine .... et encore.  C'est comme cela qu'on fait depuis des lustres pour les rhumes et la grippe. 

Pour les médicaments dont je parle, ils sont dans le domaine public, donc vendus à prix normal vu la concurrence que se font les laboratoires dans le monde entier. C'est pour cela qu'ils veulent des molécules nouvelles qu'ils peuvent breveter et vendre à prix d'or.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 11h40
bellross a écrit :

Sauf que vous oubliez, dans votre scénario, que les mêmes "gros vilains méchants laboratoires" qui veulent nous vacciner tous les ans pour se faire pleins de sous travaillent dans le meme temps sur des médicaments contre la covid.

Pfizer, par exemple, a annoncé travailler actuellement sur 2 traitements antiviraux différents , un par voie orale, et l'autre par intraveineuse dont les premiers résultats in vitro sont encourageants.

Un espoir de plus ,faute de traitement précoce efficace à ce jour contrairement à ce que vous affirmez.

 

Oui, bien sûr qu'ils y travaillent ! vu que les anciens médicaments efficaces sont libres de droit, ils en cherchent de nouveaux avec brevets pour les vendre à prix d'or ! C'est si difficile à comprendre ? 

Les traitements précoces actuels sont  nombreux, peu coûteux et efficaces, c'est factuel.

Portrait de Ste'ph
12/avril/2021 - 11h40
PhilRAI a écrit :

Ici je m'adresse à des Français, mais c'est vrai que l'escroquerie est la même partout dans le monde. Oui, cobayes pour des vaccins expérimentaux. Les dates de fins d'études sont : Le MODERNA : 22 novembre 2022 L'ASTRAZENECA : 14 février 2023 Le PFIZER : 6 avril 2023. Et pour l'instant les seules informations viennent des fabricants, des dizaines de millards d'euros sont en jeu alors la santé des gens .. 

Oui, on a bien compris que le but n'est pas de soigner quelques malades, mais refiler un vaccin à tout le monde, plusieurs fois par an ! c'est bien plus juteux ! Et c'est la CQ qui paye ! alors que les médicaments en question efficaces coûtent bien moins cher et ne sont utilisés que par les malades.

Et visiblement vous n'avez toujours pas compris que le traitement précoce évite la case hôpital. Alors que le paracétamol, bien plus dangereux que les médicaments dont je parle y conduit directement. Comme d'ailleurs les vaccins aux effets secondaires redoutables, pas encore connus pour le moyen et long terme. 

Vous touchez de l'argent des labos où vraiment vous ne vous servez pas de votre cerveau ?

Outre le fait que je ne parle pas du paracétamol, gaver les gens de médoc au moindre toussotement, parce que précoce, ça veut dire avant que les symptômes ne soit assez fort (et vu le nombre de symptôme du Covid, on va se nourrir de cachet au moindre coup de froid ou période pollen) à moins que vous vouliez vous tester toutes les semaines?

Pour rappel, En moyenne, l’apparition des symptômes chez une personne infectée par le virus prend cinq à six jours. Cependant, ce délai peut s’étendre jusqu’à quatorze jours. Donc pour le "précoce" on va bien se marrer...

Préférer guérir que prévenir, c’est préférer se fracturer le crane sur le sol que de mettre un casque.

 

Reste que les médocs dont vous parlez, vous les cultiver dans votre jardin ou se sont aussi des sociétés pharmaceutique qui les produisent ? Ils le font gratuitement ?  Touchez-vous vous aussi de l’argent de ces labos-là ?

 

Portrait de bellross
12/avril/2021 - 11h32
PhilRAI a écrit :

Ici je m'adresse à des Français, mais c'est vrai que l'escroquerie est la même partout dans le monde. Oui, cobayes pour des vaccins expérimentaux. Les dates de fins d'études sont : Le MODERNA : 22 novembre 2022 L'ASTRAZENECA : 14 février 2023 Le PFIZER : 6 avril 2023. Et pour l'instant les seules informations viennent des fabricants, des dizaines de millards d'euros sont en jeu alors la santé des gens .. 

Oui, on a bien compris que le but n'est pas de soigner quelques malades, mais refiler un vaccin à tout le monde, plusieurs fois par an ! c'est bien plus juteux ! Et c'est la CQ qui paye ! alors que les médicaments en question efficaces coûtent bien moins cher et ne sont utilisés que par les malades.

Et visiblement vous n'avez toujours pas compris que le traitement précoce évite la case hôpital. Alors que le paracétamol, bien plus dangereux que les médicaments dont je parle y conduit directement. Comme d'ailleurs les vaccins aux effets secondaires redoutables, pas encore connus pour le moyen et long terme. 

Vous touchez de l'argent des labos où vraiment vous ne vous servez pas de votre cerveau ?

Sauf que vous oubliez, dans votre scénario, que les mêmes "gros vilains méchants laboratoires" qui veulent nous vacciner tous les ans pour se faire pleins de sous travaillent dans le meme temps sur des médicaments contre la covid.

Pfizer, par exemple, a annoncé travailler actuellement sur 2 traitements antiviraux différents , un par voie orale, et l'autre par intraveineuse dont les premiers résultats in vitro sont encourageants.

Un espoir de plus ,faute de traitement précoce efficace à ce jour contrairement à ce que vous affirmez.

 

Portrait de Ste'ph
12/avril/2021 - 11h25
PhilRAI a écrit :

Il faut toujours dénoncer la désinformation, les mensonges, les escroqueries.

la bêtise aussi...

Portrait de Ste'ph
12/avril/2021 - 11h25
pasfacile a écrit :

Question ultra-pertinente qui a été soulevée il y a quelques minutes par un épidémiologiste; Le principe d'un virus étant de muter pour contourner les barrières. Celles aujourd'hui mises en place seraient interprétées par le virus comme un "mode d'emploi de contournement" à adopter. Démonstration et transparence aujourd'hui par PFIZER qui a déclaré son vaccin moins efficace que prévu au variant sud-africain voire d'autres virus qui se sont "adaptés".

Question ultra-pertinente ! 

c'est un peu simpliste, mais un virus ça ne réfléchis pas, les mutations sont aléatoires et si une mutation renforce le virus de base, il va proliférer. Et si il permet de contourner le vaccin (mais ça il n'en sait rien au moment où il mute, ce n'est pas chez une personne vacciné qu'il va muté puisque par principe il ne pourra pas s'y développer), alors oui, on sera comme dans le cas de la grippe.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 11h21
here a écrit :

Quel courage vous avez à chaque fois en postant ici alors que la grande majorité ne veut rien savoir. 

Je valide à 100% votre commentaire car je pense exactement comme vous. Mais je ne m'exprime pas ou très peu ici car on a affaire à des bornés. Quoique vous disiez , vous en aurez toujours qui vont vouloir contrer. J'ai bien remarqué que certains ici (ils se reconnaitront) scrutent le moindre de vos messages pour pouvoir essayer de vous démollir. Certains seront les premiers à accepter les traitements qu'ils dénigrent si demain ils tombent malades. Laissez les écouter les médecins de plateaux, ils sont de toute façon déjà lobotomisés. On ne peut plus rien pour eux, tant pis!

 

Il faut toujours dénoncer la désinformation, les mensonges, les escroqueries.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 11h19
BRETZEL68 a écrit :

Oui vous avez totalement raison

À cause des vaccins, de nouveaux variants de la rage ou de la tuberculose sont apparus

Peut on être aussi c..? 

C'est la question qu'on se pose à votre sujet en lisant ce genre de commentaire !

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 11h18
BRETZEL68 a écrit :

T'es de nouveau là ? Toujours à sortir les mêmes conneries. 

Par contre la semaine dernière il y avait un post sur la région Paca (où ton gourou sévit), et curieusement tu n'a pas ramené ta pseudo science

J'y ai répondu : Raoult qui n'est pas un gourou mais un chercheur mondialement reconnu, ne traite pas toute la région PACA, juste ceux qui se présentent à l'IHU.

Portrait de PhilRAI
12/avril/2021 - 11h16
Ste'ph a écrit :

toujours et encore ces pathétique commentaires...

_Les fameux "Français" alors que l'épidémie est mondial

_"cobaye" alors que des pays sont bien plus avancé niveau vaccination et que la situation y est bien meilleur que chez nous

_les médoc en veut-tu en voilà alors que le but est d'éviter de tomber gravement malade, pas de soigner les 70 millions de gens tous les ans en les bourrant de médoc (bonjour le trou de la sécu, les hôpitaux en surcharge...).

Marre de ces analystes moyennageux, expert élévés au Pastis et cacahuètes. Vous avez toujours le même discours depuis des mois sans prendre en compte les avancées et ce qu'on découvre sur le virus, mettez-vous à la page.

 

 

Ici je m'adresse à des Français, mais c'est vrai que l'escroquerie est la même partout dans le monde. Oui, cobayes pour des vaccins expérimentaux. Les dates de fins d'études sont : Le MODERNA : 22 novembre 2022 L'ASTRAZENECA : 14 février 2023 Le PFIZER : 6 avril 2023. Et pour l'instant les seules informations viennent des fabricants, des dizaines de millards d'euros sont en jeu alors la santé des gens .. 

Oui, on a bien compris que le but n'est pas de soigner quelques malades, mais refiler un vaccin à tout le monde, plusieurs fois par an ! c'est bien plus juteux ! Et c'est la CQ qui paye ! alors que les médicaments en question efficaces coûtent bien moins cher et ne sont utilisés que par les malades.

Et visiblement vous n'avez toujours pas compris que le traitement précoce évite la case hôpital. Alors que le paracétamol, bien plus dangereux que les médicaments dont je parle y conduit directement. Comme d'ailleurs les vaccins aux effets secondaires redoutables, pas encore connus pour le moyen et long terme. 

Vous touchez de l'argent des labos où vraiment vous ne vous servez pas de votre cerveau ?

Portrait de pasfacile
12/avril/2021 - 11h15
Sorj a écrit :

Et si la vaccination elle-même favorisait l’émergence de variants ?

On a des études à ce sujet ?

Question ultra-pertinente qui a été soulevée il y a quelques minutes par un épidémiologiste; Le principe d'un virus étant de muter pour contourner les barrières. Celles aujourd'hui mises en place seraient interprétées par le virus comme un "mode d'emploi de contournement" à adopter. Démonstration et transparence aujourd'hui par PFIZER qui a déclaré son vaccin moins efficace que prévu au variant sud-africain voire d'autres virus qui se sont "adaptés".

Question ultra-pertinente ! 

Portrait de Ste'ph
12/avril/2021 - 10h51
Sorj a écrit :

Et si la vaccination elle-même favorisait l’émergence de variants ?

On a des études à ce sujet ?

Outre le fait que ce genre de question n'est pas à poser sur un blog d'info (genre un expert virologue qui trine dans le coin par hasard), les vaccin existent depuis belles lurette, donc ça se saurait.

 Si on avait des virus mutant de la rougeole (pour prendre un exemple) provoqué par les vaccins, et de fait, lui devenant insensible, étant donné la gravité de ce virus chez l'adulte, cale fait longtemps que l'on aurait des soucis (genre, nouveaux vaccins, renouvellement de la vaccination) et pourtant non, la vaccination quand on est enfant suffit. Et c'est le cas pour les différents virus dont on préconise la vaccination chez les enfant (au grand damne des anti-vaccins).

 

 Le Covid 19 est un virus comme les autres, à cela est qu'il est bien plus transmissible et cela implique aussi plus de variants car plus de chance de muter ( Les virus ne peuvent pas se reproduire seuls, comme les bactéries. Ils doivent entrer dans une cellule pour pouvoir produire de nombreux autres virus, pour «se copier». Pour le faire, ils utilisent une protéine, que l’on appelle polymérase. Mais cette protéine est un peu tête en l’air, elle se trompe assez souvent lorsqu’elle copie les informations du virus. Voilà comment un virus mute, en changeant les informations qui le composent. Il devient donc un peu différent du virus initial.). Les mutations peuvent être favorable ou défavorable au virus. Et pour le moment rien ne permet d'affirmer que l'on devra faire comme pour la grippe, qui a un nombre de souches importantes et qui change chaque année.

 

 

Portrait de croco
12/avril/2021 - 10h50 - depuis l'application mobile
Ste'ph a écrit :

toujours et encore ces pathétique commentaires...

_Les fameux "Français" alors que l'épidémie est mondial

_"cobaye" alors que des pays sont bien plus avancé niveau vaccination et que la situation y est bien meilleur que chez nous

_les médoc en veut-tu en voilà alors que le but est d'éviter de tomber gravement malade, pas de soigner les 70 millions de gens tous les ans en les bourrant de médoc (bonjour le trou de la sécu, les hôpitaux en surcharge...).

Marre de ces analystes moyennageux, expert élévés au Pastis et cacahuètes. Vous avez toujours le même discours depuis des mois sans prendre en compte les avancées et ce qu'on découvre sur le virus, mettez-vous à la page.

 

 

@Ste'ph Oui il dit toujours la même chose. Alors à chaque fois je lui réponds la même chose. L'inde vient de reconfiner alors que les traitements dont il parle y sont extrêmement répandus et très faciles d'accès. Mais comme ils ne fonctionnent pas, le nombre de morts en raison du covid à été multiplié par 10 en 1 mois.

Portrait de here
12/avril/2021 - 10h46
PhilRAI a écrit :

Bon sang ! il leur faut quoi aux Français pour comprendre qu'on se fiche d'eux ? Que le vaccin ne sert à rien, qu'il est dangereux, qu'ils sont des cobayes des grands laboratoires qui en plus se font des dizaines de milliards d'euros sur leur dos, sur leur vie ? Qu'est-ce qu'ils attendent pour réclamer les traitements précoces qui élimineraient la maladie en quelques semaines ? Hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline et autres ...

Quand les Français vont-ils réaliser qu'on se fiche d'eux en renvoyant les malades chez eux avec du paracétamol qui dégrade leur système immunitaire ? Quand vont-ils écouter les vrais médecins, pas ceux qui sont rémunérés par les grands laboratoires  ?

Quel courage vous avez à chaque fois en postant ici alors que la grande majorité ne veut rien savoir. 

Je valide à 100% votre commentaire car je pense exactement comme vous. Mais je ne m'exprime pas ou très peu ici car on a affaire à des bornés. Quoique vous disiez , vous en aurez toujours qui vont vouloir contrer. J'ai bien remarqué que certains ici (ils se reconnaitront) scrutent le moindre de vos messages pour pouvoir essayer de vous démollir. Certains seront les premiers à accepter les traitements qu'ils dénigrent si demain ils tombent malades. Laissez les écouter les médecins de plateaux, ils sont de toute façon déjà lobotomisés. On ne peut plus rien pour eux, tant pis!