10/04 14:02

Le site d'actualités StreetPress annonce trois projets de documentaires pour France Télévisions via sa nouvelle société de production, Street Prod

Le site d'actualités StreetPress a annoncé trois projets de documentaires pour France Télévisions via sa nouvelle société de production, Street Prod, qui proposera des contenus à destination des chaînes et plateformes, des marques et des institutions. Avec Street Prod, le site créé en 2009, engagé à gauche, veut développer des sujets axés sur "les jeunes, les communautés" et "les cultures urbaines", selon un communiqué.

Les partenariats avec les diffuseurs permettront au média, qui revendique "plus de 230.000 abonnés sur sa chaîne Youtube" et dit fédérer "près de 6 millions d'internautes chaque mois", de "toucher un public plus large" tout en développant "des projets documentaires plus ambitieux". Trois projets sont ainsi déjà sur les rails avec France Télé, avec pour thèmes "les rixes dans les quartiers", les "violences policières" et les "quartiers populaires en Europe", a précisé à l'AFP Johan Weisz, le fondateur trentenaire de Street Press.

Le premier, intitulé "Rixes", suivra en six épisodes le militant associatif, rappeur et ancien détenu Adama Camara, 32 ans, à la rencontre "des jeunes et des familles dont la vie a basculé à cause" des guerres entre cités. Pensée depuis un an, cette série sera diffusée fin mai sur France.tv/slash, la plateforme jeunesse du groupe public, selon M. Weisz. Des "versions courtes des épisodes" sont également prévues sur la chaîne Youtube de Street Press. Autre domaine d'activité de Street Prod, le "brand content" ou production de contenus pour les marques et institutions soucieuses de toucher les "18-34 ans urbains", en lien avec "l'identité" du média.

Au programme figure par exemple un film pour la gamme de chaussures de sport Jordan, détenue par le groupe Nike, qui "s'investit auprès des jeunes des quartiers via le programme Jordan Wings, selon le communiqué. Ou un film sur l'entrepreneuriat dans les quartiers populaires, pour le compte de l'établissement public territorial Est ensemble (qui regroupe neuf villes en Seine-Saint-Denis). De quoi garantir de nouvelles sources de revenus à ce média indépendant. Street Press était en 2019 financé à moitié par les prestations vidéos du Studio StreetPress, un studio de commandes. Le site a en outre reçu plus de 165.000 euros de dons depuis son ouverture au financement participatif il y a deux ans, selon son fondateur.

Ailleurs sur le web

Vos réactions