24/03/2021 08:21

Après la fusillade du Colorado qui a fait hier 10 morts dans un supermarché, le président Joe Biden réclame l'interdiction des fusils d'assaut

Le président Joe Biden a réclamé l'interdiction des fusils d'assaut après une nouvelle tuerie qui a relancé le débat sur la prolifération des armes à feu aux Etats-Unis et dont l'auteur présumé, un jeune homme de 21 ans, a été inculpé. Ce massacre lundi, qui a fait 10 morts dont un policier dans un supermarché de Boulder, dans le Colorado, est intervenu moins d'une semaine après qu'un homme a abattu huit personnes dans des salons de massage asiatiques d'Atlanta, en Géorgie.

Une répétition qui a suscité des appels pressants envers l'administration démocrate et les élus à agir. Identifié comme Ahmad Al Aliwi Alissa, le suspect a été blessé à la jambe et hospitalisé. Il se trouve dans un "état stable", a déclaré Maris Herold, la cheffe de la police de Boulder. "Il a été inculpé de dix meurtres", a-t-elle précisé. Les motivations de cet homme, décrit comme "asocial" et "paranoïaque" par des proches qui pour certains ont évoqué des troubles psychiques, ne sont pas encore connues. Le jeune homme, issu d'une famille d'immigrants syriens et revendiquant sa religion musulmane, avait fait l'acquisition d'une arme semi-automatique Ruger AR-556 moins d'une semaine avant la fusillade.

Toutes les victimes ont été identifiées et étaient âgées de 20 à 65 ans. Parmi elles figure notamment un policier de 51 ans, Eric Talley, premier arrivé sur place pendant la fusillade. Des dizaines de personnes lui ont rendu hommage mardi en recouvrant de fleurs et de ballons sa voiture de patrouille, garée devant le poste de police de Boulder, pour honorer sa mémoire. Trois autres victimes étaient des employés du supermarché King Soopers. Le président Biden a ordonné que les drapeaux soient mis en berne dans tous les bâtiments publics.

"Je n'ai pas besoin d'attendre une minute de plus, encore moins une heure, pour prendre des mesures de bon sens qui sauveront des vies à l'avenir et pour exhorter mes collègues à la Chambre et au Sénat à agir", a-t-il dit.

"Nous devons aussi bannir les fusils d'assaut", a-t-il ajouté. Le suspect est accusé d'avoir abattu 10 personnes lundi après-midi dans ou autour du magasin King Soopers de Boulder.

Des images diffusées en direct ont montré un homme, seulement vêtu d'un short de sport et les mains menottées dans le dos, emmené par des policiers hors du magasin. Selon les enquêteurs, le suspect s'était dévêtu avant de se livrer aux policiers d'élite qui avaient pénétré dans le supermarché.

Des témoins avaient indiqué avoir d'abord entendu plusieurs coups de feu sur le parking du King Soopers, où Ahmad Al Aliwi Alissa aurait commencé par tuer un homme de plusieurs balles avant de poursuivre ses tirs à l'intérieur après l'arrivée de la police. Nevin Sloan, qui en a réchappé de peu avec sa femme Quinlan, a décrit la panique grandissante à mesure que les détonations se rapprochaient.

"Soudain, on a entendu plus de +bang, bang, bang, bang+. J'ai couru vers elle (sa femme) et je lui ai dit +Eh, il faut qu'on sorte d'ici+", a-t-il raconté à la chaîne CBS. Ils ont ensuite aidé d'autres clients à fuir par une sortie de secours, selon lui.

Ailleurs sur le web

Vos réactions