22/02 20:47

Coronavirus - Le préfet de Police de Paris interdit la consommation d'alcool dans plusieurs rues de la capitale dès demain pour une durée de 15 jours après les attroupements de ce week-end

20h44: En raison de regroupements de personnes constatés ce week-end, le préfet de Police a pris un arrêté interdisant la consommation d'alcool rue de Buci et place de la Contrescarpe, entre 11h et 18h, à compter de demain afin de lutter contre la propagation du Covid-19, est-il annoncé sur le compte twitter de la préfecture. Cette interdiction va prendre effet entre 11 et 18 heures, à partir de mardi pour une durée de 15 jours. Les personnes en infraction risquent une verbalisation à hauteur de 135 euros. Cette décision intervient après un week-end marqué par la forte affluence dans certaines rues de la capitale en raison du beau temps.

"Ces regroupements sur la voie publique, favorisés par la consommation de boissons alcooliques, ont entraîné des comportements contraires aux gestes barrières, susceptibles de favoriser la propagation du virus à l’heure où la situation sanitaire reste fragile", précise la préfecture. "En fonction des comportements constatés par les forces de police, la liste des rues concernées est susceptible d’évoluer", poursuivent les autorités.

19h34: La préfecture des Alpes-Maritimes a publié la liste des communes du littoral qui seront confinées lors des deux prochains week-ends. Sont concernées : Antibes, Aspremont, Auribeau-sur-Siagne, Beaulieu-sur-Mer, Beausoleil, Berre-les-Alpes, Biot, Blausasc, Cabris, Cagnes-sur-Mer, Cannes, Cantaron, Cap-d'Ail, Carros, Castagniers, Castellar, Châteauneuf-Grasse, Châteauneuf-Villevieille, Colomars, Contes, Drap, Èze, Falicon, Gattières, Gorbio, Gourdon, Grasse, La Colle-sur-Loup, La Gaude, La Roquette-sur-Siagne, La Trinité, La Turbie, Le Bar-sur-Loup, Le Cannet, Le Rouret, Le Tignet, Mandelieu-la-Napoule, Menton, Mouans-Sartoux, Mougins, Nice, Opio, Pégomas, Peille, Peillon, Peymeinade, Roquebrune-Cap-Martin, Roquefort-les-Pins, Saint-André-de-la-Roche, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Saint-Jeannet, Saint-Laurent-du-Var, Saint-Paul-de-Vence, Sainte-Agnès, Spéracèdes, Théoule-sur-Mer, Tourrette-Levens, Tourrettes-sur-Loup, Valbonne, Vallauris, Vence, Villefranche-sur-Mer, Villeneuve-Loubet.

14h04: Ecoles et garderies ont rouvert lundi, après deux mois de fermeture, dans une grande partie de l'Allemagne malgré la crainte d'une troisième vague épidémique provoquée par la diffusion du variant britannique. Les enfants ont repris lundi matin le chemin de la garderie ou de l'école dans 10 des 16 Etats-régions allemands. Ils l'avaient déjà repris la semaine dernière dans deux autres Länder, la Basse-Saxe et la Saxe. "Il est bon que de nombreuses écoles en Allemagne reprennent progressivement l'enseignement en face à face", a estimé la ministre de l'Education, Anja Karliczek, auprès de l'agence DPA. "Les enfants, surtout les plus jeunes, ont besoin les uns des autres". La chancelière Angela Merkel a elle-même admis lundi que le désir d'assouplissement des restrictions était élevé en Allemagne, ce qu’elle a dit comprendre, selon des propos tenus lundi matin dans le huis clos d'une réunion des dirigeants du parti chrétien-démocrate (CDU) et rapportés par un participant à l'AFP.

Les cours, interrompus en présentiel depuis la mi-décembre, reprennent toutefois dans des conditions sanitaires drastiques, avec des classes alternant en demi-groupes ou des effectifs fixes qui ne pourront croiser les autres élèves. Le gouvernement prévoit en outre d'accélérer la vaccination des enseignants et éducateurs. Des annonces en ce sens pourraient être faites lundi après une réunion entre les ministres de la Santé régionaux et le gouvernement d'Angela Merkel. Le million d'éducateurs et enseignants passeraient ainsi au rang de "priorité élevée" pour être vaccinés, malgré les réserves de la Commission allemande de la vaccination (STIKO), qui veut privilégier les patients les plus vulnérables. Des tests gratuits et des auto-tests à un euro sont aussi attendus dès le 1er mars, une promesse du ministre de la Santé, Jens Spahn, que l'opposition mais aussi les associations des médecins ou de pharmaciens jugent difficile à tenir.

Malgré des restrictions drastiques régulièrement prolongées depuis deux mois, l'Allemagne a toutes les peines, du fait notamment de la diffusion du variant britannique, à endiguer la pandémie, qui a fait près de 68.000 morts. Le taux d'incidence sur sept jours s’élevait ainsi lundi à 61 (contre 60,2 dimanche), loin du plafond de 35 en deçà duquel des assouplissements peuvent être introduits. "Le verrouillage est suffisamment fort contre le virus originel. Mais les nouveaux variants continuent de se développer", s'inquiète Karl Lauterbach, expert des questions de santé au sein du parti social-démocrate. Pour lui, l'Allemagne est "au début d'une troisième vague" de contamination.

"La mutation vient malheureusement détruire en ce moment notre bonne évolution", a renchéri lundi matin le bras droit d'Angela Merkel à la chancellerie, Helge Braun. Le ministre de la Santé a dans ce contexte douché les espoirs de ceux qui espéraient des assouplissements, y compris avec un taux d'incidence supérieur à 35. Gouvernement et présidents de région se retrouveront le 3 mars pour en débattre. "Tout le monde veut un plan de trois et six mois, mais ce n'est pas possible pour l'instant. Je pense qu'il ne faut pas faire de fausses promesses", a prévenu M. Spahn sur ARD, évoquant même un abaissement à 10 du plafond d'incidence permettant d'assouplir les restrictions. La chancelière Merkel a toutefois promis que des scénarios d'assouplissement allaient être élaborés par un groupe de travail gouvernemental à parti de mardi dans les domaines des contacts personnels, des écoles et garderies, ainsi que pour les lieux culturels, sportifs et la restauration.

12h59: Le point sur ce qu'il faut retenir des annonces du préfet des Alpes-Maritimes

Des mesures de confinement vont être mises en oeuvre pour les deux prochains week-ends dans les communes du littoral des Alpes-Maritimes pour lutter contre la propagation du Covid-19, a annoncé lundi le préfet Bernard Gonzalez.

Des sorties d'une heure seront autorisées avec dérogation (médecins, animaux de compagnie, sport, promenade) dans un rayon de 5km du domicile du vendredi 18H00 au lundi 06H00 dans une zone s'étendant de Théoule-sur-Mer à Menton, qui concentre près de 90% de la population du département.

Une telle mesure de confinement territorialisé est une première depuis le début de la crise sanitaire sur le territoire métropolitain.

Par ailleurs, pour 15 jours à compter de mardi, les commerces de plus de 5.000m2, sauf les pharmacies et les commerces alimentaires, seront par ailleurs fermés dans le département, a précisé au cours d'une conférence de presse le préfet.

Pour les commerces de plus de 400m2, la jauge passera de 10 à 15 m2 par visiteur. Le préfet qui a appelé à ce que les gestes barrière soient «appliqués très strictement», a notamment demandé «aux exploitants de commerce» concernés «de se doter d'un médiateur Covid» chargé de faire respecter les règles.

Les contrôles à la frontière italienne seront également renforcés, comme les contrôles dans les aéroports, a poursuivi le préfet, évoquant la possibilité de faire passer un test PCR à l'ensemble des passagers d'un vol.

Le préfet a également annoncé une «accélération» de la campagne vaccinale dans le département, où environ 4.500 doses du vaccin Pfizer doivent être réceptionnées dans les prochains jours --soit 1.000 de plus que ce qu'avaient déjà promis les autorités lors de la visite du ministre de la Santé Olivier Véran à Nice samedi.

Enfin, la possibilité de se faire vacciner sera offerte aux personnes âgées de 59 à 64 ans et souffrant de comorbidités: dans cet objectif, de nombreuses doses du vaccin d'AstraZeneca doivent être envoyées dans les Alpes-Maritimes prochainement, a encore assuré M. Gonzalez.

12h01: Le préfet des Alpes-Maritimes tient une conférence de presse pour évoquer les nouvelles mesures mises en place

"La situation épidémique dans le département s'est considérablement dégradée (...) Les services hospitaliers sont proche de la saturation". "La bande côtière du département est particulièrement concernée. Elle concentre un brassage important de la population chaque jour"

"J'ai décidé de prendre plusieurs mesures (...) 1.000 doses supplémentaires de vaccins Pfizer soit 4.500 de plus au total", "Les commerces et galeries de plus de 5.000 m2 fermés, sauf commerces alimentaires et pharmacies".

Le préfet a annoncé un "confinement partiel pendant deux week-ends de la zone urbaine littorale de Théoule-sur-Mer à Menton". Le port du masque sera obligatoire dans toutes les zones très fréquentées.

11h48: Sanofi va produire en France le vaccin contre le Covid-19 de son concurrent américain Johnson & Johnson au second semestre, comme il s'apprête également à le faire pour celui développé par Pfizer-BioNTech, a annoncé lundi le groupe pharmaceutique français. Sanofi se chargera de la formulation et du remplissage des flacons sur son site de Marcy-l'Etoile, près de Lyon, "à partir du troisième trimestre", "à un rythme d'environ 12 millions de doses par mois", affirme dans un communiqué le laboratoire qui précise garder pour "priorité" la mise au point de ses deux candidats-vaccins.

11h29: Le point sur la situation ce matin

Les habitants des Alpes-Maritimes, fatalistes ou «abasourdis», vont être fixés lundi avec l'annonce par les autorités de nouvelles mesures, dont un possible confinement le week-end, pour lutter contre le Covid-19 dans ce département plus touché que le reste de la France.

«Si c'est nécessaire, il faut le faire», réagit à Nice Pierre Mondoloni, 78 ans, anticipant un possible reconfinement le week-end dans sa ville du bord de Méditerranée. «Ça veut dire que pendant quelques jours les gens ne vont pas sortir, eh bien, tant pis», poursuit, résigné, le retraité.

Après deux jours d'attente, depuis la visite samedi à Nice du ministre de la Santé Olivier Véran, le suspense devrait prendre fin à 12H00, avec une conférence de presse du préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez pour «un point sur l'évolution de la situation sanitaire» dans le département. Des propositions de mesures pour le département ont été transmises dimanche au gouvernement après consultation des élus.

Selon Alexandra Valetta-Ardisson, députée LREM des Alpes-Maritimes, les élus ont proposé plusieurs pistes, dont un «confinement ciblé sur le week-end et uniquement sur (...) le littoral» et «l'interdiction des entrées dans le département, sauf motif impérieux».

A Nice samedi, Olivier Véran avait évoqué la possibilité «d'une accentuation du couvre-feu, voire d'un confinement partiel ou total».

Le taux d'incidence est particulièrement élevé dans la métropole niçoise, avec plus de 700 cas positifs pour 100.000 habitants, plus de trois fois la moyenne nationale (190), tandis qu'environ 10% des tests de dépistage s'avèrent positifs (contre 6% pour l'ensemble de la France), dans un contexte de diffusion du variant britannique, plus contagieux.

Le maire LR de Nice Christian Estrosi, qui multiplie les initiatives et les prises de parole depuis le début de la crise sanitaire, penche, lui pour un confinement le week-end, une option qui découragerait les touristes qui auraient voulu réserver un séjour à Nice, ainsi que «ceux qui prennent des risques en se rassemblant à 10, 15 ou 20 le week-end».

10h53: Une conférence de presse se tiendra aujourd'hui à 12h au sujet des nouvelles restrictions qui seront mises en place à Nice

09h58: Les Etats-Unis frôlent ce lundi la triste barre du demi-million de morts du coronavirus au moment où le rythme des vaccinations offre une lueur d'espoir, comme en Angleterre où Boris Johnson présente un plan de déconfinement «progressif».

Un an après l'annonce, le 29 février 2020, du premier mort du Covid-19 aux Etats-Unis, le pays s'apprête à franchir le seuil des 500.000 personnes ayant succombé à la maladie, avec 498.879 décès décomptés lundi à 01H30 GMT par l'université Johns Hopkins, dont les chiffres font référence.

«C'est terrible», «nous n'avons rien connu de tel depuis plus de 100 ans, depuis la pandémie de 1918», a réagi dimanche l'immunologue Anthony Fauci, conseiller du président américain Joe Biden, à l'évocation de ce palier macabre. «C'est quelque chose qui restera dans l'histoire».

Le seuil des 400.000 décès avait été dépassé en janvier, à la veille de l'investiture de Joe Biden, qui a fait de la lutte contre l'épidémie la priorité absolue de son début de mandat.

«500.000! C'est près de 70.000 de plus que tous les Américains morts pendant la Seconde Guerre mondiale», a-t-il déploré vendredi.

Mais lors de son allocution dans une usine de vaccins Pfizer, à Kalamazoo (Michigan), le 46e président des Etats-Unis a aussi souligné combien le rythme actuel des vaccinations était porteur d'espoir. «Je crois que nous allons nous rapprocher de la normalité d'ici la fin de cette année», a-t-il lancé.

06h50: Les Alpes-Maritimes s'apprêtent à subir un nouveau tour de vis pour "endiguer l'épidémie" de Covid-19, particulièrement virulente dans ce département. Après consultation avec les élus, la préfecture des Alpes-Maritimes a annoncé dimanche avoir transmis des propositions de mesures, sans préciser lesquelles, au gouvernement. Les annonces doivent être faites sous peu, probablement lundi, mais une hypothèse tient déjà la corde, celle d'un confinement localisé le week-end, qui serait une première en métropole. 

Le taux d'incidence est particulièrement élevé dans la métropole niçoise, avec plus de 700 cas positifs pour 100.000 habitants, plus de trois fois la moyenne nationale (190), tandis qu'environ 10% des tests de dépistage s'avèrent positifs (contre 6% pour l'ensemble de la France), dans un contexte de diffusion du variant britannique, plus contagieux.

"La décision est quasi arrêtée. On s'avance vers un confinement le week-end", assurait le député LR Eric Ciotti dans Nice-Matin, disant souhaiter que "le haut pays, qui est moins touché par l'épidémie, soit préservé".

Lors d'une réunion samedi soir avec le préfet, les élus ont proposé cinq pistes, selon Alexandra Valetta-Ardisson, députée LREM des Alpes-Maritimes, interrogée par France Inter: "port du masque généralisé", "renforcement des contrôles", durcissement de "la jauge pour les centres commerciaux", "confinement ciblé sur le week-end et uniquement sur (...) le littoral" et "l'interdiction des entrées dans le département, sauf motif impérieux." En revanche, "on a dit que nous ne souhaitions pas un reconfinement général", a-t-elle ajouté.

La mise sous cloche les samedis et dimanches des communes du littoral, de Menton à Théoule-sur-Mer, a les faveurs du maire LR de Nice, Christian Estrosi, pour décourager l'afflux de touristes.

Dans le même temps, "on ne prive pas pour autant l'activité économique de tourner pour les commerçants, pour les artisans", argue-t-il. Cette piste ne fait toutefois pas l'unanimité chez d'autres maires du littoral, qui estiment que le problème est avant tout niçois, comme le maire LR d'Antibes, Jean Léonetti. Le confinement local, en vigueur depuis le 5 février à Mayotte, est jusqu'ici inédit en métropole.

06h11: En Moselle, également confrontée à une flambée du Covid liée notamment au variant apparu en Afrique du Sud, cette piste avait été évoquée avant d'être écartée. La situation de ce département frontalier de l'Allemagne, qui connaît aujourd'hui 283 infections pour 100.000 habitants, pourrait pousser le gouvernement d'Angela Merkel à classer ce territoire comme zone à haut risque, selon un groupe de médias allemands.

"Je n'ai pas très bien compris pourquoi la Moselle n'en avait pas fait plus, parce que le risque est élevé de voir arriver ce variant sud-africain" dans l'ensemble du pays, s'étonnait samedi soir sur BFMTV Rémi Salomon, président de la commission médicale de l'AP-HP. Et d'évoquer une situation très fragile dans le Nord et en Ile-de-France. Pour lui, "on est aujourd'hui au pied du mur" et un reconfinement national "va arriver".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jean marc
23/février/2021 - 18h19
LOIC 33 a écrit :

C'est qui le préfet de police qui interdit la consommation d'alcool ?

peut être un ancien alcoolique va savoir

 

Portrait de KEYZER
23/février/2021 - 11h27
Nowo a écrit :

Ils ont fermés tous les loisirs, ciné, restos, stations de ski, sport, etc...

Alors que font les gens le week-end ?

Ils vont au bord de mer, du coup les plages sont bondées.

Du coup que fait notre gouvernement ? 

Ils ferment les bords de mer bien sur ! 

Et que vont faire les gens ? 

Ils vont aller se promener dans l'arrière pays.

Du coup l'arrière pays sera bondé, et que fera notre gouvernement ? 

Vous avez deviné !

Pendant ce temps les trams/bus de Nice sont pleins, les écoles (hors vacances aussi), les hypers débordent etc...  

le gouvernement nous infantilise et nous prend pour des idiots effectivement &gtsmiley

Portrait de djbaxter
22/février/2021 - 23h36

"Le préfet de Police de Paris interdit la consommation d'alcool dans plusieurs rues de la capitale"

T'as compris Jean-Claude Juncker ? Tu viendras plus gueuler sous nos fenêtres, sinon c'est le panier à salade !

Portrait de Azrael68
22/février/2021 - 22h54 - depuis l'application mobile

Je suis trop bête ! Je croyais que le virus était tué par l’alcool d’où l’utilisation du gel hydro alcoolique ! Maintenant j’apprends qu’on va interdire l’alcool pour se protéger du virus ...! Décidément... j’ai rien compris ! :))

Portrait de MARTINI ROSSO
22/février/2021 - 21h06

faut vite fer le stock demain matin avant le taf !!!!!

Portrait de LOIC 33
22/février/2021 - 20h51

C'est qui le préfet de police qui interdit la consommation d'alcool ?

Portrait de YVESM
22/février/2021 - 17h57
Nowo a écrit :

Ils ont fermés tous les loisirs, ciné, restos, stations de ski, sport, etc...

Alors que font les gens le week-end ?

Ils vont au bord de mer, du coup les plages sont bondées.

Du coup que fait notre gouvernement ? 

Ils ferment les bords de mer bien sur ! 

Et que vont faire les gens ? 

Ils vont aller se promener dans l'arrière pays.

Du coup l'arrière pays sera bondé, et que fera notre gouvernement ? 

Vous avez deviné !

Pendant ce temps les trams/bus de Nice sont pleins, les écoles (hors vacances aussi), les hypers débordent etc...  

Bien vu.

Portrait de ajc21
22/février/2021 - 16h38
bonheur-25 a écrit :

c'est fait exprès, pour voir la réaction des gens sur les réseaux avant l'annonce officielle

mais pourquoi pas un reconfinement total pour tout le monde, a voir la plage et front de mer ce we aux sables d'olonne, digne d'un 15 aout

avec bcp de touristes, vive le brassage

Idem, je suis pas au Sables d'Olonne, mais environ 50 km au sud, et bien devant chez moi il y a une balade, quand je vois le monde, j'ai vraiment l'impression d'être en plein été, et je vois aussi la plage, et mm si celle ci n'est pas facilement accessible juste devant chez moi  car il faut faire un grand détour car à cette époque le pont flottant d'accès à la partie de la plage devant chez moi n'est pas installé c'est  pareil je vois pas mal de monde qui se baladent. Et beaucoup sans masque, alors que sur la promenade quand on se croise impossible de respecter les distances

 

Portrait de Nowo
22/février/2021 - 15h56

Ils ont fermés tous les loisirs, ciné, restos, stations de ski, sport, etc...

Alors que font les gens le week-end ?

Ils vont au bord de mer, du coup les plages sont bondées.

Du coup que fait notre gouvernement ? 

Ils ferment les bords de mer bien sur ! 

Et que vont faire les gens ? 

Ils vont aller se promener dans l'arrière pays.

Du coup l'arrière pays sera bondé, et que fera notre gouvernement ? 

Vous avez deviné !

Pendant ce temps les trams/bus de Nice sont pleins, les écoles (hors vacances aussi), les hypers débordent etc...  

Portrait de strass6756
22/février/2021 - 14h42
Galileo. a écrit :

" en 2022 il faudra vous en rappeler en votant"

 

Rhooooo !!!!!

C'est pas gentil de se moquer d'un peuple qui souffre d'amnésie chronique !!! smiley

Les élections sont dans 1 an et je n'ai pas l'impression: 1- qu'il existe un réel parti d'opposition et 2- que quiconque soit très chaud pour se déclarer candidat au vu du bazar actuel!

Portrait de Galileo.
22/février/2021 - 14h07
legaulois2009 a écrit :

tout le monde sais bien que le virus ne s'attrape que pendant les loisirs, pas au travail, pas a l'ecole quelm bande d'incapable tout ses LREM et le salomon je préfère ne pas en parler. en 2022 il faudra vous en rappeler en votant

" en 2022 il faudra vous en rappeler en votant"

 

Rhooooo !!!!!

C'est pas gentil de se moquer d'un peuple qui souffre d'amnésie chronique !!! smiley

Portrait de legaulois2009
22/février/2021 - 14h01

tout le monde sais bien que le virus ne s'attrape que pendant les loisirs, pas au travail, pas a l'ecole quelm bande d'incapable tout ses LREM et le salomon je préfère ne pas en parler. en 2022 il faudra vous en rappeler en votant

Portrait de bonheur-25
22/février/2021 - 08h33

c'est fait exprès, pour voir la réaction des gens sur les réseaux avant l'annonce officielle

mais pourquoi pas un reconfinement total pour tout le monde, a voir la plage et front de mer ce we aux sables d'olonne, digne d'un 15 aout

avec bcp de touristes, vive le brassage