20/02 17:12

Coronavirus - Le gouvernement annoncera un possible confinement dans les Alpes-Maritimes dimanche soir ou lundi matin après plusieurs consultations

17h04: Le gouvernement a fait le choix de la concertation avant de prendre de nouvelles mesures sanitaires dans les Alpes-Maritimes, le département le plus touché actuellement par l'épidémie de coronavirus. Des restrictions supplémentaires y sont attendues alors que le taux d'incidence y est, selon Covid Tracker, de 581 cas pour 100.000 habitants et même de plus de 700 cas à Nice, soit trois fois plus que la moyenne nationale. Élus, autorités sanitaires, médecins mais aussi acteurs de la vie économique doivent désormais échanger au cours des prochaines heures sous l'égide du préfet. 

Pas de conseil de défense pour des restrictions localisées Les annonces doivent en effet être présentées au plus tôt dimanche soir sinon lundi matin, sans doute au cours d'une conférence de presse du préfet. Ce dernier pourra alors prendre un ou plusieurs arrêtés pour décider d'appliquer ces mesures.

16h08: Jean-Michel Blanquer a annoncé sur BFMTV que: les tests salivaires, « en priorité dans les écoles primaires », commenceront dès la semaine prochaine. L’objectif est d’abord d’en réaliser entre 50 000 et 80 000, puis de passer à 200 000 tests par semaine. Découvrez ici comment ces tests fonctionnent. Par ailleurs, le ministre de l’Education l’a rappelé : « la dernière chose à fermer ce sont les écoles. […] Nous travaillons à ce que plus jamais les écoles ne ferment ».

14h51: Mauro Bellugi, ex-joueur de l’Inter, décède de complications liées au Covid. L’ancien défenseur de l’Italie et de l’Inter Milan, est décédé à l’âge de 71 ans des suites de complications de son état de santé dues au Covid-19, a tweeté son ancien club. « Aujourd’hui nous a quitté un grand homme, un grand footballeur, un vrai Intériste. Repose en paix Mauro Bellugi », a écrit l’Inter Milan sur Twitter. L’état de santé de l’ancien international, qui souffrait déjà de pathologies préexistantes, s’était aggravé après sa contamination par le coronavirus, et Bellugi avait dû être amputé des deux jambes en décembre.

12h12: Olivier Véran indique que contrairement à la situation en Moselle, le variant qui circulait le plus dans le département n'était pas celui identifié en Afrique du sud mais celui détecté en Grande-Bretagne

12h01: Olivier Véran à Nice : "Nous commencerons un dépistage massif dans les écoles, y compris avec des tests salivaires. Les contrôles seront également renforcés. Des milliers de doses de vaccins seront allouées dans la ville. Nice, c'est aussi la métropole où l'incidence virale est la plus haute dans notre pays. Chaque jour, 500 personnes y tombent malade du Covid. Des mesures supplémentaires de protection" devraient être prises d'ici la fin du week-end pour lutter contre la propagation du virus dans les Alpes-Maritimes avec une possible "accentuation du couvre-feu" ou la mise en place d'un "confinement partiel ou total" dans le département."

.

11h23: Des manifestants accueillent Olivier Véran à Nice selon le quotidien Nice Matin. Des membres de l’hôpital l’Archet, où se rend le ministre, ont tenu à se faire entendre. et demandent sa démission. Eric Ciotti annonce «une arrivée importante de doses de vaccin». Le député (LR) des Alpes-Maritimes a expliqué avoir cette information après s’être entretenu avec Olivier Véran.

.

11h09: La Russie a enregistré son troisième vaccin contre le Covid-19, étape préalable à la phase finale des essais cliniques, a annoncé samedi le Premier ministre, promettant d’accélérer les cadences de production. "Dès le milieu du mois de mars, les premières 120.000 doses (du troisième vaccin) seront mises en circulation. La Russie est aujourd'hui le seul pays où existent déjà trois vaccins", s'est félicité Mikhaïl Michoustine, lors d'une réunion gouvernementale diffusée à la télévision. 

09H12 : Le ministre de la Santé argentin, Ginés González García, a démissionné vendredi à la demande du président Alberto Fernandez, après des révélations selon lesquelles il proposait à ses amis de se faire vacciner au ministère sans prendre rendez-vous dans un hôpital. Le scandale a provoqué une déferlante de réactions sur les réseaux sociaux sous le hashtag #vacunasvip ("#vaccinsVIP").

08h30 : Le ministre de la Santé, Olivier Véran, est attendu aujourd'hui à Nice, où le taux d’incidence est de 750 cas pour 100 000 habitants, soit trois fois le seuil d’alerte maximal. Le taux de positivité y est de 10,3 % (contre 6 % au niveau national). Des mesures locales ne sont pas à exclure, selon la préfecture.

08h01: La pandémie a fait au moins 2,44 millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi. Plus de 110.262.590 cas d'infection ont été diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 495.470 décès, suivis par le Brésil (244.765), le Mexique (178.108), l'Inde (156.111) et le Royaume-Uni (119.387).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques.

07h21 : À partir de ce midi, la consommation de boissons alcoolisées sur la voie publique est interdite dans l’hyper-centre de Lyon, plus précisément dans le quartier de la Presqu’île. Un arrêté préfectoral a été pris après que les services de l’Etat aient observé de nombreux rassemblements, notamment à proximité des bars et restaurants qui font de la vente à emporter

06h52: Le géant italien des hydrocarbures Eni a publié une perte abyssale de 8,56 milliards d'euros pour 2020, sous l'effet du plongeon des cours du pétrole et du gaz engendré par la crise sanitaire. Le constructeur automobile français Renault a vu ses ventes plonger de 21,3% sur l'année, enregistrant une perte record de 8 milliards d'euros. - Mesures renforcées - Le ministère italien de la Santé a annoncé un renforcement des mesures dans trois régions, mais a épargné de nouvelles restrictions aux deux plus grandes villes, Rome et Milan. La région de Campanie, qui comprend Naples, l'Emilie-Romagne avec son chef-lieu Bologne et le petit Molise, passeront de la catégorie +jaune+ (risque modéré) à la catégorie +orange+ (risque moyen) à partir de dimanche.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de .Kazindrah.
20/février/2021 - 18h48

Tant que tellement de gens inconscients continueront de ne pas respecter les consignes de sécurité (en particulier une mauvaise utilisation et un mauvais port du masque) la pandémie continuera, hélas, de se propager allègrement et nous serons tous victimes de leur négligence.

Portrait de Nowo
20/février/2021 - 18h02
happygood a écrit :

et non y'a des villes qui étaient passé 3 semaines avec le territoire national à 18H00 donc comment expliquer votre fake news? smiley

Il doit manquer des mots à votre phrase. Sinon oui Nice n'était pas la seule dans ce cas :

2 janvier 2021 :  couvre-feu étendu de 18h00 à 06h00 dans les départements suivants : Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardennes, Doubs, Jura, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Nièvre, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Vosges, Territoire de Belfort et Moselle

Sachant que le maire de Nice en avait fait la demande le 27/12 et que celui du territoire national a débuté le 16 janvier.

Donc Nice a bien commencé son couvre feu à 18h00, 2 semaines avant le territoire national, ou est la fake news ?

 

Source : Gouvernement.fr

 

Portrait de preshovich
20/février/2021 - 17h25

Et sinon arreter de vous plaindre vous connaissez ? 

Portrait de Nowo
20/février/2021 - 16h04
lysniais a écrit :

open bar à Monaco à quelques km.

C'était vrai pendant les fêtes de noël mais depuis un mois et demi c'est l'inverse.

Ce que les médias ne disent pas à l'échelle nationale c'est l'énorme disparité entre les quartiers de la ville avec un taux de contaminations de x6 entre un quartier dit "populaire" et un autre (source Nice matin).

Je doute que les habitants de ces quartiers soient la clientèle monégasque.

 

Portrait de YVESM
20/février/2021 - 15h46
Délicia a écrit :

Ma fille en lycée sait déjà qu’elle assistera aux cours un jour sur deux, mais en plus, ils veulent nous confiner pendant les vacances ? Aurons nous ( les Alpes maritimes ) le droit de faire comme les autres départements et partir en vacances ou juste être confinés ? Cela n’a pas dérangé le gouvernement de laisser partir les gens en vacances et notamment dans les Alpes maritimes. Cela fait 2 semaines que nous ne sortons pas l’apres midi, car trop de monde. 

Oui je sais j’ai de la famille à Nice, ils se demandent s’ils doivent payer leurs impôts encore en France...On les a bien laisses choir, le temps que les Parisiens soient en vacances et que les soldes puissent être prolongés...

Portrait de YVESM
20/février/2021 - 15h41

Les raisons ?

1) Le non reconfinement avec les écoles ouvertes 2) La frontière terrestre non fermée 3) La campagne de vaccination lente 4) Le deuxième aéroport de France qui plus est en ville 5) Des quartiers où on ne respecte pas les consignes  6) Le tourisme

Voila les raisons principales.      En revenant au point 1 Macron & Co veulent absolument préserver l’économie à tout prix, Nice n’est ni dans la grande, ni dans la petite couronne. Si tout cela se passait dans la région parisienne ce serait différent. Emmanuel n’est pas Louis Pasteur mais plutôt Monsieur Bricolage.

 

Portrait de Délicia
20/février/2021 - 15h41
YVESM a écrit :

Comme la Moselle, les AM n’ont pas la chance de faire partie de la région parisienne. Macron & Co ont joué la montre avec les vacances scolaires, car quoi qu’on en dise et tant mieux pour eux les élèves sont de bons vecteurs asymptotiques, tant pis pour les adultes...Rendez-vous dans un mois, en attendant les prochaines vacances, sauf que là les variants seront plus rapides pour le taux de contamination, les paris sont ouverts avec nous comme victimes potentielles pour la sauvegarde de l’économie.

En marche, en marche ou crève.

Ma fille en lycée sait déjà qu’elle assistera aux cours un jour sur deux, mais en plus, ils veulent nous confiner pendant les vacances ? Aurons nous ( les Alpes maritimes ) le droit de faire comme les autres départements et partir en vacances ou juste être confinés ? Cela n’a pas dérangé le gouvernement de laisser partir les gens en vacances et notamment dans les Alpes maritimes. Cela fait 2 semaines que nous ne sortons pas l’apres midi, car trop de monde. 

Portrait de Délicia
20/février/2021 - 15h35
lysniais a écrit :

open bar à Monaco à quelques km.

Beaucoup d’italiens passent la frontière le week end, cela commence à être mieux surveillé, beaucoup de migrants arrivent avec le virus, beaucoup de touristes allaient à Monaco et là-bas en profitaient pour se relâcher et attraper le virus.

Portrait de Harriet
20/février/2021 - 14h33
Galileo. a écrit :

Une rumeur raconte que la fameuse promenade à Nice va être rebaptisée la Promenade du variant Anglais.smiley

Voire .... du "Patient anglais" ? smiley

Portrait de Nowo
20/février/2021 - 14h10

Nice, une des toutes premières villes à avoir rendu obligatoire le port du masque, une des premières à avoir appliquée un couvre feu à 18h00 (15j avant l'ensemble du territoire) est aujourd'hui la ville qui bat les records de contamination, comment expliquer ça ? 

Portrait de Galileo.
20/février/2021 - 13h13

Une rumeur raconte que la fameuse promenade à Nice va être rebaptisée la Promenade du variant Anglais.smiley

Portrait de ratatouille
20/février/2021 - 12h40

En effet c’est le super cluster... donc confinement total et fermeture de la frontière avec l’Italie ...

Portrait de Harriet
20/février/2021 - 12h21

Il faudrait surtout en finir avec cette vision jacobine du pouvoir ...  Des élus (de terrain !)  réclament des mesures régionales spécifiques depuis plusieurs semaines ... et ils ne sont pas entendus !

Ajouter à cela , le mille-feuilles "Courtelinesque" de nos administrations , et vous obtenez des décisions  toujours trop tardives alors que la réactivité devrait prévaloir , surtout en cette période ! smiley

Portrait de babybleuet
20/février/2021 - 11h55

Ah ben enfin ! Après avoir bien leurrer le personnel soignant avec son plan Ségur.. il est temps de manifester et de demander sa démission . 

Portrait de hummerH2
20/février/2021 - 11h53
Artiste-06 a écrit :

Je trouve cela plutôt etrange ! 

Votre site fait mention d’un taux d’incident à 750, quand tous les autres médias et chiffres émanant du ministère font mention de 500. Y aurait-il tromperie ? Provenant de la part de votre média je ne suis plus choquée. Merci de revoir vos sources et la veracite de vos articles. 

Selon les derniers chiffres, le taux d'incidence pour le département 06 est de 581(source Covid Tracker), mais ce taux atteint 751 dans la ville de Nice.

Portrait de Artiste-06
20/février/2021 - 11h40

Je trouve cela plutôt etrange ! 

Votre site fait mention d’un taux d’incident à 750, quand tous les autres médias et chiffres émanant du ministère font mention de 500. Y aurait-il tromperie ? Provenant de la part de votre média je ne suis plus choquée. Merci de revoir vos sources et la veracite de vos articles. 

Portrait de PhilRAI
20/février/2021 - 10h46

Taux d'incidence bidons largement exagérés par des nombre d'amplifications (CT) trop élevés des tests PCR.

Portrait de muzo 28
20/février/2021 - 10h43

Je regarde dans mon département les taux d'incidence. Des chiffres catastrophiques......En fait rien de cela. Je vis en campagne, on a des taux à 500 pour 100 000 dans des communes de 600 habitants.  Si mon calcul est bon ça fait 3 dans un périmètre très étendu, rien à voir avec les villes surpeuplées. 

Portrait de YVESM
20/février/2021 - 09h23

Comme la Moselle, les AM n’ont pas la chance de faire partie de la région parisienne. Macron & Co ont joué la montre avec les vacances scolaires, car quoi qu’on en dise et tant mieux pour eux les élèves sont de bons vecteurs asymptotiques, tant pis pour les adultes...Rendez-vous dans un mois, en attendant les prochaines vacances, sauf que là les variants seront plus rapides pour le taux de contamination, les paris sont ouverts avec nous comme victimes potentielles pour la sauvegarde de l’économie.

En marche, en marche ou crève.