18/02 15:02

Le prince Philip a passé une seconde nuit à l'hôpital à Londres, où il a été admis après s'être senti mal, et y restera "quelques jours" en observation

Le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II âgé de 99 ans, a passé une seconde nuit à l’hôpital à Londres, où il avait été admis mardi par «précaution» après s'être senti mal, et y restera «quelques jours» en observation, selon le palais de Buckingham. La presse britannique était encore préoccupée jeudi matin par la santé du duc d'Edimbourg, mais se voulait rassurante. «Hope you Phil better» («On espère que vous vous sentez mieux») a ainsi titré le tabloïd britannique The Sun jeudi matin, avec un jeu de mots entre le prénom du prince et le mot feel (sentir).

Le duc d'Edimbourg «a été admis au King Edward VII Hospital à Londres mardi soir. Son hospitalisation est une mesure de précaution sur conseil du médecin de son altesse royale, après qu'il se soit senti indisposé», a indiqué le palais dans un communiqué. «Il est prévu que le duc reste à l'hôpital quelques jours en observation et se repose», est-il ajouté.

Le duc, réputé pour son caractère impétueux, a bon moral et n'a pas eu besoin d'une ambulance pour être admis à l'hôpital, a précisé à l'AFP une source au palais. Ses problèmes de santé ne sont pas liées à la maladie Covid-19. Début janvier, la souveraine britannique de 94 ans et son époux ont reçu leur première injection de vaccin contre le coronavirus, au château de Windsor, à l'ouest de Londres, où ils séjournent pendant le confinement en vigueur au Royaume-Uni.

Le Premier ministre Boris Johnson a adressé «ses meilleurs voeux au Duc d'Edimbourg alors qu'il passe quelques jours de repos à l'hôpital», selon son porte-parole. La reine a mené ses activités mercredi depuis le château de Windsor. Cheffe des forces armées, elle s'est entretenue au téléphone avec le chef de la Royal Navy. Le prince Charles, fils de la reine Elizabeth et du prince Philip, a quant à lui visité dans la matinée un hôpital à Birmingham avec son épouse Camilla.

Ailleurs sur le web

Vos réactions