30/01 08:06

Coronavirus - Frontières, télétravail, contrôles renforcés, centre-commerciaux: Voici les annonces faites hier soir par Jean Castex à l'issue d'un Conseil de défense sanitaire à l'Élysée - Vidéo

À l'issue d'un Conseil de défense sanitaire à l'Élysée ce vendredi soir, le Premier ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures pour contrer l'épidémie du Covid-19. Malgré la hausse des cas constatée, le Premier ministre souhaite donner aux Français «une chance d’éviter le confinement». Même si le couvre-feu a eu un «effet réel», il n’a pas été suffisant pour enrayer la diffusion du virus. Voici donc les annonces qui ont été faites: 

RENFORCEMENT DES FRONTIÈRES

«Toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne sera interdite, sauf motif impérieux, à partir de dimanche 00h», a déclaré Jean Castex. Le Premier ministre a par ailleurs précisé qu'un test PCR négatif serait demandé pour toute entrée en France en provenance d'un pays de l'Union européenne, «à l'exception des travailleurs transfrontaliers».

Cette mesure, déjà en vigueur depuis dimanche dernier pour le transport maritime et aérien, doit donc être étendue au transport terrestre. Enfin, «tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis désormais à la production de motifs impérieux à compter de ce dimanche», a ajouté le chef du gouvernement dans une brève allocution télévisée.

FERMETURE DES GRANDS CENTRES COMMERCIAUX NON ALIMENTAIRES

A partir de dimanche, les centres commerciaux non alimentaires d’une surface supérieure à 20.000 m2 seront fermés. Les entreprises concernées auront droit au fond de solidarité et au chômage partiel.

LES CONTRÔLES RENFORCÉS

«Les policiers et les gendarmes seront mobilisés pour contrôler le non-respect du couvre-feu, l'organisation de fêtes clandestines et l'ouverture illégale de restaurants dans des proportions renforcées», a dit Jean Castex, ajoutant également : «une consigne de particulière fermeté sera appliquée pour ceux qui fraudent les règles en vigueur».

RECOURS AU TÉLÉTRAVAIL RENFORCÉ

Dans toutes les entreprises concernées, le télétravail doit «être renforcé» et cela même dans les administrations publiques. Jean Castex a précisé que les policiers et les gendarmes veilleront à la stricte surveillance au respect du couvre-feu, des fêtes clandestines et des ouvertures de restaurants. Jean Castex a appelé à une «particulière fermeté pour ceux qui fraudent».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de winstelfra
30/janvier/2021 - 14h00

Soit on confine serré , soit on ne confine rien. Ce ne sont que des mesurettes dénuées de toutes formes de réflexions  .  

Messieurs du gouvernement , il existe surement un boulodrome sur Paris , pour pouvoir y balancer vos subtiles absurdités .

Portrait de B612
30/janvier/2021 - 12h48
VNBis a écrit :

Pour les mesures renforcées je pensais que c'était évidemment le cas ... quel scoop

Pour le contrôle des frontières il était temps

Pour la fermeture des magasins je n'y vois aucun avantage, les clients vont devoir s'entasser dans ceux qui restent ouverts

Quid du couvre-feu, cette aberration doit disparaitre 

Il sera maintenu puisque les nouvelles mesures viennent en renforcement de celui-ci, qui n'est pas suffisant. D'ailleurs Prof Castex a dit qu'il y aura un renforcement des contrôles du couvre-feu. Sinon on nous aurait annoncé un confinement.

Portrait de nantes55
30/janvier/2021 - 11h03

Fermer les frontières pour empêcher les variants fallait le faire avant que les variants soit sur le territoire mais bon le temps que les énarques qui nous gouvernent comprennent les variants ont du temps....

Portrait de PhilRAI
30/janvier/2021 - 10h59

L'escroquerie continue pour casser notre économie et nos activités, toujours pas de mise en avant des médicaments qui guérissent : hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine et d'autres. Les tests PCR à CT élevé servent toujours à créer des taux d'incidence bidons, les lits continuent d'être supprimés dans les hôpitaux. Les médias invitent toujours les mêmes médecins affiliés aux grand laboratoires qui veulent vendre leurs nouvelles cochonneries à prix d'or, et on fait taire les autres. 

Et les députés ne font pas leur boulot quand on leur demande de voter l'état d'urgence sanitaire. On est de plus en plus dans un système dictatorial.

Le drame c'est que les moutons suivent ...

 

Portrait de YVESM
30/janvier/2021 - 08h18

"Cause We are the Champions!"