28/01 08:02

Brésil - Le président Jair Bolsonaro a une nouvelle fois violemment attaqué les journalistes, leur disant d'aller "se faire foutre chez leur putain de mère"

Le président brésilien Jair Bolsonaro a une nouvelle fois violemment attaqué les journalistes, leur disant d'aller "se faire foutre chez leur putain de mère", après la publication d'informations selon lesquelles son gouvernement a dépensé 15 millions de réais (2,7 millions de dollars) pour des achats de lait concentré en 2020. "Quand je vois la presse m'attaquer, disant que j'ai acheté 2,5 millions de boîtes de lait concentré. Allez vous faire foutre chez votre putain de mère. Cette putain de presse. Ces boîtes sont pour vous, la presse, pour vous les mettre au cul", a déclaré le président brésilien lors d'un déjeuner privé dans un restaurant de Brasilia, auquel participaient des proches et des dizaines d'artistes qui soutiennent son gouvernement.

Selon une vidéo du déjeuner, diffusée sur les réseaux sociaux et partagée par un conseiller du président sur le réseau Telegram, les propos du président d'extrême droite ont été accueillis par les rires et applaudissements des convives, parmi lesquels le ministre des affaires étrangères, Ernesto Araujo et celui du tourisme, Gilson Machado Neto.

Le secrétaire à la Communication du président a confirmé à l'AFP que M. Bolsonaro avait assisté au déjeuner mais qu'il s'agissait d'un "engagement privé". Selon le site internet Metrópoles, 1,8 milliard de réais (330 millions de dollars) ont été dépensés pour les achats de restauration pour diverses entités fédérales en 2020. Sur ce total, 15 millions de reais sont consacré à l'achat de lait condensé.

Le ministère de la Défense en a notamment acheté pour 14 millions de réais. Même si le président n'est pas à l'origine de ces achats, les réseaux sociaux ont rapidement été inondés de mèmes et de critiques, attribuant l'achat directement au président Bolsonaro qui s'est vanté à plusieurs reprises de manger du pain avec du lait concentré au petit déjeuner, prouvant ainsi qu'il est un "homme simple".

Dans un communiqué, le ministère de la Défense a rappelé qu'il était responsable de fournir une alimentation "équilibrée" aux plus de 370.000 membres des forces armées et que "le lait condensé constitue ce type d'aliment en raison de son potentiel énergétique" et parce qu'il "peut éventuellement être utilisé comme substitut au lait frais".

Jair Bolsonaro a attaqué la presse en de nombreuses occasions, lui reprochant de créer des "histoires" pour lui nuire. L'ONG Reporters sans frontières (RSF) a recensé 580 attaques contre la presse par le chef de l'Etat et son entourage en 2020.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djbaxter
28/janvier/2021 - 14h42
LOIC 33 a écrit :

Il n'y a que la mort qui puisse le faire taire......

Comme tout être vivant. La seule différence qu'il faut noter, c'est que si un gauchiste appelle à la violence ou au meurtre d'un patriote c'est validé (les démocrates, CNN, New York Times, Times Magazine ont fait comme vous pendant des années), alors que les cas inverses, ce sont automatiquement de dangereux et violents fachos. 

Le 2 poids 2 mesures, çà ne vous dérange pas quand çà penche à gauche smiley

Portrait de LOIC 33
28/janvier/2021 - 13h56

Il n'y a que la mort qui puisse le faire taire......

Portrait de djbaxter
28/janvier/2021 - 10h16

La journaliste spécialiste des USA Laurence Haïm (dans l'équipe de Macron à l'élection présidentielle 2017) conseille hier soir sur Twitter aux démocrates américains de "changer les règles" pour s'assurer que Trump ne puisse pas être acquitté à la fin de sa procédure pour destitution.

Allez, changeons les lois, changeons les règles, le but c'est juste qu'il soit condamné à la fin. Ahaha Ces défenseurs de la "démocratie" à la noix quoi !

Portrait de djbaxter
28/janvier/2021 - 09h35
LORIEEP38 a écrit :

Tu oublies aussi des photos zoophiles !

Quand on veut dénoncer il faut tout dire bébé smiley 

bébé, rajoute aussi ses photos de ligne de coke avec la fille d'Obama.

Portrait de djbaxter
28/janvier/2021 - 09h07
J-t -M-M a écrit :

...sans condamnation judiciaire...

Ça viendra. T'inquiète.

D'ailleurs un de ses fils vient de se faire condamner.

Comme le fis de Biden au smartphone rempli d'exactions pédophiles en photos et vidéos.

Portrait de djbaxter
28/janvier/2021 - 09h06
J-t -M-M a écrit :

...sans condamnation judiciaire...

Ça viendra. T'inquiète.

D'ailleurs un de ses fils vient de se faire condamner.

Avec ta logique, est-ce que Véran peut aussi mériter du harcèlement, menaces de morts et insultes publiques quotidiennes parce qu'il aura sûrement des condamnations aussi sur sa gestion du Covid ? Rigolo va.

Portrait de djbaxter
28/janvier/2021 - 09h04

Vu les tensions, menaces et insultes dans les deux sens entre médias et politiques en Amérique Latine, il serait aussi révélateur de voir quel est le traitement réservé à Bolsonaro, démocratiquement élu et sans condamnation judiciaire, au contraire de l'ex-président Lula, poursuivi pour des corruptions, blanchiment d'argent, détournement de fonds publics et entrave à l'exercice de la justice, choyé et cajolé par les médias smiley

Autre exemple au Venezuela, quand il y avait plus de médias d'opposition il y a une dizaine d'années, je me rappelle que plusieurs fois par jour, Chavez était insulté et menacé de mort à la TV par les présentateurs et journalistes, en plus des intervenants interrogés.

Portrait de Amos
28/janvier/2021 - 08h35

Il ne s'appellerait pas Trump ?

C'est quand la prochaine élection au Brésil?