21/01 15:02

Les chaînes TV et radios proposent jusqu’à dimanche divers programmes, reportages, documentaires ou pastilles dédiées au sport féminin

A l'heure où le sport féminin souffre de la crise sanitaire, les médias doivent "redoubler d'efforts" pour maintenir le lien entre le public et les sportives, encore trop rares sur les ondes et les écrans, estime le CSA à l'occasion de son opération annuelle "Sport féminin toujours". Du 17 au 24 janvier, chaînes de télés et radios proposeront divers programmes, reportages, documentaires ou pastilles dédiées au sport féminin, sous l'impulsion du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui a également lancé une "campagne virale" sur les réseaux sociaux : chacun est invité à citer une sportive et une séquence qui l'ont inspiré derrière le hashtag #Plusdesportauféminin.

Objectif ? "Mobiliser et sensibiliser" pour "donner plus d'élan à la féminisation du sport, ancrer le sport féminin dans les usages", a rappelé la conseillère au CSA chargée de l'opération, Nathalie Sonnac, lors d'une conférence de presse mardi. Lancée en 2014, cette opération est partie d'un constat "inquiétant": le sport féminin comptait pour seulement "7% des retransmissions sportives sur les écrans en 2012", a rappelé Mme Sonnac. Une part depuis passée à 18%, a-t-elle souligné, se félicitant du "chemin parcouru". Mais le "plafond de verre" de 20% de retransmissions sportives, que le CSA souhaitait dépasser en 2020, subsiste.

D'autant que le Covid-19 et ses effets "dévastateurs" pour la pratique du sport et son économie sont passés par là. Pour 2021, le CSA ne fixe pas d'objectif chiffré. "Le but du jeu" est plutôt de "remettre le pied à l'étrier", de "mettre les bouchées doubles" et d'éviter une raréfaction des sportives à l'écran, à l'image de ce qu'il s'est passé avec les expertes autour du Covid, a expliqué Mme Sonnac à l'AFP. Une ambition qui retient l'attention du gouvernement, représenté à la conférence de presse par les ministres Jean-Michel Blanquer (Education), Roxana Maracineanu (Sports) et Élisabeth Moreno (Egalité entre les femmes et les hommes), ainsi que des comités olympique et paralympique français. Le sport sera par ailleurs "au coeur" du Forum génération égalité, un rassemblement organisé sous l'égide de l'ONU pour l'égalité femmes-hommes, prévu à Paris en juin, a souligné sa secrétaire générale Delphine O.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions