16/01 08:01

Gérald Darmanin annonce que neuf salles de prières ou mosquées ont été fermées ces dernières semaines en France, dont huit pour des raisons administratives

Gérald Darmanin a annoncé, vendredi, que neuf salles de prières ou mosquées ont été fermées ces dernières semaines en France, dont huit pour des raisons administratives. Neuf salles de prières ou mosquées ont été fermées ces dernières semaines en France, dont huit pour des raisons administratives, a indiqué ce vendredi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, avant le début du débat parlementaire sur le projet de loi "confortant les principes républicains".

"Parmi les 18 lieux de culte qui étaient particulièrement surveillés à ma demande, 9 ont pu être fermés", a-t-il écrit sur Twitter. "Nous menons une action déterminée contre le séparatisme islamiste", a ajouté le ministre, qui avait annoncé le 2 décembre une "action massive" et des contrôles de "76 mosquées".

Parmi les huit salles de prières et mosquées fermées pour raisons administratives, cinq l'ont été pour non-conformité avec des normes de sécurité. Elles sont situées à Montmagny, Goussainville (Val-d'Oise), Thiers (Puy-de-Dôme), Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et au Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis), a indiqué l'entourage du ministre à l'AFP, confirmant une information du Figaro.

Trois autres mosquées ont été fermées "pour des motifs variés", a ajouté l'entourage. Notamment à Sevran (Seine-Saint-Denis) où un arrêté de fermeture a été pris pour une salle qui "s'était reconstituée", tout comme à Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour une "salle non déclarée", a précisé l'entourage. Le ministre inclut dans son décompte la mosquée de Pantin, fermée en novembre pour six mois, notamment pour avoir relayé une vidéo qui avait mis en cause Samuel Paty avant son assassinat.

D'autres mosquées, à Lunel (Hérault) et Marseille, ont par ailleurs fait l'objet de "procédures judiciaires" et de "contrôles fiscaux", a encore dit l'entourage. Au total, "34 contrôles" ont été menés ces dernières semaines dans des lieux de culte musulmans, selon l'entourage.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tristan96
16/janvier/2021 - 15h30

Et pendant ce temps, à compiègne...

la mosquée du clos des roses va multiplier sa surface par cinq

Source : oise hebdo

Portrait de benvoyons
16/janvier/2021 - 11h39

poudre aux yeux  car 8  mosquées fermées pour raison administrative  cela signifie que dés régularisation celles ci réouvriront  de totues facons c'est totues les moquées et lieux de priere qu'il faut fermer 

 

Portrait de VNBis
16/janvier/2021 - 11h08
Bien Fait a écrit :

Wow ! 9 fermées c'est exceptionnel ! Il en reste encore 500 dans le même genre extrémiste, donc d'ici 50 ans on y sera encore d'autant qu'on voit qu'à peine "fermées" elles se "reconstituent" ailleurs...

Tout à fait !

De la comm' à la Sarko

Si vous n'expulsez pas les islamistes je ne vois pas l'intérêt 

Portrait de Bien Fait
16/janvier/2021 - 10h43

Wow ! 9 fermées c'est exceptionnel ! Il en reste encore 500 dans le même genre extrémiste, donc d'ici 50 ans on y sera encore d'autant qu'on voit qu'à peine "fermées" elles se "reconstituent" ailleurs...

Portrait de djbaxter
16/janvier/2021 - 09h30
l ecume des Choses a écrit :

si vous évitiez de participer à la propagation de fausses informations vous gagneriez, peut-être, en crédibilité ...

Allocation ADA entre 200 et 230 euros suivant le nombre de jours du mois, avec ou sans place d'hébergement.

+ droit aux allocations logement s'ils paient pour leur hébergement

+ soins à 100% dans l'AME

+ bouffe gratuite dans les centres d'hébergement via l'association déléguée par l'Etat pour sa gestion (subventionnée à +80% comme Audacia par ex), + restos du cœur et autres

+ transports gratuits

Bref, ils reçoivent plus de 700 euros de prestations chaque mois même si çà ne transite pas pas toujours entre leurs mains.

Ils sont 400 000 et le coût annuel est supérieur à 3 milliards, sans compter les mineurs jusqu'à 35 ans à la charge de la protection de l'enfance départementale (plusieurs milliards encore, même un département rural dans l'ouest dépense +55 millions par an pour eux).