13:31

Accident de car de Puisseguin en 2015: Le parquet réclame des mises en examen de plusieurs sociétés et personnes physiques pour "homicides" et "blessures" involontaires

Le parquet de Libourne réclame des mises en examen cinq ans après la catastrophe de Puisseguin en 2015, l’un des accidents de car les plus meurtriers avec 43 morts, pour lequel l’enquête n’a jamais jusqu’ici retenu de responsabilités pénales, a annoncé mercredi le procureur à l’AFP. Le procureur Olivier Kern demande des mises en examen de plusieurs sociétés et personnes physiques pour « homicides » et « blessures » involontaires, en raison de « manquements » qui ont « indirectement » contribué au drame.

Le 23 octobre 2015, la collision entre un camion et un autocar avait fait 43 morts à Puisseguin, au sud de Bordeaux, l’accident routier le plus meurtrier en France depuis celui de Beaune (Côte-d’Or) en 1982 (53 morts, pour la plupart des enfants). Un semi-remorque arrivant à 75 km/h s’était déporté sur la gauche au sortir du village, s’était mis en portefeuille avant de percuter un car de retraités partis en excursion, venant en sens inverse. Le dossier prenait le chemin d’un non-lieu alors qu’aucune mise en examen n’avait été prononcée en cinq ans et que le juge d’instruction avait en février 2020 fait savoir aux parties civiles qu’il mettait fin aux investigations. Cependant après un délai d’observations, le parquet a décidé de donner au dossier une nouvelle orientation, relançant de fait l’instruction.

En 2017, l’enquête administrative du bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) avait imputé la seule cause directe de l’accident à une perte de contrôle du chauffeur du semi-remorque, mort dans l’accident. Le BEA soulignait aussi que « plusieurs facteurs » avaient pesé dans le bilan de l’accident du 23 octobre 2015, sans que toutefois l’enquête judiciaire ne retienne des responsabilités pénales directes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Gégé69
14/janvier/2021 - 23h05

Oui, j'avais entendu parler de ça! smiley

Portrait de C'est Mon Avis
14/janvier/2021 - 16h24

"Un semi-remorque arrivant à 75 km/h s’était déporté sur la gauche au sortir du village, s’était mis en portefeuille avant de percuter un car de retraités partis en excursion, venant en sens inverse."

FAUX !

C'est le car qui a percuté le grumier qui était en portefeuille ! Le choc n'aurait pas entrainé la mort de toutes ces personnes (y compris le chauffeur routier accompagné de son fils) si le condensateur de la climatisation n'avait pas été perforé. Et c'est le gaz contenu dans cette climatisation qui s'est échappé et enflammé !

Ce gaz réfrigérant R1234yf a remplacé le R134a et a été rendu obligatoire dans L'Union Européenne par les technocrates. Ils avaient pourtant été informés de la dangerosité de ce nouveau gaz, explosif, inflammable et toxique (d'où le remplacement de la terre sur les bas côtés de la route à l'endroit de l'accident).

Les chauffeurs routiers qui, comme moi, ont fait leur recyclage de MD après cet accident, en on certainement parlé avec leurs instructeurs. Et il est tellement plus simple de rejeter les fautes sur un mort (le chauffeur du camion) que de faire éclater la vérité au grand jour et mouiller les politiques et les fabricants !