12/01 15:10

Le boulanger français, en grève de la faim depuis 8 jours pour protester contre l’expulsion de son apprenti guinéen, conduit aux urgences après avoir fait un malaise

Un boulanger français, Stéphane Ravacley, en grève de la faim depuis huit jours pour protester contre l’expulsion de son apprenti guinéen, a été conduit aux urgences mardi après avoir fait un malaise, a-t-il indiqué à l’AFP.

Le boulanger de Besançon (est de la France) a été «pris en charge peu avant 09H00 par les sapeurs-pompiers qui l›ont conduit’ à l’hôpital, a confirmé la préfecture du Doubs.

L’artisan de 50 ans est «tombé dans les pommes» alors qu’il se trouvait dans sa voiture, devant sa boulangerie, a précisé la responsable des ventes du commerce, Anne-Sophie Rousseaux. «Il est à l’hôpital, mais son état n’est pas trop grave», a-t-elle ajouté.

Contacté alors qu’il se trouvait encore aux urgences, M. Ravacley a précisé qu’il se sentait «très faible». Il ne se nourrit plus que de bouillon et a perdu environ huit kilos depuis le début de sa grève de la faim. Une infirmière lui rend visite tous les deux jours.

Son ancien apprenti Laye Fodé Traoré, 18 ans, a dû interrompre sa formation. Pris en charge en France en tant que mineur isolé, il est visé par une obligation de quitter le territoire français (OQTF) délivrée par la préfecture de la Haute-Saône, département où il réside, voisin du Doubs.

Le jeune Guinéen a saisi le tribunal administratif de Besançon pour contester juridiquement cette OQTF et le refus de la préfecture de lui délivrer un titre de séjour. Sa requête sera examinée le 26 janvier.

Selon son avocate, la préfecture considère que les documents d’identité de M. Traoré ne sont pas authentiques. Ces documents sont en cours de validation par l’ambassade de Guinée en France, a-t-elle relevé vendredi.

Des personnalités du monde politique, syndical, artistique ou littéraire notamment ont appelé lundi le président français Emmanuel Macron à «aider le boulanger de Besançon en grève de la faim !", dans une tribune publiée dans la presse.

La pétition en faveur de Laye Fodé Traoré, lancée par M. Ravacley, avait recueilli mardi plus de 220’000 signatures. Il a par ailleurs mis en place lundi une page Facebook pour centraliser les témoignages de tous les employeurs et apprentis confrontés au même problème que le sien, nombreux selon lui.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djbaxter
12/janvier/2021 - 16h11
L écume Des choses a écrit :

les commentaires : un véritable cul de basse fosse

Cà reste toujours plus propre qu'une maison fracturée et occupée par des migrants.

Mais quand tu voies une manifestation coréenne ou japonaise anti-immigration pour 15 réfugiés par an, tu dois faire un AVC nan ?

Portrait de djbaxter
12/janvier/2021 - 15h32
Amos a écrit :

Autant virer tous ceux qui parasitent notre système ne me dérange pas, autant virer un garçon qui travaille et qui est volontaire me choque. Ce n'est pas encourager ceux qui veulent s'en sortir.

 

Pour une fois qu'on voudrait entendre Assa, bizarrement rien. Ce ne doit pas être le bon coté des Traoré.

"Vouloir travailler" n'est pas une condition prévue par la loi pour l'octroi du statut de réfugié.

Portrait de djbaxter
12/janvier/2021 - 15h30

Dans le sondage iFop pour le JDD du 04/12/2018, 70% des Français considèrent qu'on ne peut plus accueillir de clandestins.

60% d'accord sur "Nous ne pouvons pas accueillir plus de migrants car nos valeurs sont trop différentes et cela pose des problèmes de cohabitation"

64% d'accord sur "Notre pays compte déjà beaucoup d’étrangers et accueillir des immigrés supplémentaires n’est pas souhaitable"

71% d'accord sur "L’immigration économique permet au patronat de tirer les salaires vers le bas"

77% d'accord sur "Si on accueille des migrants en nombre important dans notre pays et en Europe, cela va provoquer la venue en Europe de très nombreuses personnes étrangères".

Dans le sondage Eurobaromètre de la commission Européenne de Mai 2018, 72 % des Européens souhaitent que l’Union européenne agisse davantage contre l’immigration.

Donc 220 000 pour une pétition pour qu'il reste après avoir enfreint nos lois, c'est bof. On peut faire un référendum ?

Portrait de Amos
12/janvier/2021 - 15h22
Marine2022 a écrit :

Encore un traoré...

Encore un soutien d'omar sy !! (Non précisé dans cet article mais indiqué dans d'autres médias)

Nul doute que malgré des papiers d'identités probablement faux selon l'article, ainsi qu'un âge de 25 ans au lieu de 18, nos politiques vont s'agenouiller, encore une fois... 

J'espère que cette boulangerie de Besançon va être boycottée par une grande partie des habitants.

Mon passage sur les Traoré dans mon précédent message était de l'humour.

Les Traoré, c'est comme les NGuyen, les Durand ou les Martin. C'est un nom assez courant en Afrique.

Portrait de Amos
12/janvier/2021 - 15h20

Autant virer tous ceux qui parasitent notre système ne me dérange pas, autant virer un garçon qui travaille et qui est volontaire me choque. Ce n'est pas encourager ceux qui veulent s'en sortir.

 

Pour une fois qu'on voudrait entendre Assa, bizarrement rien. Ce ne doit pas être le bon coté des Traoré.