11/01 17:37

Etats-Unis: Les démocrates demandent officiellement au vice-président Mike Pence de démettre Donald Trump à neuf jours de la fin de son mandat

Les démocrates passent à l'action lundi au Congrès dans le but d'obtenir le départ de Donald Trump de la Maison Blanche à neuf jours de la fin de son mandat, une sanction qui resterait dans l'Histoire des Etats-Unis et pourrait hypothéquer son avenir politique. Un président "dérangé", une "menace imminente" contre la démocratie américaine: même si la fin de son mandat est toute proche, les Dès l'ouverture de la séance, à 11H00 (16H00 GMT), deux actions se préparent à la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates. D'une part, le chef de la majorité, Steny Hoyer, va tenter de faire adopter à l'unanimité une résolution demandant au vice-président Mike Pence de démettre Donald Trump de ses fonctions. Si un républicain s'y oppose, comme c'est probable, un vote formel devrait être organisé dans la foulée, dès mardi.

En parallèle, les démocrates vont formellement présenter à la Chambre un article de mise en accusation contre le président républicain, qui marquera le premier acte vers l'ouverture d'une nouvelle procédure de destitution historique. La puissante présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a présenté dimanche un ultimatum à Mike Pence: il doit activer en urgence le 25e amendement de la Constitution, qui consiste pour le vice-président et les principaux ministres à constater l'inaptitude du président à exercer sa fonction. Elle lui a donné 24 heures pour répondre à l'injonction de la Chambre, inscrite dans la première résolution, et qui reviendrait à lui faire endosser les pouvoirs exécutifs pour les derniers jours du mandat Trump. S'il ne le fait pas, l'acte d'accusation sera soumis à un vote en séance plénière cette semaine. Soutenu par un vaste nombre de démocrates à la Chambre, cet acte devrait être adopté, ouvrant officiellement le deuxième "impeachment" de Donald Trump.

Le président élu démocrate Joe Biden doit prêter serment le 20 janvier sur les marches du Capitole. Quelques élus républicains ont appelé dimanche Donald Trump à démissionner pour épargner au pays les complexités de la procédure d'impeachment comme du 25e amendement. Les démocrates, et une poignée de républicains, considèrent que le président sortant a encouragé ses partisans à marcher mercredi dernier sur le Capitole où Mike Pence, tenu par la Constitution, annonçait solennellement les résultats de l'élection présidentielle du 3 novembre. Une victoire de Joe Biden que Donald Trump n'a jamais voulu accepter. Longtemps fidèle du milliardaire républicain, Mike Pence n'a plus de contacts avec lui depuis mercredi. Mais il n'a montré jusqu'ici aucune volonté de déclencher ce dispositif. Isolé à la Maison Blanche, évincé de Twitter et des autres grands réseaux sociaux qui veulent éviter de nouvelles incitations à la violence, Donald Trump pourrait toutefois s'exprimer lundi, selon la chaîne CBS. Et il prévoit un déplacement mardi au Texas pour vanter sa politique d'immigration et la construction du mur frontalier avec le Mexique.

Silencieuse depuis les violences du Capitole perpétrées par des pro-Trump, son épouse Melania Trump a finalement condamné lundi les événements, tout en dénonçant les "attaques" dont elle s'estime victime. Le Capitole, siège du Congrès américain, était protégé lundi par des barrières. Des fenêtres brisées lors des violences restaient protégées par des planches en bois, tandis que quatre boucliers de policiers anti-émeutes étaient abandonnés contre un mur.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
12/janvier/2021 - 08h52
©Schoenauer© a écrit :

Donc les "démocrates" ont peur car ils savent que leur idéologie est destructrice.

Pfff... franchement, à vous lire on pourrait croire que Biden est un communiste.... Républicains et démocrates et c'est un peu comme nos ex RPR et UDF...

Portrait de girolle
12/janvier/2021 - 06h42

 J'étais comme vous : laissée, par des articles en France, incomplets, dans l'incompréhension : pourquoi vouloir le destituer à quelques jours de son départ officiel ??? Et puis, enfin, un article mieux fait que les autres m'a expliqué que cette procédure  l'empêcherait de se représenter en 2024 !! Voilà ce qu'ils visent : une impossibilité de se représenter en 2024 . Or on peut penser que c'est bien le désir de Trump qui veut créer sa propre Télévision pour continuer à s'adresser à ses 80 millions de fans !

Portrait de stbx00
11/janvier/2021 - 19h54
itsmeagainagain a écrit :

il a du fric donc les avantages des anciens presidents qu est ce qu il en a a faire ! c est le seul a ne pas avoir accepté la remuneration de president !

les autres n ont pas dit non !!! il faut bien ca pour se payer des supers baraques comme barack ! 

Ah ça oui c'était sympa de sa part de ne pas toucher son salaire. Bon par contre je ne sais pas si le pays n'aurait pas préféré qu'il paye simplement des impôts tout au long de sa vie plutôt que de se vanter de ne pas le faire...

Portrait de Nono75
11/janvier/2021 - 19h19
itsmeagainagain a écrit :

c est ce qu ils cherchent ! ca fait 4 ans qu ils jettent de l huile sur le feu ! ils ne se rappellent plus de la manif anti trump quand il a ete elu ? 

Ils avaient marché sur le Capitole il y a quatre ans ?...

Portrait de Art-isto
11/janvier/2021 - 19h08
itsmeagainagain a écrit :

pas de souci , je pense qu un jour les democrasses paieront leur forfait ! 

comique, vous faites exprès j'espère ? C'est pas les Ripoux-blicains qui leur feront payer quoi que ce soit !

Portrait de LOIC 33
11/janvier/2021 - 18h28

Pas grave si il n'est pas démi avant la fin de son "règne" pourvu qu'il soit poursuivi après,  avec confiscation de tout ses privilèges en tant qu'ancien président...  qu'il se fasse oublier même si cela est difficile après ses frasques.

Portrait de themax33
11/janvier/2021 - 18h28
toutvabien a écrit :

Et ils prétendent vouloir apaiser le pays en cherchant à humilier le président.  Après avoir demandé à l'armée de contrôler qu'il n'utilise pas l'arme nucléaire, comme s'il était fou, ils-veulent maintenant le virer comme un malpropre à une semaine de la fin de son mandat. Tout cela a cause d'une bousculade au Capitole?

C'est la Pelosi qu'ils devraient interner. C'est elle qui crie sa haine depuis 4 ans. Cette virago de 81 ans est plus dangereuse qu'une terroriste. J’espère que le vice president refusera d’obéir.

Mais s'ils s'y arrivent, ils pourront commencer à craindre vraiment l’Amérique profonde. Tout ceci manque de classe et de dignité.

"Bousculade"?  --> 5 morts dont 1 policier

"Manque de classe et de dignité"  --> pour la classe et la dignité, on a été servi pendant 4 ans ! smiley 

Portrait de Citoyen87
11/janvier/2021 - 18h14 - depuis l'application mobile

Ses partisans n'ont besoin de personne pour faire des c0nneries. On avait retrouvé des explosifs et des cocktails Molotov la semaine passée.

Portrait de geneva
11/janvier/2021 - 18h13

Il pourrait surtout ne plus se présenter à une prochaine élection... 

  
Portrait de ajc21
11/janvier/2021 - 18h11

Je pense que ce serait une vraie connerie, pour le virer juste 9 jours avant, la date, ils prennent le risque des créer une situation ou les évènements du Capitol vont paraitre insignifiants. Parce que des pro Trump il y en a encore beaucoup, et le démettre comme cela va juste jeter de l'essence sur les braises