05/01 15:09

Accusation d'inceste contre le politologue Olivier Duhamel : Le parquet de Paris ouvre une enquête pour "viols et agressions sexuelles"

Le parquet de Paris a ouvert mardi une enquête pour « viols et agressions sexuelles » après la publication d’extraits du livre de la juriste Camille Kouchner accusant son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, d’avoir agressé sexuellement son jumeau adolescent à la fin des années 1980, a annoncé le procureur de Paris Rémy Heitz.

« A la suite de la publication des différents articles de presse le 4 janvier mettant en cause Olivier Duhamel, le parquet de Paris a ouvert ce jour une enquête des chefs de viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans », a précisé dans un communiqué le procureur.

Dans un livre à paraître jeudi, « La Familia grande » (Ed. Seuil), Camille Kouchner raconte que son frère jumeau lui a révélé avoir été victime, quand ils étaient âgés de 14 ans, des attouchements de leur beau-père. Contactés par le Monde et L’Obs, M. Duhamel s’est refusé à tout commentaire.

Une « précédente procédure » sur ces faits avait été classée sans suite en 2011, a révélé M. Heitz dans son communiqué.

« Les nouvelles investigations, confiées à la Brigade de protection des mineurs (BPM) de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ), s’attacheront à faire la lumière sur ces faits, à identifier toute autre victime potentielle et à vérifier l’éventuelle prescription de l’action publique », a ajouté le procureur.

*

Mise à jour 09h21 : Le site d'Europe 1 annonce le départ d'Olivier Duhamel ce matin: "Le politologue Olivier Duhamel quitte toutes ses fonctions. Dans un tweet envoyé lundi après-midi, il explique être l'objet d'attaques personnelles et indique vouloir préserver les institutions dans lesquelles il travaille : Olivier Duhamel présidait notamment la Fondation nationales des sciences politiques, la FNSP (qui finance Sciences Po Paris) et le club Le Siècle. Il quitte également la présentation de l'émission "Médiapolis" sur Europe 1.

*

L’avocate Camille Kouchner affirme dans La Familia grande, un livre à paraître  au Seuil, que son frère jumeau a subi durant l’adolescence des gestes incestueux de la part de son beau-père, le politologue et constitutionnaliste Olivier Duhamel.

Dans un article du Monde, paru lundi, Camille Kouchner explique que son frère lui a confié, dans les années 1980, lorsqu’ils avaient 14 ans, avoir été victime de gestes incestueux. Les jumeaux ont gardé le secret jusqu’en 2008 jusqu’à ce que son frère en parle à sa mère, Evelyne Pisier, spécialiste de l’histoire des idées politiques, décédée en 2017. Celle-ci a préféré garder le silence.

La Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), dont Olivier Duhamel était le président, a pris acte de sa démission « pour raisons personnelles », selon un message interne consulté par l’AFP. La FNSP a la responsabilité des grandes orientations stratégiques et de la gestion administrative et financière de Sciences Po.

Son directeur, Frédéric Mion s’est dit « sous le choc » à la lecture de ces révélations. Se référant au tweet publié par Olivier Duhamel, la chaîne d'information LCI a indiqué à l'AFP que le politologue ne serait plus sur son antenne. De son côté, Europe 1 n'était pas encore en mesure de faire de commentaire.

Camille Kouchner, fille de l’ancien ministre Bernard Kouchner, explique, dans une interview parue ce lundi dans l’Obs , avoir écrit ce livre pour « témoigner de l’inceste pour montrer que ça dure des années et que c’est très, très difficile de se défaire du silence. Je ne l’ai pas écrit au nom de mon frère, mais des sœurs, des nièces, de toutes les personnes touchées par l’inceste. » Contacté par l’hebdomadaire, Olivier Duhamel a refusé de commenter ces accusations.

Il a annoncé, dans la foulée, sur Twitter, avoir démissionné des présidences de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), qui finance Sciences Po, et du conseil d’administration du Siècle « pour préserver les institutions ».

Olivier Duhamel anime, par ailleurs, une émission sur Europe 1 et est chroniqueur sur LCI. 

Se référant au tweet publié par Olivier Duhamel, LCI a indiqué à l'AFP que le politologue ne serait plus sur son antenne. De son côté, Europe 1 n'était pas encore en mesure de faire de commentaire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de renelle
5/janvier/2021 - 16h47

j'espère que l'on va repasser en boucles toutes ses déclarations sur certains sujets  bravo les bobos gauchos  oui ils sont où le silence va être assourdissant ........  et ses frères  quelle excuse vont-ils trouver pour ce silence coupable car toute la famille était au courant même la mère  seule la tante M.F Pisier  a coupé les ponts avec cette famille    on a la nausée  et  le "con "  bendit    devrait se faire oublier pour toujours 

Portrait de RED41800
5/janvier/2021 - 16h45
MarkBOS a écrit :

Journalistes, politiques,...tout ça c'est la même caste en voici encore la preuve, les ex-des uns marié avec les ex des autres. Les faits delictueux des uns couverts par les autres et vice-versa. 

Votre pensée est assez simpliste. Vous faites d'un cas particulier un généralité pour tous les journalistes et politiques. C'est quand même très limité comme réflexion et comme argumentation alors abstenez-vous en la prochaine fois.

 

Portrait de geneva
5/janvier/2021 - 16h31
Amos a écrit :

C'est juste un exemple du fait qu'elle ait été avec Les Enthoven père et fils, certains lui avaient reproché. Mais elle n'était pas marié avec le père, donc elle n'a commis d'inceste.

Ce qui n'a donc strictement rien à voir avec Duhamel... !!! 

 
Portrait de geneva
5/janvier/2021 - 11h58
Amos a écrit :

Je pensais (et je pense toujours comme vous) mais en fait il y a bien inceste.

D'après définition moderne c'est toutes personnes adultes ne pouvant se marier avec l'enfant et un beau-père ou belle-mère, même si il y a  2 ans de différence entre sa belle-fille ou beau-fils et que c'est amour à double sens, n'a pas le droit de se marier avec l'enfant de son épouse ou époux suivant la loi.

Il faut être marié. Carla Bruni Sarkozy n'a pas commis l'inceste suivant la loi.

C'est pour ça que c'est très compliqué.

Qu'est-ce que Carla Bruni Sarkozy vient faire là-dedans ?

  
Portrait de Climato
5/janvier/2021 - 11h00 - depuis l'application mobile

il aurait été viré d'europe1 donc il prend les devants. bon débarras.

Portrait de Cantolin
5/janvier/2021 - 10h35

Pourquoi parler d'Inceste et non de pédophilie ? On a un peu l'impression que le Monde, en relevant l'information dans les premiers, souhaite imposer des éléments de langage pour protéger l’intéressé.

Pourquoi, par ailleurs, Bernard Kouchner qui était au courant de cet acte pédophile (cf. son tweet) n'a jamais dénoncé Duhamel. La même question pourrait être posée pour tous les autres qui ont préféré se taire. Vont ils être poursuivis pour non dénonciation d'un crime (articles 434-1 et 434-3) ?

Portrait de nina83
5/janvier/2021 - 08h51

Ce qui est surtout triste, c'est d'avoir laissé passer autant de temps, l'avoir laissé faire sa carrière tranquilou, et seulement le dénoncer maintenant.... 

Portrait de Capri
4/janvier/2021 - 22h57
Maxicoco a écrit :

Les journalistes ne maîtrisent plus la langue française : "incestueux" est impropre ici, puisque l'enfant n'a aucun lien de sang avec ce gros dégueulasse

Il aurait en effet fallu dire "viol sur mineur" (au sens de la majorité sexuelle fixée à 15 ans).

 

Circonstance aggravante : l’âge limite est relevé à la majorité civile (18 ans) dans le cas de relations entre un mineur et un ascendant ou toute personne ayant autorité par nature (cas de M. Duhamel sur son beau-fils de 14 ans à l'époque) ou par sa fonction - loi du 23 décembre 1980, sachant que les faits sont supposés avoir eu lieu en 1989.

 

Donc : qu'on considère M. Duhamel comme ayant autorité par nature (limite d'âge : 18 ans) – ce qu’il avait - ou non (limite d'âge : 15 ans), cela ne change rien à la qualification d’accusation de viol sur mineur en tous cas. 

Portrait de YVESM
4/janvier/2021 - 21h12

Que cela soit vrai ou faux, voila une affaire qui a l'air bien sordide.

Portrait de Capri
4/janvier/2021 - 20h56

hébé... "viol incestueux" : le viol et l'inceste ! (avec présomption d'innocence, bien sûr mais les démissions sonnent plutôt défavorablement dirons-nous...). 

1980 - 2021 : ça fait 41 ans donc le gamin de l'époque va avoir... 55 ans en 2021 (et sa soeur jumelle le même âge, par conséquent)... Etonnant de ne lâcher son beau-père que maintenant mais c'était pour ne pas faire de peine à leur mère décédée en 2017 (on se dit qu'on doit retrouver ces situations dans d'autres familles - le secret "pour ne pas faire de peine").

Olivier Duhamel aura quant à lui 71 ans, l'âge de la retraite d'une profession (FNSP) sur argent public (nos impôts) bien sonnée, donc. Sinon, il avait 30 ans au moment des faits, donc une déviance ancrée bien jeune... Espérons qu'il n'ait pas fait trop de dégâts et d'autres viols, incesteux ou pas, sur les 40 dernières années...

Portrait de cruchon
4/janvier/2021 - 20h31

Olivier... il est tant de passer à la caisse. Même s'il y a prescription les gens vont te craindre comme le prédateur que tu es. Courage à la frangine les rageux vont se manifester.

Portrait de mbagnick
4/janvier/2021 - 20h18

Duhamel, Kouchner… des noms très médiatiques. Vous grattez un peu et vous trouvez aussi Cohn Bendit et Lang… Des carrières passées à ch… dans le cerveau des français par tube cathodique (puis LCD) interposé tout en échappant à la justice malgré de nombreuses allégations de p…