31/12 17:19

Coronavirus - Un premier cas du virus mutant sud-africain du Covid-19 a été détecté en France - Il se transmet plus rapidement et touche une population plus jeune

17h14: Un premier cas du virus mutant sud-africain du Covid-19 a été détecté en France, annonce le ministère de la Santé. Ce variant a été confirmé chez un homme de retour d'Afrique du Sud résidant dans le Haut-Rhin, à proximité de la frontière suisse. A son retour d'un séjour en Afrique du Sud, l'homme qui avait développé des symptômes évocateurs du Covid-19 a réalisé un test RT-PCR en Suisse. Le test s'étant révélé positif, un séquençage du virus a été réalisé, confirmant le variant baptisé "501.V2", identifié en Afrique du Sud en octobre et qui est responsable dans ce pays d'une grande majorité des nouveaux cas. Ce variant du virus s'appelle pour l'instant "501.V2".

Il a été identifié par des chercheurs sud-africains et signalé à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a annoncé le ministre de la Santé sud-africain, Zweli Mkhize, dans un communiqué publié vendredi 18 décembre. La principale mutation observée concerne la protéine qui entoure le virus. 

"Mi-novembre, le variant 501.V2 représentait 90% des génomes séquencés par les scientifiques sud-africains", relève Le Monde. "Nous n'avions jamais vu une seule lignée dominer ainsi" ni "se répandre aussi vite", s'est étonné le chercheur Tulio de Oliveira, directeur du laboratoire Krisp de l'université du KwaZulu-Natal, auprès de l'AFP.

Ce variant se transmet plus rapidement et touche des patients plus jeunes, sans facteurs de comorbidité, qui développent des formes graves de la maladie, relève l'AFP. 

16h27: Tokyo a enregistré plus de 1.000 nouveaux cas de coronavirus jeudi, ce qui constitue un nouveau record et l'instauration d'un état d'urgence pourrait s'avérer nécessaire pour juguler l'épidémie. "Pour le coronavirus, il n'y a pas de fin d'année ni de jour férié. En cette saison hivernale, nous voyons le coronavirus se propager et la situation est extrêmement grave", a averti la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike. Le Premier ministre Yoshihide Suga a convoqué une réunion ministérielle d'urgence sur la situation sanitaire.

15h11: La Chine a approuvé "sous conditions" la mise sur le marché d'un premier vaccin anti-Covid alors que près de 5 millions de personnes à risque ont déjà été vaccinées dans le pays. Ce premier feu vert pour un vaccin produit par Sinopharm avec l'Institut des produits biologiques de Pékin et qui est efficace à plus de 79% selon ce groupe pharmaceutique, permettra de généraliser la vaccination des groupes à risque, à savoir les plus âgés et les personnes souffrant de maladies sous-jacentes. "La troisième étape sera de vacciner toute la population", a expliqué le ministre adjoint de la Santé, Zeng Yixin.

11h40: La crise «historique» du coronavirus est appelée à se prolonger en 2021, a prévenu jeudi la chancelière allemande Angela Merkel dans ses voeux du Nouvel An, alors que l’Allemagne a enregistré mercredi 1.129 décès en 24H, un record.

Les autorités allemandes s’apprêtent à prolonger les restrictions au-delà du 10 janvier, date-butoir du confinement partiel en vigueur.

11h22: Le nombre de personnes contaminées dans la ville chinoise de Wuhan, berceau de la pandémie, serait dix fois supérieur au bilan annoncé jusqu’ici par Pékin, selon une étude du Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies.

Selon une extrapolation de résultats de tests sérologiques effectués en avril après le pic de l’épidémie, quelque 480.000 personnes auraient été contaminées. Les autorités communiquaient jusqu’à présent sur 50.000 contaminations.

10h26: LE POINT SUR LA SITUATION CE MATIN

Les Etats-Unis ont frôlé la barre des 4.000 morts du Covid-19 en 24 heures, mercredi, établissant un terrible record au crépuscule de 2020, tandis que le monde attend la nouvelle année avec un espoir: que les vaccins, permettent l’éradication du Covid-19.

Pays le plus endeuillé au monde depuis le début de la pandémie, les Etats-Unis dénombraient mercredi 3.927 décès sur les 24 dernières heures selon les chiffres de l’université Johns Hopkins, qui font référence.

Avec 189.671 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, les Etats-Unis approchent également à grand pas de la barre des 20 millions de contaminations, après avoir passé les 19 millions dimanche.

Le 31 décembre 2019, le premier cas d’un nouveau coronavirus, encore mystérieux, était signalé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) par la Chine.

Depuis, ce virus a contaminé plus de 82 millions de personnes et fait près d’1,8 million de morts dans le monde, selon un comptage de l’AFP.

La période des fêtes, propice aux voyages, risque encore d’aggraver la propagation. Les autorités, inquiètes, ne sont pas prêtes à renoncer aux mesures de confinement, voire les ont déjà étendues comme en Allemagne, en Irlande ou en Angleterre.

Le Royaume-Uni, un des pays des plus touchés en Europe par la pandémie avec plus de 72.500 morts, est confronté à une envolée des contaminations attribuée à un variant du virus, présentant selon une étude britannique une contagiosité supérieure de 50% à 74%.

Pour sortir de cette crise, les autorités misent sur la campagne de vaccination lancée début décembre qui a reçu un coup de fouet avec l’autorisation donnée mercredi par l’agence britannique du médicament (MHRA) au vaccin mis au point par le groupe britannique AstraZeneca avec l’université d’Oxford.

Le Premier ministre Boris Johnson a salué une nouvelle «vraiment fantastique» et un «triomphe pour la science britannique». «Nous allons maintenant vacciner autant de gens possible le plus rapidement possible», a-t-il déclaré sur Twitter.

Le vaccin sera utilisé dès le 4 janvier au Royaume-Uni qui en a commandé 100 millions de doses.

Quelques heures plus tard, l’Argentine lui a emboîté le pas, accordant une autorisation d’urgence pour un an à ce vaccin.

En revanche, une autorisation en janvier au sein de l’Union européenne du vaccin d’AstraZeneca semble peu probable, a estimé l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Et les Américains ne prévoient pas de l’approuver avant avril, selon Moncef Slaoui, l’un des responsables de la campagne de vaccination dans le pays.

Ce vaccin y était très attendu pour des raisons pratiques: bien moins cher que ceux déjà distribués dans le pays, il peut être conservé à la température d’un réfrigérateur, entre deux et huit degrés Celsius, ce qui facilite une vaccination à grande échelle.

Un vaccin développé par le géant américain Johnson & Johnson pourrait, en revanche, être approuvé en février aux Etats-Unis. Lui aussi est très attendu, car il nécessite une seule injection contrairement à ceux approuvés jusqu’ici.

Pour l’instant, deux vaccins (Pfizer/BioNTech et Moderna) sont autorisés aux Etats-Unis et près de 2,8 millions de personnes ont reçu une première injection, loin de l’objectif qui était affiché par l’administration Trump.

Le variant britannique du virus vient par ailleurs d’être identifié dans l’Ouest du pays, avec deux premiers cas officiellement dépistés dans le Colorado et un autre à San Diego, grande ville du sud de la Californie. Mais le célèbre immunologue américain Anthony Fauci a assuré «ne pas être surpris» ni particulièrement inquiet, estimant que la mutation circulait déjà «probablement dans d’autres Etats».

De son côté, l’Algérie a annoncé qu’elle allait acquérir un premier lot du vaccin russe Sputnik V, qui présente selon les autorités du plus grand pays du Maghreb peu de contraintes logistiques et un prix avantageux.

07h10: Les Etats-Unis ont frôlé la barre des 4.000 morts du Covid-19 en 24 heures, mercredi, établissant un terrible record au crépuscule de 2020, tandis que le monde attend la nouvelle année avec un espoir: que les vaccins, permettent l'éradication du Covid-19. Pays le plus endeuillé au monde depuis le début de la pandémie, les Etats-Unis dénombraient mercredi 3.927 décès sur les 24 dernières heures selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, qui font référence. Avec 189.671 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, les Etats-Unis approchent également à grand pas de la barre des 20 millions de contaminations, après avoir passé les 19 millions dimanche.

06h23: Le Royaume-Uni, un des pays des plus touchés en Europe par la pandémie avec plus de 72.500 morts, est confronté à une envolée des contaminations attribuée à un variant du virus, présentant selon une étude britannique une contagiosité supérieure de 50% à 74%. Pour sortir de cette crise, les autorités misent sur la campagne de vaccination lancée début décembre qui a reçu un coup de fouet avec l'autorisation donnée mercredi par l'agence britannique du médicament (MHRA) au vaccin mis au point par le groupe britannique AstraZeneca avec l'université d'Oxford. Le Premier ministre Boris Johnson a salué une nouvelle "vraiment fantastique" et un "triomphe pour la science britannique". "Nous allons maintenant vacciner autant de gens possible le plus rapidement possible", a-t-il déclaré sur Twitter.

Le vaccin sera utilisé dès le 4 janvier au Royaume-Uni qui en a commandé 100 millions de doses. Quelques heures plus tard, l'Argentine lui a emboîté le pas, accordant une autorisation d'urgence pour un an à ce vaccin. En revanche, une autorisation en janvier au sein de l'Union européenne du vaccin d'AstraZeneca semble peu probable, a estimé l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Guyot75
1/janvier/2021 - 10h32
Caro3ine a écrit :

Il vous a sans doute échappé qu'à cause des désinformations et complotismes des extrêmes, énormément de français ne souhaitent plus se faire vacciner.

Le fait que la France ait acheté pour plus d'un milliard d'euros de remdésévir pour lutter contre le covid, médicament qu'on savait pourtant dangereux pour la santé et inefficace contre le covid, n'est pas une désinformation.

Portrait de PhilRAI
1/janvier/2021 - 10h25
LeZébulon a écrit :

triste 2ème vague avec ces 32 000 morts déjà. Une pensée pour ces familles endeuillées.

Une pensée surtout pour les criminel qui empêchent les généralistes de prescrire des médicaments efficaces ce qui a conduit à ces milliers de morts.

Portrait de PhilRAI
1/janvier/2021 - 10h24
LeZébulon a écrit :

32 000 morts, après une petite pause, on peut donc parler de 2ème vague

Non ! une deuxième vague c'est avec le même virus, ce n'est pas le cas. Et ça se soigne très bien avec le protocole Raoult ou autres. 

Portrait de Bob28
1/janvier/2021 - 09h59
Caro3ine a écrit :

Il vous a sans doute échappé qu'à cause des désinformations et complotismes des extrêmes, énormément de français ne souhaitent plus se faire vacciner.

Je savais qu'enormement de français étaient retissants, mais je n'imaginais pas que c'était au point de galèrer pour trouver une centaine de volontaires.

 

Portrait de Guyot75
1/janvier/2021 - 09h53

Et pendant qu'on impose des mesures drastiques aux sans-dents (obligation de porter un masque dans la rue, couvre-feu, limitations de circulation, interdiction de travailler pour certains, etc ...) les français les plus nantis continuent de parcourir  la planète pour nous rapporter de nouvelles saloperies !

Portrait de LOIC 33
31/décembre/2020 - 21h24

Si ce virus mutant venant d'Afrique du Sud est plus contagieux chez les jeunes, il va s'en donner à coeur joie après cette soirée du 31 !!!!

Portrait de Oh Yes It's Good
31/décembre/2020 - 19h39
Pierre-Paul a écrit :

@Oh Yes It's Good : Rappelez-moi une chose, ce Dr Raoult, c'est pas ce même homme, qui dit tout et son contraire ? Ne prétendait-il pas "mordicus" qu'il n'y aurait JAMAIS de 2ème vague ??? CQFD

Merci d'avoir répondu à la question que je posais, c'est gentil. smiley smiley

Portrait de Pierre-Paul
31/décembre/2020 - 19h22
Oh Yes It's Good a écrit :

Il en parlait pas déjà Raoult de ce variant africain l'été dernier...? Quand d'autres disaient qu'il venait du sud de l'Espagne ?

 

@Oh Yes It's Good : Rappelez-moi une chose, ce Dr Raoult, c'est pas ce même homme, qui dit tout et son contraire ? Ne prétendait-il pas "mordicus" qu'il n'y aurait JAMAIS de 2ème vague ??? CQFD

Portrait de Wouhpïnaise
31/décembre/2020 - 19h13
Harriet a écrit :

Comme vous dîtes ! 

Et cette fois, ça n'est pas moi qui vous a sapé le moral ! smiley  smiley

C'est un fait ! smileysmiley

Portrait de Oh Yes It's Good
31/décembre/2020 - 18h54

Il en parlait pas déjà Raoult de ce variant africain l'été dernier...? Quand d'autres disaient qu'il venait du sud de l'Espagne ?

 

Portrait de Harriet
31/décembre/2020 - 18h41
Wouhpïnaise a écrit :

Donc si j'ai bien compris, ce variant africain est beaucoup plus contagieux et dangereux ? Diantre ! On n'est pas dans la MER-DE !! smiley

Comme vous dîtes ! 

Et cette fois, ça n'est pas moi qui vous a sapé le moral ! smiley  smiley

Portrait de Wouhpïnaise
31/décembre/2020 - 18h22

Donc si j'ai bien compris, ce variant africain est beaucoup plus contagieux et dangereux ? Diantre ! On n'est pas dans la MER-DE !! smiley

Portrait de Caro3ine
31/décembre/2020 - 18h07
LesRipoublicains a écrit :

On s'en balance du virus mutant, car en France, tout est sous contrôle.Même la distribution des vaccins est sous contrôle, on les distribue même au compte goutte (sans "s" à goutte, il y en a tellement peu !).138 vaccinés aux dernières nouvelles.contre 131626 chez nos voisins allemands.Nous en France, on sait gérer, n'est ce pas M. Véran !D'ailleurs, quand on commencera à vacciner massivement, (environ  3000 patients par mois, pas plus), le virus aura tellement muté que nos vaccins si précieusement conservés pourront partir à la benne, ha ha ha.Ceci dit, on a les incapables qu'on mérite.

Il vous a sans doute échappé qu'à cause des désinformations et complotismes des extrêmes, énormément de français ne souhaitent plus se faire vacciner.

Portrait de Caro3ine
31/décembre/2020 - 18h04
Azrael68 a écrit :

Ça fait longtemps qu’on une fermeture des frontières ! Imposer une quarantaine à toutes ces personnes qui reviennent de ces pays à risque ! Mais en France nos politiques sont trop con pour comprendre ça !

Vous le savez surement, le virus n'a pas de passeport.

Et puis frontières ou pas, rien ne l’empêche de muter, ou qu'il soit.

Portrait de LesRipoublicains
31/décembre/2020 - 17h56

On s'en balance du virus mutant, car en France, tout est sous contrôle.Même la distribution des vaccins est sous contrôle, on les distribue même au compte goutte (sans "s" à goutte, il y en a tellement peu !).138 vaccinés aux dernières nouvelles.contre 131626 chez nos voisins allemands.Nous en France, on sait gérer, n'est ce pas M. Véran !D'ailleurs, quand on commencera à vacciner massivement, (environ  3000 patients par mois, pas plus), le virus aura tellement muté que nos vaccins si précieusement conservés pourront partir à la benne, ha ha ha.Ceci dit, on a les incapables qu'on mérite.

Portrait de Azrael68
31/décembre/2020 - 17h27 - depuis l'application mobile

Ça fait longtemps qu’on une fermeture des frontières ! Imposer une quarantaine à toutes ces personnes qui reviennent de ces pays à risque ! Mais en France nos politiques sont trop con pour comprendre ça !

Portrait de lxa75
31/décembre/2020 - 16h39

Malgré toutes les précaution tous les pays vont y passer