24/12 16:37

Le commentateur de Canal+ Stéphane Guy, mis à pied pour avoir exprimé son soutien à l'humoriste Sébastien Thoen, a été finalement licencié, annonce la chaîne cryptée

Le commentateur de Canal+ Stéphane Guy, mis à pied pour avoir exprimé son soutien à l'humoriste Sébastien Thoen, a été finalement licencié, a indiqué jeudi la chaîne cryptée, confirmant des informations de presse. "Oui, nous confirmons. Nous ne faisons pas d'autres commentaires", a indiqué une porte-parole de la chaîne.

"C'est un jour de profonde tristesse", a réagi le journaliste, contacté par l'AFP. Entré à Canal+ en 1997, il était notamment connu pour commenter les matchs du championnat de France de football.

 A l'origine de son licenciement: le soutien apporté par Stéphane Guy à l'humoriste Sébastien Thoen, chroniqueur du "Canal Football Club", renvoyé récemment par Canal+. Avant un match qu'il commentait il y a deux semaines, il avait rendu hommage à son "ami", estimant qu'il n'avait "pas eu la sortie qu'il aurait méritée".Sébastien Thoen, qui outre son rôle de chroniqueur animait aussi le "Journal du hard", a été renvoyé fin novembre de la chaîne après avoir participé à un sketch qui parodiait l'émission de Pascal Praud sur CNews "L'heure des pros".

La parodie avait été diffusée sur le site de paris sportifs Winamax et avait remporté un franc succès sur les réseaux sociaux. L'animateur était pour ce sketch aux côtés de ses anciens camarades d'"Action discrète" (son ancienne émission sur Canal+), Julien Cazarre et Thomas Séraphine.

Le sketch reprenait l'identité visuelle de l'émission de CNews et moquait en particulier son présentateur Pascal Praud, rebaptisé "Pascal Prono".

Le directeur des antennes et des programmes de Canal+, Gérald-Brice Viret, avait pour sa part justifié ce renvoi, car le chroniqueur s'était affiché dans ce sketch avec une personne qui "dénigre constamment" les équipes de la chaîne et avait "légitimé" ses propos, une allusion à l'humoriste Julien Cazarre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Morbidini75
28/décembre/2020 - 01h17

Vraiment détestable le Bolloré !

Portrait de Angelussauron
25/décembre/2020 - 08h53

Cela fait bien longtemps que l'esprit canal a disparu...

Une liberté de parole qui faisait la force de la chaine et son originalité (qu'on aime ou pas) qui a progressivement disparu depuis le début des années 2000.

Maintenant la chaine ressemble plus à TF1 où chaque animateur ne doit pas dire ce qu'il pense et surtout rester dans le politiquement correct...

Portrait de RESPECT
25/décembre/2020 - 01h21

tout le monde s en cogne !!!!

 

Portrait de Petoulet
24/décembre/2020 - 22h39
LeGaulois a écrit :

Licenciement pleinement justifié.

Stéphane Guy n'a pas eu le courage de démissionner, son licenciement était donc indispensable. Il a préféré soutenir Thoen, qui a harcelé et diffamé leur collègue Pascal Praud. Stéphane Guy a également porté un préjudice d'image à Canal+ en parlant publiquement en son nom, et non via un syndicat.

Dans n'importe quelle autre entreprise, la sanction aurait été la même. 

Stéphane Guy avait peut-être également déjà reçu des blâmes dans le passé. Nous ne le savons pas.

Je suis en grande partie d'accord avec vous,mais pour avoir entendu ce commentaire maladroit de Stéphane Guy en direct,je pense quand même que la sanction est trop lourde.

Il s'agit quand même d'un des journalistes historique de la chaine.Une mise à pied de quelques semaines aurait suffit avec remplacement définitif en tant que commentateur du match vedette du dimanche soir que Canal va sans doute récupérer.

Là,on risque de se retrouver dans une crise interne chez Canal,alors que Bolloré avait réussi à redresser la chaine,ce qui n'était pas évident.

 

Portrait de Routoute
24/décembre/2020 - 18h32
LeGaulois a écrit :

J'aurais préféré une contre-argumentation plutôt qu'une insulte.

Mais c'est probablement trop vous demander...

Hohoho.

Portrait de Routoute
24/décembre/2020 - 18h30
Kevin 29 a écrit :

Le patron a réussi son coup, c'est la terreur dans l'entreprise, au mieux ils vont signer une autre pétition, au pire ils vont baisser la tête et regarder leurs chaussures.

Bolloré les tient par les c......s, trouver un boulot de journaliste bien payé est mission presque impossible. Quant on pense à Zemmour condamné 3 fois au pénal et lui se fait virer pour une phrase aussi anodine.

Je suis persuadé que Ménès et Mathoux sont en train de fabriquer des pancartes et seront prêts à faire un piquet de grève dès lundi matin.

Portrait de Kevin 29
24/décembre/2020 - 18h20
Routoute a écrit :

Il est sympa le père Noël de Bolloré.

Nul doute que tous les gens salariés par cette chaîne vont s'insurger suite à cette éviction pitoyable...

Le patron a réussi son coup, c'est la terreur dans l'entreprise, au mieux ils vont signer une autre pétition, au pire ils vont baisser la tête et regarder leurs chaussures.

Bolloré les tient par les c......s, trouver un boulot de journaliste bien payé est mission presque impossible. Quant on pense à Zemmour condamné 3 fois au pénal et lui se fait virer pour une phrase aussi anodine.

Portrait de Routoute
24/décembre/2020 - 17h33

Il est sympa le père Noël de Bolloré.

Nul doute que tous les gens salariés par cette chaîne vont s'insurger suite à cette éviction pitoyable...