07/12 07:31

Le général Pierre de Villiers dit craindre "une guerre civile en France" en cette période de crise alors que "les gens réclament de plus en plus d'autorité"

Le Général Pierre de Villiers assure dans un entretien au Parisien qu'il est inquiet: "devant les crises qui s’empilent, la France peut basculer: "Tout devient tellement chaotique que les gens ressentent ce besoin, réclament de l'autorité. Dans les cités, c'est ce qui me frappe. Dans l'armée, j'ai commandé des Français venus de partout, beaucoup des cités. J'ai trouvé intéressant d'aller les voir chez eux. À ma grande surprise, aux Mureaux, ils m'ont dit : 'Mon général, vous on vous respecte.'"

Dans un autre extrait de son ouvrage, Pierre de Villiers dit également craindre une guerre civile à cause de tous ces bouleversements actuels : "On est dans une drôle de période, qui n'est en fait pas drôle du tout, comme l'était la 'drôle de guerre' (...) Ma crainte, c'est la guerre civile. Quand on décapite un prof devant un collège ou qu'on assassine trois personnes venues prier dans une église…

Les changements successifs de stratégie, les incohérences au sein même du gouvernement, les ordres contradictoires expliquent pour le général «cette crise d'autorité». L'issue ne sera pas immédiate malgré des efforts, «on va mettre trois, quatre, cinq générations à restaurer l'équilibre entre fermeté et humanité. La tâche est gigantesque.

 La violence entraîne la violence, explique-t-il, les forces de l'ordre sont à cran, victimes de violences jamais vues depuis Mai 68». Il est temps «de faire halte-au-feu», de «poser son sac» et de «réfléchir».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mon bon Blaze
7/décembre/2020 - 16h22
LeGaulois a écrit :

Le Général De Villiers dit tout haut ce qu'une majorité de Français pensent, et il a eu le courage de démissionner suite à ses désaccords avec la politique de Macron. D'où son énorme côte de popularité.

C'est bien dommage qu'il ne se présente pas aux présidentielles de 2022 (il l'a reconfirmé ce week-end) car il a des idées très proches du Rassemblement National mais avec une stature autre que Marine.

Eh bien justement, quand j’écoute le général je ne le place pas au même endroit que vous sur l’échiquier politique. Un Zemmour dit tout haut ce qu’une majorité pense, pas le général De Villier. C’est ce que j’écrivais plus bas, il est séduisant car général (comme de Gaulle) c’est un De Villier (comme son frère), mais, et je peux me tromper, je le  sens de sensibilité de gauche.

Et faire des constats, fussent ils les bons,  en résolvant avec des méthodes de gauches on sait où ça nous mène.

Portrait de Mon bon Blaze
7/décembre/2020 - 14h28

Je ne comprend pas bien l'engouement pour cette personne. C'est le fait qu'il soit général? Ca plait aux nostalgiques? ou alors parce que c'est un De Villier? Parce qu'autant il y en a un qui me parait bien à droite, autant le général me parait bien à gauche avec ses visites dans les cités, ou ils le "respectent", (c'est vrai on imagine bien la racaille de base, la main sur le coeur  dire "wala mon général, vous on vous respecte".).

Portrait de Galileo.
7/décembre/2020 - 11h00
L Ecume des choses a écrit :

les vendéens ont déjà fait preuve de leur position antirépublicaine entre 1793 et 1796 et également en 1799, 1815, 1832, ...

L Ecume des choses7/décembre/2020 - 10h16

les vendéens ont déjà fait preuve de leur position antirépublicaine entre 1973 et 1796 et également en 1799, 18912, 1832, ...

 

Ah oui !!!!

 1973 et 18912 : 2 dates qui marqueront l'Histoire !! smiley

Portrait de djbaxter
7/décembre/2020 - 10h53
L Ecume des choses a écrit :

les vendéens ont déjà fait preuve de leur position antirépublicaine entre 1793 et 1796 et également en 1799, 1815, 1832, ...

Tu ne crois pas si bien dire, la République n'est pas la France. Les tchétchènes célèbrent et honorent le retour dans leur village du corps du tueur de Samuel Paty parce qu'il a tué un Français, pas un républicain.

Portrait de ced101
7/décembre/2020 - 09h16

marrant comme réflexion pour quelqu'un qui a été viré de de l'état major l'armée parce qu'il ne respectait pas l'autorité du président

Portrait de djbaxter
7/décembre/2020 - 09h13

De Villiers veut juste faire des câlins aux racailles et déverser encore des dizaines de milliards aux banlieues.

Même la Cour des Comptes vient de faire un rapport d'enquête de 2 ans publié la semaine dernière, indiquant par exemple que les dispositifs de développement économique se révèlent inefficaces. A rajouter en bas de la facture de l'immigration, une "richesse pour la France". J'attends de voir toutes les centaines de milliards que c'est censé rapporter, parce que c'est sûr que çà nous un coûte un max par contre.