05/12 09:41

Islam - Selon Emmanuel Macron, les attaques contre Mila qui a critiqué le prophète et contre Mennel candidate voilée de The Voice, "montrent qu'on est devenu fou !

Les attaques contre Mila, adolescente menacée de mort pour avoir critiqué l'islam sur les réseaux sociaux, et Mennel, ancienne candidate voilée à l'émission The Voice, sont les signes "qu'on est devenu fou", s'est alarmé vendredi Emmanuel Macron en défendant la laïcité en France.

"Nous avons aujourd'hui une situation de violence permanente qui donne le fait que, quand une jeune fille va dans une émission de variété grand public chanter avec le voile, elle est conspuée, elle doit partir, Mennel. Et vous avez une jeune fille qui critique l'Islam sur les réseaux sociaux (Mila), elle est harcelée, elle ne peut même plus être dans une école", s'est ému le chef de l'Etat dans un entretien avec le média en ligne Brut.

"Ca veut dire qu'on est devenu fous, a-t-il ajouté, et que les gens ne respectent pas un principe fondamental de la République qui est ce qu'on appelle la laïcité, c'est-à-dire le fait que vous pouvez en France croire ou ne pas croire librement." "La seule chose que je vous demande, c'est de respecter totalement les lois de la République et qu'en France on peut en effet critiquer absolument tout: président de la République, gouvernement, les journalistes, une religion, et que ce n'est pas une atteinte aux libertés ou quelque chose qui choque", a-t-il insisté.

Selon le chef de l'Etat, cela montre "le moins bon visage des réseaux sociaux, celui du harcèlement à l'école et celui du harcèlement autour justement de la violence qui s'est installée autour de de la religion, et en particulier de l'Islam".

"La France elle a pas de problème avec l'Islam, elle a même une relation de longue date (...) simplement nous avons construit notre République, notre projet collectif dans la séparation entre le politique et le religieux, c'est ça que parfois beaucoup de régions du monde ont du mal à comprendre", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djbaxter
6/décembre/2020 - 00h07
L Écume des choses a écrit :

elle font chier toutes ces religions...

Je dis bien toutes ...

 

Il y a celles qui te font chier, et celles qui nous tuent.

Portrait de djbaxter
6/décembre/2020 - 00h06

"La France elle a pas de problème avec l'Islam, elle a même une relation de longue date". Nombre de mosquées en France en 1970, 100 mosquées. Aujourd'hui, environ 2500.

Multiplier par 25 sur les 50 dernières années. La "longue date" chez Macron. Imaginez qu'on dise qu'il ne va pas faire long feu à l'Elysée, çà pourrait dire qu'il dégage demain alors !

Portrait de ThierryG
5/décembre/2020 - 23h47

Je ne suis pas d'accord avec notre président sur l'affaire Mennel. Ce n'est pas tant son turban qui avait choqué à l'époque, mais plutôt ses discours passés à base de complotisme, son soutien à des assoces proches des frères muslmans.

La jeune chanteuse à d'ailleurs rapidement déchanté au sujet du voile, et a fini par s'émanciper, lorsque son époux, à voulu lui interdire d'exercer son art. En l'enlevant, elle s'est pris en pleine place le fanatisme de sa "communauté" lorsqu'elle à décidé de tomber le voile, et a pris conscience de beaucoup de chose dont le fait que le voile, n'étant pas une obligation religieuse, est surtout une idélogie politique et sépartiste. 

Portrait de muzo 28
5/décembre/2020 - 20h01
toutvabien a écrit :

On peut admettre ton exposé, mais certainement pas ta conclusion: Tout le monde n'y a pas sa place. Les coupeurs de tête, les Merah, les Coulibaly; les Kouachi etc. Leur place est en enfer.Pas chez moi.

j'ai écrit ICI, sur ce blog.  Je suis dans mon salon là, est ce que je fais du mal ou vous dénigre? Au pire je vous réponds, je vous contredis. En vrai, je ne suis pas mon avatar, brave bestiole,  je suis un anonyme derrière son clavier qui n'aime pas la tournure de certains courants de pensée véhiculés par les réseaux sociaux.

PS: explication de texte pour préciser, car chaque mot compte: la brave bestiole, ce n'est pas vous, mais la souris smiley

Portrait de supbernard
5/décembre/2020 - 13h34

Il.ne fait pas se mosquée des arabes 

Portrait de Idaho
5/décembre/2020 - 13h09
Jilou1994 a écrit :

Nous sommes devenus fous de croire que blasphémer, injurier, devenir malveillant, manquer de respect sont des vertus, une élévation de la conscience. 

Si l'on ne pouvait plus se monter irrespectueux, malveillant, voire injurieux envers des idées, on ne pourrait pas dire que la Terre est ronde ou qu'elle tourne autour du soleil. Les idées n'ont droit à aucun respect particulier. Les croyances non plus. Les unes et les autres devraient pouvoir faire l'objet de débats ou d'oppositions frontales. Cela n'empêche pas de respecter les individus, ce sont deux choses différentes.

Portrait de gordon
5/décembre/2020 - 11h52
muzo 28 a écrit :

on a plus le droit de dire ce qu'on veut,  Quand je revois les sketches de Desproges ou Coluche, bah ils seraient bannis.  Et c'était pour faire rire. Ne parlons pas de Dieudonné......Aujourd'hui tout est pris au pied de la lettre, c'est de l'instantané sur les réseaux sociaux. On manipule les esprits très facilement, surtout les jeunes. Que ne ferait-on pas pour un instant de gloire, en quête d'une reconnaissance,  disant ou faisant sans retenue ce que d'autres veulent entendre. Je ne me reconnais pas dans cette univers, où tout est virtuel, je ne sais pas à qui je m'adresse, je   ne sais pas qui me suit. Le seule chose c'est rester, ce que je suis individuellement, et malgré les horreurs que je peux lire parfois ici, tout le monde y a sa place.

Bravo  Voilà un commentaire plein de bon sens auquel je souscris à 1.000 %

Portrait de muzo 28
5/décembre/2020 - 11h42

on a plus le droit de dire ce qu'on veut,  Quand je revois les sketches de Desproges ou Coluche, bah ils seraient bannis.  Et c'était pour faire rire. Ne parlons pas de Dieudonné......Aujourd'hui tout est pris au pied de la lettre, c'est de l'instantané sur les réseaux sociaux. On manipule les esprits très facilement, surtout les jeunes. Que ne ferait-on pas pour un instant de gloire, en quête d'une reconnaissance,  disant ou faisant sans retenue ce que d'autres veulent entendre. Je ne me reconnais pas dans cette univers, où tout est virtuel, je ne sais pas à qui je m'adresse, je   ne sais pas qui me suit. Le seule chose c'est rester, ce que je suis individuellement, et malgré les horreurs que je peux lire parfois ici, tout le monde y a sa place.

Portrait de Bien Fait
5/décembre/2020 - 11h25

On voit bien que Macron n'a rien compris au problème, ou fait de la politique cultuelle. Comme il n'est pas débile, on sait que c'est l'option 2 qui prime, ce qui est pire...

Il est plus que légitime de lutter contre la 5ème colonne islamiste que représentait alors une Mennel voilée, et plus qu'illégal de traiter Mila comme elle l'a été et l'est encore. Il ne faut donc rien attendre de Macron...

Portrait de Merlinot49
5/décembre/2020 - 11h23

qu'en France on peut en effet critiquer absolument tout: président de la République, gouvernement, les journalistes, une religion, et que ce n'est pas une atteinte aux libertés ou quelque chose qui choque""  Meme quand Booba dit :"Pauvre Marie était vierge, elle m'a snapé les doigts dans la c...." ?

Portrait de hummerH2
5/décembre/2020 - 11h06
Marine70 a écrit :

c’est quoi le rapport de l’article avec la photo ? ( ce n’est pas Mila )

C'est Mennel , citée également dans le titre. smiley

Portrait de Hola2
5/décembre/2020 - 11h04

Mennel ne porte plus le voile depuis qu'elle a quitté son copain musulman. Elle est enfin libre. L'islam n'est que ténèbres et obscurantisme. 

Portrait de Jilou1994
5/décembre/2020 - 10h59

Nous sommes devenus fous de croire que blasphémer, injurier, devenir malveillant, manquer de respect sont des vertus, une élévation de la conscience. 

Portrait de Marine70
5/décembre/2020 - 10h52

c’est quoi le rapport de l’article avec la photo ? ( ce n’est pas Mila )

Portrait de PhilRAI
5/décembre/2020 - 10h46

C'est l'Islam qui rend fou, partout où cette religion prétend imposer ses préceptes par la contrainte et la violence comme c'est préconisé dans le coran.