03/12/2020 06:54

"Aurevoir" cette séquence historique et mythique de Valérie Giscard d'Estaing qui fait ses adieux à la France après 7 années de présidence... laissant une chaise vide ! Vidéo

Dès son arrivée à l’Élysée, VGE entreprend de moderniser la société française. "La France doit devenir un immense chantier de réformes", déclare-t-il dès son premier conseil des ministres. Les actes suivent. Il abaisse la majorité civile à 18 ans, instaure le divorce par consentement mutuel et assouplit la mainmise de l’État sur l’audiovisuel en éclatant l’ORTF. Il fait également voter la dépénalisation de l’avortement, portée par sa ministre de la Santé, Simone Veil. Le tout contre sa propre majorité conservatrice.

Éliminé au premier tour de la présidentielle de 1981 face à son rival, Jacques Chirac torpille la réélection de Valéry Giscard d'Estaing. Au lieu d'annoncer le ralliement de son parti en bonne et due forme, il déclare qu'il voterait "à titre personnel" pour lui. L'état-major chiraquien aurait également appelé discrètement à voter Mitterrand.

Valéry Giscard d'Estaing ressort humilié de cette présidentielle. François Mitterrand prend sa revanche lors du débat télévisé en le qualifiant d'"homme du passif", lui qui avait traité le socialiste d'"homme du passé". Pour boucler la boucle, il veut faire sa sortie de l'Élysée à pieds, mais les huées des militants le raccompagnent jusqu'à sa voiture.

Son "au revoir" est devenu mythique. Le 19 mai 1981, Valéry Giscard d'Estaing, battu par François Mitterrand, fait depuis l'Élysée des adieux très solennels aux Français. "Je viens vous dire très simplement au revoir", explique-t-il, avec beaucoup de retenue, assis à un bureau sur lequel trône un bouquet de fleurs. Une fois ce long discours conclu, un silence s’installe et VGE termine par un "au revoir”.

Et de quitter la pièce. La caméra filme toujours l'image d'une chaise vide, alors que retentit "La Marseillaise". La séquence passe à la postérité.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions