02/12 11:21

Regardez Claire Chazal très mal à l'aise face à Nicolas Bedos sur France 5 qui lui propose de "prendre de la drogue ensemble" après l'émission - VIDEO

Nicolas Bedos était hier l'invité de Claire Chazal sur France 5, dans "Passage des arts". Durant cet entretien, la journaliste a évoqué plusieurs de ses proches qui sont décédés. Et parmi les eux, Gisèle Hamili, qui était sa marraine.
En interroger Nicolas Bedos sur sa relation avec l’avocate, Claire Chazal ne s'attendait pas à la réponse de son invité. "C’est sympa de me faire voyager parmi tous les morts récents de ma vie Claire.", a-t-il d'abord lancé.
"Oui, on a pensé que c’était important de le rappeler", a alors répondu Claire Chazal. 
Et Nicolas Bedos de surenchérir, non sans provocation: "Est-ce qu’après on pourra, je ne sais pas, prendre de la drogue ensemble ?".
Très gênée, Claire Chazal a répondu "Non, mais non..."

"Sinon, on risquerait d’avoir des problèmes avec Olivier Véran", a déclaré avec humour Nicolas Bedos. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ThierryG
3/décembre/2020 - 08h36
Altair44000 a écrit :

Je comprends toujours pas l engouement autour de ce type qui essaie malgré tous ses habituels supports financiers d exister et de tuer le père. Y aura d un point de vue du talent toujours qu un seul Bedos.

Le talent du père est aussi discutable que celui de son fils, je viens d'ailleurs avec surprise d'apprendre le décès du paternel le 28 mai 2020... 

C'est fou cette année 2020 ou je loupe des informations de ce calibre, je n'ai vraiment aucun souvenir de cette actu, je pense avoir pris un peu trop de distance avec les médias à cause de cette pandémie. Noyer son dégout de la situation dans le travail et le foyer familial, ça a finalement du bon !

Portrait de Altair44000
2/décembre/2020 - 20h17 - depuis l'application mobile

Je comprends toujours pas l engouement autour de ce type qui essaie malgré tous ses habituels supports financiers d exister et de tuer le père. Y aura d un point de vue du talent toujours qu un seul Bedos.

Portrait de Harriet
2/décembre/2020 - 18h24
Lilirose45 a écrit :

Je pense qu'il a voulu lui faire comprendre que ses questions étaient indécentes et a répliqué avec une réponse indécente et provocatrice

Il y a de ça , en effet ...

Et probablement aussi le "désagrément" qu'en tant que "fils de" ou filleul , on vous emmène toujours sur ce terrain , alors que vous êtes venu pour promouvoir quelque chose (film , livre etc ...) qui vous est propre ...

Portrait de jarod.26
2/décembre/2020 - 14h19

l'humour selon un bedos 

Portrait de Galileo.
2/décembre/2020 - 14h16
L Écume des choses a écrit :

Il faudrait contextualiser l'échange, il est évident que c'est du 2e degré

Ben voila ! smiley

En éditant son post et en utilisant les bons mots, c'est quand même mieux ! smiley

Portrait de Moonraker
2/décembre/2020 - 12h52

Est-ce précisément la came qu'il doit prendre qui le rend comme ça ou ses implants capillaires qui ont touchés son cerveau?

Portrait de Harriet
2/décembre/2020 - 12h15
mikapat a écrit :

Même pas marrant. Je pense qu’il est très blessé par rapport à la disparition de son père, mais entre ça, et sa dernière charge insupportable pendant le confinement, non c’est pas possible. Le chagrin n’excuse pas tout.  Il n’est plus du tout spirituel ni original. Moi qui le trouvais si brillant au début, là c’est bof bof.

C'est vrai ... en tant qu'écorché vif/mal dans sa peau , il a souvent des réactions qui lui donnent un côté "Tête à claques" ... mais bon de là, à l'accuser de faire l'apologie de la drogue ! 

Ne tombons pas dans la censure et les procès d'intention systématiques  qui finiront par nous museler ... définitivement !  smiley

Portrait de mikapat
2/décembre/2020 - 12h06

Même pas marrant. Je pense qu’il est très blessé par rapport à la disparition de son père, mais entre ça, et sa dernière charge insupportable pendant le confinement, non c’est pas possible. Le chagrin n’excuse pas tout.  Il n’est plus du tout spirituel ni original. Moi qui le trouvais si brillant au début, là c’est bof bof.

Portrait de Galileo.
2/décembre/2020 - 11h48
L Écume des choses a écrit :

Il faudrait contextualiser l'échange, il est évident que c'est du 2e degré

"contractualiser l'échange"?

Vous voulez les marier ces deux la ??? smiley

Portrait de maurice anticassos
2/décembre/2020 - 11h38

"3421-4 du code de la santé publique interdit la provocation à l'usage ou au trafic de stupéfiants ou de substances présentées comme telles, même si cette provocation est restée sans effet. Ces faits peuvent être punis d'une peine de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende"