26/11 07:14

Confinement : Les stations de ski veulent faire changer d'avis Emmanuel Macron et pouvoir ouvrir pendant les vacances de Noël ! Vidéo

Le président Emmanuel Macron a exclu la réouverture des stations de l'hexagone avant Noël, alors que les deux semaines des fêtes de fin d'années représentaient en 2018-19, 12% de la fréquentation de la saison. Les autorités craignent que les hôpitaux déjà engorgés par les malades du Covid-19 ne puissent pas accueillir les accidentés du ski.

Une douche froide pour les 350 stations de France, dont les retombées économiques s'élèvent à 10 milliards, et qui font travailler 120 000 saisonniers.

"Nous sommes dépités car nous avions de bonnes nouvelles avec le Premier ministre il y a trois jours qui nous disait "Attendez une dizaine de jours et nous prendrons une décision sur l'ouverture des stations" et hier soir, dit Jean-Yves Pachod, maire de Courchevel on a été plus que choqués d'apprendre que les stations n'ouvriront pas avant le mois de janvier, c'est catastrophique. " Les stations françaises craignent en plus que les vacanciers n'aillent skier ailleurs.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bonheur-25
26/novembre/2020 - 10h54
seb2746 a écrit :

Et ils dorment OU les gens ? ils mangent OU ?

Ils sont au courant que TOUT est fermé pour les loisirs ? que les distances de déplacements sont limitées ?Ok Samedi il y aura l'ouverture des petits commerces de souvenirs mais ils vont accueillir plusieurs dizaines de milliers de personne (en ne prenant QUE les Français) par station sans danger comment sans lits/nourritures dans des endroits ?

les hotels n'ont jamais ete fermés, et les commerces de bouche non plus,

je vois pas ou est le probleme

ah par contre c'est sur faudra oublier les partouzes a megeve ou courch'

 

Portrait de Merlinot49
26/novembre/2020 - 09h03

c'est ça, ouvrons tout, baladons nous comme ont veut, comme ça on referme tout avec un 3eme confinements, fermeture des commerces, manifestations des commerçants qui veulent ouvrir....ça risque d'être sans fin cette histoire.