15:31

S'engageant pour une "publicité plus verte sur ses antennes", le groupe Radio France annonce la mise en place de nouveaux "espaces publicitaires responsables", gratuits ou à tarifs préférentiels

S'engageant pour une "publicité plus verte sur ses antennes", le groupe Radio France a annoncé mardi la mise en place dès janvier de nouveaux "espaces publicitaires responsables", gratuits ou à tarifs préférentiels, en faveur des acteurs mobilisés pour la transition écologique. Un premier espace dit "solidaire" accordera ainsi plus de 10 heures d'antenne gratuite par an à des ONG, associations voire acteurs du privé en pointe sur la question, explique le groupe public dans un communiqué.

Les organisations et messages éligibles seront identifiés au terme "d'une procédure juste et équitable", une "réflexion" étant engagée "en ce sens avec différents acteurs" à "l'expertise reconnue" telle que l'Ademe (Agence de la transition écologique), est-il précisé. Un second espace dit "éco-responsable" offrira des écrans publicitaires à des heures de grande écoute (comme les matinales) aux "produits éco-responsables à un tarif de -40%", après sélection des annonces éligibles "sur la base des 100 labels environnementaux listés et recommandés par l'Ademe". Enfin, un "[email protected] responsable" sera dédié aux spots audio (pré-roll) précédant les podcasts ouverts à la publicité "pour inscrire ce tournant" sur "le numérique" et offrir "20% de contacts supplémentaires aux messages éco-responsables".

"Nous avons choisi une démarche vertueuse, qui donne accès à nos antennes à des acteurs engagés et encourage l'ensemble des annonceurs à faire leur transition", affirme la présidente du groupe public, Sibyle Veil, citée dans le communiqué. D'après Radio France, cette politique s'inscrit "dans la continuité de l'histoire de la publicité" sur ses antennes, "mesurée en temps et ouverte à des messages utiles à la société". Et prolonge son "engagement éditorial très fort pour l'environnement", avec notamment "27H de programmes dédiés chaque semaine à la transition écologique" comme "La terre au carré" de Mathieu Vidard sur France Inter ou encore "De cause à effets" d'Aurélie Luneau sur France Culture.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pas de bIague
22/novembre/2020 - 20h49

Pour résumer, nous payons un service public en regardant France TV ou en écoutant Radio France, auxquels on peut trouver naturellement tous les défauts du monde...

Les médias privés nous achètent, nous sommes le produit, je ne vous rappelle pas la petite phrase de Patrick le Lay...

Portrait de Pas de bIague
22/novembre/2020 - 20h49
Nivolet a écrit :

Vu que cette radio publique coûte au contribuable , pléthore de personnel , à contrario des radios privées , j aimerai qu elle redonne son argent indûment due à l état 

Chaque contribuable, dont vous faites sûrement partie, sort de sa poche chaque mois moins de 2 euros pour Radio France soit moins d'un euro pour France Inter. Environ 2 clopes ou un caoua dans un troquet de quartier.

Après, on peut faire un usage intelligent de cette station. Moi, je change de chaîne dès qu'il y a un appel au djihad, à la prière, ou à l'insurrection insoumise. Au passage, Mélenchon refuse depuis des années les invitations du 7/9 de Patrick Cohen hier ou de Nicolas Demorand aujourd'hui, trop islamo-gaucho-prout-prout à son goût. Le Pen, elle, fait moins de chichi !

 

Portrait de Nivolet
22/novembre/2020 - 16h09

Vu que cette radio publique coûte au contribuable , pléthore de personnel , à contrario des radios privées , j aimerai qu elle redonne son argent indûment due à l état