17/11 10:30

Saint-Denis: Un important campement de migrants au pied du Stade de France a été évacué ce matin par les forces de l'ordre - VIDEO

Les forces de l’ordre ont entamé mardi matin l’évacuation du vaste campement de migrants situé sous une bretelle d’autoroute au pied du Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où plus de 2.000 personnes s’étaient progressivement installées depuis août, a constaté une journaliste de l’AFP.

Encadrée par un important dispositif policier, l’opération d’évacuation et de mise à l’abri des exilés vers différents centres d’accueil et gymnases d’Ile-de-France a débuté vers 7H00. Des migrants s’acheminaient dans le calme vers des bus, dans une opération conjointe de la préfecture de police de Paris, de la préfecture de la région Ile-de-France et de Seine-Saint-Denis.

Selon le décompte de l’association France terre d’asile, opératrice de l’Etat, environ 2.400 exilés vivaient la veille encore dans ce camp qui n’a cessé grossir depuis août en dessous de l’autoroute A1. Des feux de palettes étaient visibles depuis le cordon de sécurité mis en place par les forces de l’ordre.

« Ces camps ne sont pas acceptables » a déclaré à la presse le préfet de police de Paris, Didier Lallement. « Cette opération a lieu pour faire en sorte que les personnes en situation régulière soient mises à l’abri et celles en situation irrégulière n’ont pas vocation à rester sur le territoire », a expliqué le préfet. Dans un tweet, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a salué cette opération.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de 7440
17/novembre/2020 - 17h00

Mais quand va t'on en finir avec ces nuisibles parasites, c'est dingue ça on est obligé de les nourrir, de les habiller de les soigner et de leur donner une certaine somme par mois alors qu'on réclame des sommes prohibitives aux personnes âgées qui sont dans les EPHAD, deux poids deux mesures....

Portrait de MEFAITPOCHIER
17/novembre/2020 - 11h29

on va les loger dans des gymnases ou à l’hôtel...

Paris est déjà plein de sans abris qui eux dorment dans la rue !!!

Mais bon ils ne sont pas une chance pour la france ...