10/11 07:31

Coronavirus - Le vaccin pourrait être disponible dans quelques semaines aux USA... mais le reste du monde devra encore attendre sans doute jusqu'à l'année prochaine au minimum !

Les Etats-Unis ont estimé lundi qu'ils pourraient avoir un vaccin autorisé contre le Covid-19 d'ici quelques semaines, après l'annonce par le groupe pharmaceutique Pfizer que son vaccin réduisait de 90% le risque de tomber malade du virus, mais le reste du monde devra encore attendre des mois. Selon Pfizer et son partenaire allemand BioNTech, leur vaccin, pris en deux doses espacées de trois semaines, est "efficace à 90%", d'après des résultats préliminaires d'un essai à grande échelle encore en cours et qui n'ont pas été détaillés. C'est-à-dire qu'il a réduit de 90% le risque de tomber malade dans le groupe vacciné, par rapport au groupe placebo.

Pour les Américains, qui ont précommandé 100 millions de doses, cela signifie que les premières vaccinations pourraient commencer avant la fin de l'année, à condition que l'innocuité soit confirmée, d'ici la semaine prochaine. Pfizer a alors prévu de déposer une demande d'autorisation à l'Agence américaine des médicaments (FDA), qui devra trancher si le vaccin est sûr et efficace.

La distribution ne serait plus qu'une question de "semaines", a assuré sur Fox News Alex Azar, secrétaire à la Santé de Donald Trump, président qui a fait du développement des vaccins le socle de sa réponse à la crise sanitaire.

Dans l'Union européenne, qui a préacheté 200 millions de doses et négocie pour 100 millions d'autres, le vaccin pourrait être disponible "début 2021", selon une source européenne.

On ignore encore si le vaccin confère une immunité longue. Mais l'annonce a immédiatement provoqué une vague d'espoir et un bond des Bourses mondiales, dix mois seulement après le séquençage du coronavirus, une prouesse scientifique. Surtout qu'un autre vaccin expérimental, développé par la société américaine Moderna et dont on attend les résultats dans les prochaines semaines, utilise la même technologie nouvelle, à base d'ARN messager.

Et le monde attend aussi les résultats d'un autre vaccin très avancé, développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford. Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a jugé l'annonce "encourageante".

Le président américain Donald Trump a salué une "excellente nouvelle", et l'homme qui le remplacera à la Maison Blanche le 20 janvier, Joe Biden, a évoqué un signe d'"espoir", tout en prévenant que la "bataille" était encore loin d'être gagnée. En attendant, il a imploré les Américains de porter le masque, qui n'est "pas une posture politique".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Angelussauron
10/novembre/2020 - 18h22
Trust a écrit :

ben non, pourquoi ce serait bizarre?, mais je pense quand même que les votes auraient été différents car les gens auraient pensés "il avait raison, on aura notre vaccin avant la fin de l'année"

 

Si c'était que le covid le soucis de Trump ça se saurait...

Portrait de Trust
10/novembre/2020 - 16h44
Angelussauron a écrit :
Et oui c'est bizarre c'est ça? non mais sérieux vaccin ou pas il aurait perdu...

ben non, pourquoi ce serait bizarre?, mais je pense quand même que les votes auraient été différents car les gens auraient pensés "il avait raison, on aura notre vaccin avant la fin de l'année"

Portrait de maurice anticassos
10/novembre/2020 - 16h04

"C’est la guerre des labos pharmaceutiques pour dégager le maximum de bénéfice de cette crise sanitaire"

Quoi, les gens travaillent pour gagner un salaire !!! mais c'est horrible. Je suis sur que vous travaillez gratuitement vous ! A moins que vous soyez payés par les prestations sociales.....

 

Portrait de Angelussauron
10/novembre/2020 - 13h40
Trust a écrit :

Quelques semaines plus tôt, Trump était réélu...

Et oui c'est bizarre c'est ça? non mais sérieux vaccin ou pas il aurait perdu...
Portrait de Trust
10/novembre/2020 - 13h18

Quelques semaines plus tôt, Trump était réélu...

Portrait de Angelussauron
10/novembre/2020 - 08h40

Non mais c'est très bien comme ça les américains seront les cobayes comme ça on pourra voir si il y a pas de séquelles dû au vaccin.

On aura vraiment le temps de voir si il marche bien leur vaccin.

Portrait de Mig01
10/novembre/2020 - 08h04 - depuis l'application mobile

C’est la guerre des labos pharmaceutiques pour dégager le maximum de bénéfice de cette crise sanitaire