15/09/2010 18:02

Paris en ligne: L'autorité de la concurrence s'autosaisit

L'autorité de la concurrence a annoncé mercredi s'autosaisir sur les paris en ligne autorisés récemment en France, afin d'étudier d'éventuelles "distorsions de la concurrence" dans l'organisation des paris et de rendre un avis général sur le sujet avant la fin de l'année.

"L'Autorité de la concurrence a décidé de s'autosaisir pour avis afin d'analyser les questions de concurrence susceptibles de se poser dans le secteur", a indiqué cet organisme officiel dans un communiqué.

Elle rendra son avis "d'ici à la fin de l'année".

S'agissant des paris sportifs, le code du sport prévoit que les opérateurs doivent acquérir le droit d'organiser des paris en ligne sur des manifestations ou compétitions sportives auprès des organisateurs de ces manifestations, rappelle l'Autorité.

"Ce sont les fédérations sportives qui vont passer des contrats avec les organisateurs de paris sportifs. Donc il faut que ces droits soient octroyés dans des conditions qui soient non discriminatoires et qui ne favorisent pas certains acteurs", a précisé à l'AFP un porte-parole de l'autorité.

D'autant que certains organisateurs de paris peuvent être en même temps propriétaires de droits d'organiser des paris.

Le marché français des jeux en ligne a été ouvert le 8 juin. Parmi les 38 agréments de l'Arjel à 30 opérateurs français et étrangers, plus de la moitié (21) concernent le poker, 12 les paris sportifs et cinq les paris hippiques. Certains opérateurs exploitent deux ou trois sites.

Ailleurs sur le web

Vos réactions