22/10 16:31

Près d'un tiers des victimes de fraudes n'ont pas été remboursées par leur établissement bancaire sur les douze derniers mois, un chiffre en augmentation, alerte l'UFC-Que Choisir

Près d'un tiers des victimes de fraudes n'ont pas été remboursées par leur établissement bancaire sur les douze derniers mois, un chiffre en augmentation malgré une réglementation plus protectrice pour les consommateurs, a alerté l'association UFC-Que Choisir.

Au total, 30% des victimes de fraudes n'ont pas été remboursées cette année, montre une enquête réalisée par l'association de défense des consommateurs, contre 26% l'année précédente ou contre 20% selon un chiffre du ministère de l'Intérieur diffusé à l'époque.

Cette enquête a été réalisée entre le 2 et le 9 septembre auprès de 1.535 consommateurs victimes de fraude au cours des douze derniers mois et abonnés à la newsletter de l'UFC-Que Choisir.

Pour Matthieu Robin, chargé de mission secteur financier pour UFC-Que Choisir, interrogé par l'AFP, cette diminution des remboursements est d'autant plus préoccupante "sachant que le cadre juridique est largement amélioré pour les consommateurs qui sont victimes de fraudes aujourd'hui".

Depuis le 14 septembre 2019, le recours aux codes à usage unique comme moyen d'authentification sur internet n'est en effet plus jugé suffisant et la victime ne peut plus être accusée de négligence, seul motif permettant aux banques d'être exonérées du remboursement de la fraude.

Dorénavant, un mot de passe ou un système de reconnaissance digitale doivent être utilisés, et selon UFC-Que Choisir, seuls 46% des consommateurs sont équipés d'un "dispositif d'authentification forte".

"Les banques sont en retard pour la sécurisation des transactions à distance", a pointé l'association dans un communiqué, qui dénonce "des manoeuvres pour échapper à leur obligation de rembourser les sommes dues aux victimes".

Sollicitée par l'AFP, la Fédération bancaire française a balayé les accusations en expliquant qu'une fois la fraude révélée par le client, "chaque banque s'organise ensuite pour apprécier la situation, selon les circonstances et le type de fraude, et assurer le traitement".

Ces fraudes, qui concernent principalement les paiements sans contact et les paiements en ligne, pourraient augmenter de 20% cette année et atteindre 600 millions d'euros, portés par le confinement qui a engendré une utilisation accrue de ces moyens de paiement.

D'autant plus que le plafond du paiement sans contact a été relevé à 50 euros et que même l'opposition de la carte ne permet pas de bloquer ce système de paiement, tant que le plafond n'est pas atteint, c'est-à-dire jusqu'à 150 euros cumulés ou cinq transactions.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kratus
22/octobre/2020 - 23h37

Je possède des cartes et des comptes dans toutes les banques en ligne en plus de ma banque habituelle, j'utilise le paiement sans contact et je touche du bois car je n'ai jamais eu aucune fraude et j'espère que ça continuera... Je reçois également un relevé de compte en ligne tous les matins qui me permet de surveiller mes dépenses au jour le jour afin de pouvoir éventuellement réagir le plus rapidement possible...

Portrait de Oh Yes It's Good
22/octobre/2020 - 19h36
arcawen a écrit :

J'ai très bien compris, moi, toi en revanche ...pas sur.

Je disais simplement que j'avais eu un cas similaire, mais qui s'est bien terminé.
Certaines banques jouent mieux le jeu que d'autres et font le nécessaire rapidement.

Je ne t'ai pas contredit sur la sécurité ou quoi que ce soit.

Toi avoir compris cette fois ?

Re... : Je parlais de la sécurisation des achats sur les sites marchands... et vous quotez mon message en me parlant du remboursement de votre banque. smiley smiley Enfin vous avez le droit, c'est juste que mon propos n'avait pas à voir avec ça.

Portrait de arcawen
22/octobre/2020 - 19h13
Oh Yes It's Good a écrit :

T'as rien compris toi...

Je parlais des sites marchands qui ne sécurisent pas suffisamment les transactions. Mieux vaut prévenir que guérir... surtout si c'est plusieurs centaines d'euros que la banque va tarder à rembourser et ça fout des comptes en banque dans le rouge ça... donc tu te retrouves dans la merde.

Donc chose très simple pour ma part, je désactive systématiquement les paiements internet et hors de France lorsque je n'ai pas d'achats internet à faire. L'usage d'un numéro virtuel est pas mal également. Comme ça, plus aucun risque.

J'ai très bien compris, moi, toi en revanche ...pas sur.

Je disais simplement que j'avais eu un cas similaire, mais qui s'est bien terminé.Certaines banques jouent mieux le jeu que d'autres et font le nécessaire rapidement.

Je ne t'ai pas contredit sur la sécurité ou quoi que ce soit.

Toi avoir compris cette fois ?

Portrait de Oh Yes It's Good
22/octobre/2020 - 17h54
arcawen a écrit :

18 achats avec Uber Helper et ma banque à fait ce qu'il fallait, opposition de la carte et remboursement en 15 jours environ.

T'as rien compris toi...

Je parlais des sites marchands qui ne sécurisent pas suffisamment les transactions. Mieux vaut prévenir que guérir... surtout si c'est plusieurs centaines d'euros que la banque va tarder à rembourser et ça fout des comptes en banque dans le rouge ça... donc tu te retrouves dans la merde.

Donc chose très simple pour ma part, je désactive systématiquement les paiements internet et hors de France lorsque je n'ai pas d'achats internet à faire. L'usage d'un numéro virtuel est pas mal également. Comme ça, plus aucun risque.

Portrait de arcawen
22/octobre/2020 - 17h31
Oh Yes It's Good a écrit :

Quid des marchands en ligne qui ne vérifient pas davantage l'identité des acheteurs et qui ne sécurisent pas suffisamment la transaction ?

Je me suis vu débiter d'une centaine d'euros pour un achat sur Zalando (+ d'autres que j'ai heureusement réussi à bloquer). Une authentification forte pour valider le paiement aurait empêché l'escroquerie j'imagine... :~

18 achats avec Uber Helper et ma banque à fait ce qu'il fallait, opposition de la carte et remboursement en 15 jours environ.

Portrait de Oh Yes It's Good
22/octobre/2020 - 16h52

Quid des marchands en ligne qui ne vérifient pas davantage l'identité des acheteurs et qui ne sécurisent pas suffisamment la transaction ?

Je me suis vu débiter d'une centaine d'euros pour un achat sur Zalando (+ d'autres que j'ai heureusement réussi à bloquer). Une authentification forte pour valider le paiement aurait empêché l'escroquerie j'imagine... smiley