22/10 19:53

Coronavirus - Jean Castex : "La situation est grave en France et Europe. La situation continue à se dégrader. 54 départements sont désormais sous couvre-feu" - Plus de 40.000 cas en 24h en France

19h51: 41.622 nouveaux cas supplémentaires de Covid-19 ont été recensés en France au cours des dernières 24 heures, selon Santé Publique France. Un nouveau record depuis le lancement des tests à grande échelle. Cela porte le nombre total à ce jour à 999.043 cas confirmés depuis le début de la pandémie.

Le taux de positivité des tests s'établit quant à lui à 14,3%. Le nombre de décès attribuables à la maladie s'élève à 165 ces dernières 24 heures, portant le bilan total des décès à 34.210 dont 23.198 à l'hôpital depuis le début de l'épidémie.

17h42: Jean Castex cède la parole à la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot : "Je tiens à saluer les efforts fait par les professionnels de la culture. 85 millions d'aide vont-être débloqués. Pour le spectacle vivant musical, le fonds de sauvegarde et de compensation sera doté de 55 millions d'euros supplémentaires. Nous allons proposer au Parlement de prolonger l'exonération de taxe sur les spectacles au premier semestre 2021 pour alléger les charges entreprises du secteur.

17h29: Le gouvernement lance la nouvelle application "Tous anti-covid" et Jean Castex affirme avoir chargé la nouvelle application. TousAntiCovid, c'est un geste barrière supplémentaire. Si vous avez croisé le chemin d'une personne contaminée et que vous aviez tous les deux l'application, vous serez averti dès que la personne aura les résultats du test. Je veux m'adresser à tous les Français. Nous avons besoin de vous, de tous, de chacun. Toutes les garanties ont été prises. La Cnil a validé l'application, son code source est ouvert et public. Ce n'est pas un outil pour le gouvernement, il est un outil collectif soutenu par la communauté médicale.

.

.

17h22 : Jean Castex reprend la parole : Nous détenons tous une partie de la solution et c'est respecter les gestes barrières. Il faut réduire aussi ses interactions sociales. C'est un enjeu de protection sociale. Ce virus frappe tout le monde, jeune ou moins jeunes, dans les villes où dans la campagne. Si nous ne réussissons pas collectivement à vaincre ce virus, nous devrons prendre des mesures plus dures. Il est encore temps de l'éviter"

17h12: Olivier Véran, Ministre de la Santé : "Le virus circule moins vite qu'au printemps mais sa diffusion est quand même alarmante. Il y avait au mois d'août 10 malades diagnostiqués pour 100 000 Français, actuellement, c'est 250 pour 100.000 Français. es chiffres doublent tous les 15 jours malgré tous les efforts. Sans mesure nouvelle, il y aurait dans 15 jours plus de 50.000 cas par jour. En région Auvergne-Rhône-Alpes au 15 septembre, il y avait 88 malades en réanimation. Au 2 octobre, il y avait 149 malades en réanimation. Hier, il y avait 360 malades en réanimation.

Nous avions dans notre pays 5.100 places de réanimation. Nous sommes montés à 5 800 lits dans la durée, à la faveur de l'été, +15%. Nous sommes capables de monter à 7.700 lits dans un délai de 15 jours. S'il devenait nécessaire d'augmenter davantage, sachez qu'au 15 avril dernier, il y avait 10.700 lits de réanimation armés. 90% des résultats des tests réalisés sont désormais donnés dans les 48 heures"

Voici la liste des 54 départements concernés par le couvre-feu : la Loire, le Rhône, le Nord, Paris, l'Isère, les Hauts-de-Seine, le Val-d'Oise, le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis, l'Essonne, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne, les Yvelines, l'Hérault, la Seine-et-Marne, la Seine-Maritime, la Haute-Loire, l'Ain, la Savoie, l'Ardèche, la Saône-et-Loire, l'Aveyron, l'Ariège, le Tarn-et-Garonne, le Tarn, les Pyrénées-Orientales, le Gard, le Vaucluse, le Puy-de-Dôme, les Hautes-Alpes, le Pas-de-Calais, la Drôme, l'Oise, la Haute-Savoie, le Jura, les Pyrénées-Atlantiques, la Haute-Corse, le Calvados, les Hautes-Pyrénées, la Corse-du-Sud, la Lozère, la Haute-Vienne, la Côte-d'Or, les Ardennes, le Var, l'Indre-et-Loire, l'Aube, le Loiret, le Maine-et-Loire, le Bas-Rhin, la Meurthe-et-Moselle, la Marne, les Alpes-Maritimes et l'Ille-et-Vilaine. S'ajoute à cette liste la Polynésie française.

.

.

.

17h02. Jean Castex, le Premier Ministre débute la conférence de presse : "La deuxième vague avec une progression rapide et préoccupante de l'épidémie. Nul n'est épargné. La situation est grave en France et en Europe et continue à se dégrader. Le nombre de cas a été multiplié en 15 jours. Nous allons étendre les mesures de couvre feu à 38 départements et la Polynésie. 46 millions de personnes sont désormais concernées par le couvre-feu en France.

Il est trop tôt pour mesurer les effets du couvre-feu. En fonction des résultats obtenus, nous réévaluerons le dispositif, pour éventuellement le durcir, avec pour objectif absolu de sauver des vies et de protéger la santé de nos concitoyens. Je vous le dis très clairement. Les semaines qui viennent seront dures, nos services hospitaliers seront mis à rude épreuve et le nombre de morts va continuer d'augmenter . Le mois de novembre sera éprouvant, nous le savons déjà."

.

 

16h48: "Le couvre-feu est acté à partir de samedi minuit à Reims", annonce le maire de la ville sur BFM TV

13h43: Ce midi, Europe 1 dévoile la liste des 38 départements qui pourraient basculer en couvre-feu. Une liste qui devrait être annoncée à 17h par le Premier ministre Jean Castex

Ain, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Ariège, Aube, Aveyron, Bas-Rhin, Calvados, Corse du Sud, Côte d’Or, Drôme, Gard, Haute-Corse, Haute-Loire, Haute-Savoie, Haute-Vienne, Hautes-Alpes, Hautes-Pyrénées, Ille et Vilaine, Indre-et-Loire, Jura, Loiret, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Meurthe-et-Moselle, Oise, Pas-de- Calais, Puy de Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var et Vaucluse

11h23: Le point sur la situation ce matin

Face à une situation "particulièrement préoccupante", Jean Castex remonte jeudi en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre le Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clef.

Comme dans d'autres pays voisins, les projections sont mauvaises et les courbes s'accélèrent: 26.676 nouveaux cas de Covid-19 dépistés dans les dernières 24 heures, contre un peu plus de 20.000 la veille. 284 nouvelles entrées en réanimation soit 2.239 personnes au total pour une capacité nationale de 5.800 lits. Et 166 morts de plus, faisant passer la barre des 34.000 décès en France depuis le début de la pandémie mondiale.

Cette moyenne cache des situations locales encore plus critiques. Et six jours après les couvre-feux instaurés entre 21H00 et 06H00 dans les métropoles de Paris, Lille, Lyon, Marseille, Rouen, Grenoble, Saint-Etienne, Montpellier et Toulouse, d'autres devraient suivre.

Le taux d'incidence, indicateur clef qui relève le nombre de nouveaux cas sur sept jours pour 100.000 habitants, est notamment en hausse à Clermont-Ferrand (322), Tours (237) ou Nantes (194). Dans l'Eurométropole de Strasbourg, où il frôle désormais le seuil d'alerte maximale, le taux d'incidence "double chaque semaine", constate l'Agence régionale de santé du Grand est, conduisant la mairie de Strasbourg à renoncer à son marché de Noël traditionnel. Seules des animations seront maintenues, ainsi que le grand sapin sur la place Kléber.

Dans la Loire, particulièrement touchée, le couvre-feu va être étendu à l'ensemble du département à partir de vendredi minuit, a annoncé la préfète dès mercredi soir.

Signe de l'inquiétude de l'exécutif face à une "crise profonde", c'est donc le Premier ministre, et non Olivier Véran, qui tiendra le point presse jeudi à 17H00 avec "un certain nombre de départements qui basculeront en alerte maximale", a annoncé, sans plus de précisions, Gabriel Attal mercredi à la sortie du Conseil des ministres.

"L'heure est grave avec un doublement du taux d'incidence tous les 15 jours", a insisté M. Attal jeudi sur LCI. Interrogé sur la possibilité d'avancer le couvre-feu à 19H00 dans certaines villes, il a déclaré: "tout est toujours regardé par principe" en rappelant que "toutes les mesures" prises par le gouvernement "visent à empêcher un reconfinement", aux conséquences catastrophiques sur le plan socio-économique.

Pour éviter un tel reconfinement, que vient d'annoncer l'Irlande et le pays de Galles, il faut éviter un nouveau pic comme au printemps, quand plus de 7.000 patients Covid-19 se trouvaient en réa, avec des centaines de morts par jour.

"Ce virus est un paquebot, il faut du temps pour le faire bouger, a indiqué Gabriel Attal", rappelant qu'au moment du confinement généralisé du pays au printemps, "il avait fallu 18 jours avant d'observer la première très légère diminution".

Le Conseil scientifique a déjà prévenu: "les mois d'hiver seront difficiles". Désireux d'élargir sa marge de manœuvre, l'exécutif a adopté en Conseil des ministres un projet de loi pour prolonger l'état d'urgence sanitaire, rétabli samedi, jusqu'au 16 février 2021 inclus. Nécessitant un vote au parlement, il sera examiné dès ce week-end à l'Assemblée avant de passer au Sénat.

L'exécutif entend aussi pouvoir appliquer des mesures de restrictions de circulation, de rassemblements ou d'ouvertures des établissements au moins jusqu'au 1er avril 2021, sur tout ou partie du territoire et en fonction de la situation épidémique, selon le même texte.

L'opposition regrette, à l'image du maire LR de Saint-Etienne Gaël Perdriau, que le gouvernement soit "toujours en réaction et pas dans l'anticipation". "Il faut craindre le reconfinement, mais c'est la conséquence directe de la casse de l'hôpital public, de l'austérité budgétaire", dénonce la députée LFI Clémentine Autain.

Jean Castex devrait également revenir jeudi sur les mesures économiques et sociales d'accompagnement des professions durement touchées par une vie au ralenti comme les restaurateurs ou les artistes, ainsi que des personnels soignants.

L'Assemblée nationale a approuvé mercredi soir une rallonge de 2,405 milliards d'euros pour les établissements de santé qui doit permettre l'ouverture de "4.000 nouveaux lits" d'hôpitaux et des revalorisations salariales promises aux soignants.

10h32: Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le nombre de nouvelles infections au Covid-19 a dépassé les 10.000 cas en moins de 24 heures en Allemagne, selon des données officielles publiées jeudi. L’Allemagne a ainsi comptabilisé 11.287 cas, un chiffre en nette augmentation de près de 3.700 par rapport à la veille, qui dépasse largement le précédent record de vendredi dernier fixé à 7.830 nouvelles infections enregistrées dans le pays par l’institut de veille sanitaire Robert Koch.

Celui-ci avait d’ailleurs prévu d’organiser une conférence de presse jeudi matin pour informer de la propagation de l’épidémie dans le pays. L’Allemagne, comme l’ensemble des pays européens, fait face depuis plusieurs semaines à une forte augmentation des cas d’infection au Covid-19. Face au rebond épidémique, les autorités allemandes ont durci les mesures contre la pandémie, adoptant notamment des interdictions de rassemblement.

Des restrictions locales ont également été décidées, comme à Berlin, où le port du masque a été imposé dans certaines rues fréquentées. La chancelière Angela Merkel avait d’ailleurs samedi solennellement demandé à ses concitoyens de réduire au maximum leurs relations sociales, les incitant même à rester à leur domicile.

09h53: La maire (EELV) de Strasbourg Jeanne Barseghian a annoncé jeudi que la ville renonçait à son marché de Noël traditionnel face à l’aggravation de la situation sanitaire, en supprimant les 300 chalets habituels mais en maintenant des animations.

« J’ai pris la décision de privilégier le scénario sans chalets » tout en maintenant « Strasbourg capitale de Noël » avec le grand sapin de la place Kléber, au coeur de la ville, des « animations » ou des « déambulations d’artistes », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse.

Le « taux d’incidence a dépassé les 300 à Strasbourg » et donc « le seuil d’alerte maximale », a fait valoir la maire de Strasbourg qui s’attend à ce que l’Etat prenne des « mesures plus strictes (...) dans les prochaines heures ou les prochains jours » pour la capitale alsacienne.

« Strasbourg n’est pas dans une bulle », a-t-elle relevé alors que « dans le reste de l’Europe, les restrictions sont de plus en plus fortes et notamment en Allemagne »

Début octobre, la capitale alsacienne espérait encore maintenir son marche de Noël multiséculaire, au prix d’adaptations pour faire face à la crise sanitaire.

En temps normal, l’événement organisé depuis 450 ans et qui n’a été annulé que pendant les périodes de guerres attire quelque deux millions de visiteurs en un mois autour de plus de 300 chalets en bois avec des retombées économiques évaluées à 250 millions d’euros.

Avant Strasbourg, Paris, Bordeaux ainsi que les villes allemandes de Cologne ou Fribourg, avaient déjà annoncé l’annulation de leurs marchés de Noël.

06h30: Le Premier ministre Jean Castex doit annoncer aujourd'hui à 17h qu'un "certain nombre de départements basculeront en alerte maximale" face à la progression de l'épidémie du Covid-19, selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à la sortie du Conseil des ministres. Signe de l'inquiétude de l'exécutif, c'est le chef du gouvernement, et non le ministre de la Santé, le proposé habituel, qui tiendra ce point presse à 17h, en présence d'Olivier Véran ainsi que la ministre de la Culture Roselyne Bachelot et le secrétaire d'État Cédric O.

Plusieurs nouvelles métropoles devraient ainsi être concernées par un couvre-feu, six jours après celui instauré entre 21h et 6h dans huit grandes villes ainsi que Paris et l'Île-de-France. Au plus haut dans certaines villes touchées par cette mesure, comme Saint-Étienne (716), Lille (675), Lyon (582) et Grenoble (460), le taux d'incidence - soit le nombre de nouveaux cas sur sept jours pour 100.000 habitants -, est aussi en hausse à Clermont-Ferrand (322), Tours (237) ou Nantes (194). À Strasbourg, où il frôle désormais le seuil d'alerte maximale, le taux d'incidence "double chaque semaine", constate l'ARS du Grand-Est.

06h01: Dans deux régions italiennes, la Lombardie, région septentrionnale la plus touchée par la pandémie, et la Campanie au sud où se trouve Naples, on se prépare à mettre en place une autre mesure pour faire face à la nouvelle flambée des cas de Covid-19: le couvre-feu. Celui-ci sera en vigueur en Lombardie à partir de jeudi, de 23H00 à 05H00, pour trois semaines.

Le président de la Campanie, Vincenzo De Luca, a lui annoncé le début du couvre-feu pour vendredi 23H00 dans cette région du sud de l'Italie. Il n'a pas précisé à quelle heure le matin il serait levé ni la durée de cette mesure. L'Italie connaît depuis vendredi une forte hausse des cas de Covid-19, avec plus de 10.000 malades par jour, et la Lombardie, où se trouve Milan, est la plus touchée, comme elle l'avait été au début de la pandémie, en février et mars. La Campanie l'est aussi, mais avec un système sanitaire moins efficace que celui de la Lombardie, elle se trouve dans une position plus difficile.

05h12: La situation s'aggrave  en Allemagne, où, pour la première fois depuis le début de la pandémie, le nombre de nouvelles infections au Covid-19 a dépassé les 10.000 cas en moins de 24 heures, selon des données officielles publiées jeudi. L'Allemagne a ainsi comptabilisé 11.287 cas, un chiffre en nette augmentation de près de 3.700 par rapport à la veille, qui dépasse largement le précédent record de vendredi dernier fixé à 7.830 nouvelles infections enregistrées par l'institut de veille sanitaire Robert Koch.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LesRipoublicains
22/octobre/2020 - 23h35

Quand on sait que le nombre de cas balancé d'un jour à l'autre, pourtant donné à l'unité près, n'est qu'une projection, une estimation du nombre de cas, calculé par "Santé Publique France", et qui varie du simple au double du jour au lendemain, on peut se demander qui tire les ficelles et dans quel but ?

Car avec 40000 cas "avérés" ce soir, pour un taux de positivité de la population de 14%, ça représente 2 millions de test par semaine.

Alors que par ailleurs, sur le site gouvernemental, SI-DEP donne des chiffres de tests hebdomadaire de 200 000 tests par semaine, soit 10 fois moins que les projections estimations à l'unité près de Santé Publique France. Alors qui raconte des bobards ?

Enfin, en faisant volontairement ou non de la rétention de certains chiffres, qui se cumulent avec d'autres quelques jours après, on gonfle artificiellement certains indicateurs, qui tombent hyper à propos avec les décisions gouvernementales. Par exemple, ce soir, on a doublé les chiffres de la veille sur le nombre de cas, passant de 20000 à 40000 ! Excellent, non, pour faire avaler des pilules et canaliser les esprits façon Panurge ?

Allez, je ne veux voir qu'une seule tête ... de mouton !

Portrait de Oh Yes It's Good
22/octobre/2020 - 22h10

Petite donnée pour ceux qui aiment répandre l'idée qu'il y a de + en + de "faux positifs" parmi les cas positifs :

Plus de la moitié des cas positifs (63%) présentaient des symptômes (données disponibles pour 64 581 cas). Cette proportion était stable par rapport à la S40 (63%) / Santé publique france

En semaine 41, "plus de la moitié des cas positifs (63%) présentaient des symptômes", indique Santé publique France. Si cette proportion est stable sur une semaine, elle reste en hausse sur un temps plus long. En effet, ce n’est qu’en août que la part des symptomatiques testés positifs était, pour la première fois, supérieure à celles des personnes sans symptômes.

PhilRAI & co : "il y a de plus en plus de faux positifs !" ou encore : "le virus est moins virulent !" smiley ...."l'épidémie est terminée depuis 2 mois" etc, etc...

Portrait de Oh Yes It's Good
22/octobre/2020 - 18h29
JF_Lacour a écrit :

Essayez en désinstallant l'ancienne version avant de télécharger et d'installer la nouvelle. La MAJ semble mal fonctionner dans certains cas. En tout cas c'est le problème que j'ai rencontré ( la MAJ  n'arrivait pas à initier la connexion bluetooth.) 

Je crois que c'est leur serveur qui déconne : bonjour.tousanticovid.gouv.fr smiley

Portrait de JF_Lacour
22/octobre/2020 - 18h18
Oh Yes It's Good a écrit :

J'ai installé l'appli stop covid, je tente de l'activer, ça recherche en vain la connexion (qui existe pourtant bel et bien). Résultat : ça ne fonctionne pas. :) 

La précédente version fonctionnait normalement.

Essayez en désinstallant l'ancienne version avant de télécharger et d'installer la nouvelle. La MAJ semble mal fonctionner dans certains cas. En tout cas c'est le problème que j'ai rencontré ( la MAJ  n'arrivait pas à initier la connexion bluetooth.) 

Portrait de moije
22/octobre/2020 - 18h15
hummerH2 a écrit :

On commence à entendre de moins en moins tous ceux qui affirmaient haut et fort que l'épidémie était finie, qu'il n'y aurait pas de 2 eme vague, que le masque ne servait à rien etc etc etc

Tout au plus reste t'il quelques "irréductibles" dont le discours a "muté" et se base maintenant uniquement sur un discours vaseux à propos de la fiabilité des tests .

Encore quelques jours, et ceux la finiront par se taire définitivement sans avoir, bien sur, reconnu leur erreur au préalable !

Durant cet été, beaucoup ne respectaient plus les gestes barrières, confortés dans leur attitude par ceux cités avant, ajoutez à cela le comportement à la fois irresponsable et égoïste de la jeunesse, comportement qu'on peut malgré tout arriver à comprendre, de par leur age, par le fait qu'ils ne se sentaient pas concernés, par le fait que si on ne s'amuse pas l'été à 20 ans quand le fera t'on, etc etc etc.

Et voila le résultat en cette rentrée malheureusement ! :~

Vous avez , malheureusement , entièrement raison ! Je pense que tous les c.ns qui niaient l'évidence et qui criaient l'atteinte à la " liberté " vont faire profil bas surtout si ils se retrouvent à l'hosto !

Portrait de Wouhpïnaise
22/octobre/2020 - 18h00

Dans certains départements comme l'Aude ou les Alpes de Haute Provence ils doivent serrer les fesses...

Portrait de Vigilence-nationale
22/octobre/2020 - 17h58
Sally Patou a écrit :
@Vigilence-nationale vous êtes bien naïf. ce marché est bourré de merdes des pays de l'est et de chine. il n'a dartisanal que le nom.

Je ne suis pas naïf, je sais de quoi je parle

Vous devriez faire de même lorsque vous écrivez.

Renseignez-vous , vous serez plus crédible

Portrait de hummerH2
22/octobre/2020 - 17h52
lucieat a écrit :

depuis des mois on nous a averti, mais il y avait toujours des "complotistes" qui n'y croyaient pas, j'en connais, qui disaient que les masques ne servaient à rien , qu'ils s'en moquaient et que eux, ils voulaient pas qu'on touche à leur liberté, maintenant, à cause d'eux, c'est moi qui perds ma liberté

On commence à entendre de moins en moins tous ceux qui affirmaient haut et fort que l'épidémie était finie, qu'il n'y aurait pas de 2 eme vague, que le masque ne servait à rien etc etc etc

Tout au plus reste t'il quelques "irréductibles" dont le discours a "muté" et se base maintenant uniquement sur un discours vaseux à propos de la fiabilité des tests .

Encore quelques jours, et ceux la finiront par se taire définitivement sans avoir, bien sur, reconnu leur erreur au préalable !

Durant cet été, beaucoup ne respectaient plus les gestes barrières, confortés dans leur attitude par ceux cités avant, ajoutez à cela le comportement à la fois irresponsable et égoïste de la jeunesse, comportement qu'on peut malgré tout arriver à comprendre, de par leur age, par le fait qu'ils ne se sentaient pas concernés, par le fait que si on ne s'amuse pas l'été à 20 ans quand le fera t'on, etc etc etc.

Et voila le résultat en cette rentrée malheureusement ! smiley

Portrait de Oh Yes It's Good
22/octobre/2020 - 17h46

J'ai installé l'appli stop covid, je tente de l'activer, ça recherche en vain la connexion (qui existe pourtant bel et bien). Résultat : ça ne fonctionne pas. smiley 

La précédente version fonctionnait normalement.

Portrait de bonheur-25
22/octobre/2020 - 17h44

pourquoi pas tous les departements ?? ici en vendée c'est l'afflux de touristes des ce soir... les rayons sont en train d'etre devalisés.

fallait interdire aux gens de se deplacer

Portrait de lucieat
22/octobre/2020 - 17h30

depuis des mois on nous a averti, mais il y avait toujours des "complotistes" qui n'y croyaient pas, j'en connais, qui disaient que les masques ne servaient à rien , qu'ils s'en moquaient et que eux, ils voulaient pas qu'on touche à leur liberté, maintenant, à cause d'eux, c'est moi qui perds ma liberté

Portrait de Sébastien31
22/octobre/2020 - 17h29 - depuis l'application mobile

bientôt aux chômage mais c'est pas grave ça ..

Portrait de Sébastien31
22/octobre/2020 - 17h27 - depuis l'application mobile

et après on reconfine de pire en pire...

Portrait de lucieat
22/octobre/2020 - 17h27

ça nous pendait au nez, mais les Français ont voulu à tout prix avoir leurs vacances , qui pour eux sont un droit inaliénable, le virus se devait d'être aussi en vacances, alors va-s y  que je ne fait plus attention à rien, pas de masques, tous à la plage, on fait la fête, on se reçoit etc...on en paie tous le prix . J'ai fait l'effort de faire  une croix sur mes vacances cette année, de respecter tous les gestes barrière... et je subis quand même le contre coup de l'inconscience de certains, ça me fait râler. J'habite un département qui a été très peu touché au printemps et voilà qu'on est en alerte rouge quand même, c'est d'autant plus râlant

Portrait de jarod.26
22/octobre/2020 - 17h24
un mois de novembre éprouvant mais décembre reconfinement n'est-ce pas smiley
Portrait de BRETZEL68
22/octobre/2020 - 17h18
Sally Patou a écrit :
@Vigilence-nationale vous êtes bien naïf. ce marché est bourré de merdes des pays de l'est et de chine. il n'a dartisanal que le nom.

Vous êtes déjà venu sur un marché de Noël en Alsace pour dire ça ?

Portrait de Sally Patou
22/octobre/2020 - 16h55 - depuis l'application mobile
Vigilence-nationale a écrit :

C'est clair !!!

Venez à Strasbourg leboulou , ou sur les marchés du Bas-Rhin il n'y a pas ces s*loperies

@Vigilence-nationale vous êtes bien naïf. ce marché est bourré de merdes des pays de l'est et de chine. il n'a dartisanal que le nom.

Portrait de Rustik
22/octobre/2020 - 16h49
J-t-m.M' a écrit :

J'imagine que tu es dans une zone qui subit le couvre-feu.

Personnellement, je m'en passe très bien.

Hé bah non , tu imagine très mal désolé, je suis dans une zone sans couvre feu , du moins jusqu'a ce soir surement , c'est juste plus logique de tout mettre en mode couvre feu pendant 1 mois ou 2 que un couvre feu au compte gouttes qui dure au final 6 a 8 mois

Portrait de pommedadam
22/octobre/2020 - 16h39

Je ne sais pas si c'est une bonne idée mais j'avais pensé à faire un couvre-feu visant uniquement les musulmans. Ca pourrait être mal interprété, vu qu'ils se victimisent à fond, mais ça ferait un coup d'arrêt au Covid vu que cette communauté, notamment les jeunes musulmans, ne respecte que très peu les consignes de salubrité comme le masque et les gestes barrières. Par la même occasion, j'ai aussi pensé que cette mesure pourrait faire vraiment baisser la délinquance, la criminalité et les viols sur mineurs. L'Europe risquerait de nous retoquer la mesure mais à la limite on pourrait tout simplement envoyer l'europe se faire empapaouter bien comme il faut.

Portrait de Leon48Leon
22/octobre/2020 - 15h37 - depuis l'application mobile
unbruitquicourt a écrit :

" écolos " ,ils n'ont que le nom qu'ils ont usurper aux vrais écologistes  , EELV est parti d'extrême gauche tendance islamiste ! 

@unbruitquicourt vous devriez changer de pseudo et vous appeler unpetsurunetoileciree

Portrait de Vigilence-nationale
22/octobre/2020 - 15h02
STUTZEN.550® a écrit :

 Vous est il arrivé de venir a Strasbourg le visiter? Il semble que non vu votre commentaire.

C'est clair !!!

Venez à Strasbourg leboulou , ou sur les marchés du Bas-Rhin il n'y a pas ces s*loperies

Portrait de Rustik
22/octobre/2020 - 14h02

C'est vraiment n'importe quoi ce délire de mettre certains départements et pas d'autres ,Ils ont qu'a mettre le pays entier en couvre feu et basta

Portrait de abricotier
22/octobre/2020 - 13h52
l'écume des choses a écrit :

les marchés de Noël: un excellent occasion de découvrir le bel artisanat du sud est asiatique

On lit de ces âneries ...

Portrait de BRETZEL68
22/octobre/2020 - 13h22
l'écume des choses a écrit :

les marchés de Noël: un excellent occasion de découvrir le bel artisanat du sud est asiatique

À Paris sûrement, mais très peu en Alsace

Portrait de l'écume des choses
22/octobre/2020 - 12h53

les marchés de Noël: un excellent occasion de découvrir le bel artisanat du sud est asiatique

Portrait de Jiben79
22/octobre/2020 - 12h10

LEs ecolos sont vraiment spéciaux... entre un qui refuse un sapin à Noël, l'autre qui fait un marché de Noël sans .... marché, vraiment ils sont à la rue

Portrait de jarod.26
22/octobre/2020 - 10h29
cette année noel sera vraiment bizarre
Portrait de BRETZEL68
22/octobre/2020 - 10h09

Pour KAKAMOU

C'est faux, elle en a fait 19 millions depuis le début de la pandémie (et la France 13 millions)

Elle en fait environ 200.000/j.

ce qui est important, ce n'est pas le nombre de test positif mais le pourcentage de tests positifs - En france le taux de positif est passé de 7 à 13 % en 1 mois

Mais chut, il ne faut pas le dire, ce serait embêtant de faire peur aux complotistes 

Portrait de UBAK
22/octobre/2020 - 10h00

c'est pas le "proposé" mais le "préposé" ! personne ne se relit ????????

Portrait de Vigilence-nationale
22/octobre/2020 - 09h58

Ce n'est pas plus mal

L'an dernier il y avait moins de mon monde à cause des mesures antiterroristes 

Au moins cette année les commerçants sont prévenus suffisamment tôt