18/10 12:31

France 2 lancera la quatrième et dernière saison de la série "Dix pour cent" mercredi prochain à 21h05 avec des épisodes inédits - VIDEO

  Par Séverine ROUBY

Les agents de stars de "Dix pour cent" reviennent mercredi sur France 2 pour une 4e saison qui sera sans doute la dernière, même si l'équipe laisse planer le doute sur l'épilogue de cette série française qui cartonne dans le monde entier.

Lancée en 2015 sur une idée du producteur et ancien agent Dominique Besnehard, la série suit la destinée de l'agence ASK, une petite structure parisienne où les spectateurs découvrent les aléas et difficultés de ce métier de l'ombre au service d'acteurs et actrices, sous le prisme du rire. L'une des grandes forces de la série, dont plusieurs adaptations à l'étranger sont en cours, est de faire jouer à des stars leur propre rôle, en s'inspirant d'anecdotes réelles qui demandent aux comédiens une bonne dose d'autodérision.

"Toutes les histoires qui sont illustrées par les guests sont véridiques. Pas vécues par les acteurs eux-mêmes, mais vraies", assure Dominique Besnehard, créateur et producteur de la série. Et s'il était difficile de convaincre des acteurs connus au départ, tout a changé avec le succès des trois premières saisons, en France sur France 2 et dans le reste du monde sur Netflix.

Pour les six épisodes de la saison 4, dont une partie a été diffusée en avant-première en clôture du festival Canneséries, l'équipe a même pu aller viser de l'autre côté de l'Atlantique avec la star d'"Alien", Sigourney Weaver. Côté français, le public retrouvera Charlotte Gainsbourg, Franck Dubosc, José Garcia, Sandrine Kiberlain et Jean Reno dans leur propre rôle, et les participations de Mimie Mathy, Nathalie Baye, Muriel Robin et Tony Parker. A la fin de la saison 3, on avait laissé ASK en difficultés, sous la direction d'Andréa Martel, jouée par Camille Cottin. "Le problème qu'Andréa va rencontrer, c'est qu'au moment où elle accède au trône, ça va créer une distance entre elle et les autres, une sorte de solitude. Cette distance ne lui réussit (pas) forcément, d'autant que sa vie privée lui échappe complètement", résume-t-elle à l'AFP.

La série a aussi dû faire face au départ de l'une de ses créatrices, Fanny Herrero, showrunneuse des trois premières saisons. Pour assurer la transition, "on a tous été très solidaires, que ce soit les producteurs ou les réalisateurs (Antoine Garceau et Marc Fitoussi) qui ont été très impliqués dans l'écriture, très a l'écoute de nos retours et nos ressentis, là où avant on n'intervenait pratiquement pas", indique Camille Cottin. A-t-elle aimé jouer aux côtés de Ripley d'"Alien" ? "C'était merveilleux. Elle avait un enthousiasme complétement désarçonnant, c'était un peu le monde à l'envers".

A l'origine, l'équipe avait songé à Jane Fonda pour cet épisode qui se penche sur la différence d'âge entre hommes et femmes au cinéma, mais elle n'était pas libre. Marc Fitoussi a ensuite songé à Sigourney Weaver, également francophone, qui a accepté le rôle avec enthousiasme, se disant "grande fan de la série". "La série est très connue aux Etats-Unis grâce à Netflix. C'est la série française qui marche le mieux, et les audiences doublent à chaque saison.

Selon le New Yorker, ce qui séduit les Américains dans +Dix pour cent+ est l'absence de cynisme - contrairement aux séries sur le même thème (comme) +Entourage+ et +Extras+", souligne Harold Valentin, producteur. Difficile de s'arrêter face à un tel succès? "C'est la fin d'un cycle. On va laisser reposer, on va laisser les acteurs choisir de nouveaux destins, on ne peut pas décider pour eux", indique Dominique Besnehard.

"Il faut bien réfléchir, s'il y a une suite, à quelle suite donner, ce n'est pas si simple", abonde Harold Valentin. "Dominique Besnehard a dit qu'il n'a pas dit son dernier mot, on verra. Il semblerait que sous ce format-là, ce soit la fin, mais on pourrait retrouver ces personnages autrement", glisse Camille Cottin, énigmatique. En attendant, l'actrice sera bientôt à l'affiche d'un film américain avec Matt Damon, "Stillwater" (la sortie est reportée à 2021 à cause du Covid), et son aventure dans la série britannique "Killing Eve" pourrait se prolonger.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sorj
18/octobre/2020 - 14h07

J'espère qu’on retrouvera  Laure Calamy, Nicolas Maury et Stefi Celma, mes trois personnages favoris qui sont d’incroyables acteurs.