14/10 16:48

L'assaillant qui avait attaqué un policier au marteau devant Notre-Dame en 2017 condamné à 28 ans de prison - Il n'a aucun regret et "le sentiment du devoir accompli" pour ses "frères musulmans"

Il n'a aucun regret et "le sentiment du devoir accompli" pour ses "frères musulmans": Farid Ikken a été condamné mercredi à 28 ans de prison pour avoir attaqué un policier au marteau devant Notre-Dame en 2017 après avoir prêté allégeance à l'Etat islamique.

La cour d'assises spéciale de Paris a suivi les réquisitions de l'avocate générale, qui avait appelé à punir sévèrement un homme devenu selon elle un "extrémiste total", un "fanatique de l'Etat islamique" enfermé dans un seul horizon: "le jihad".

L'ancien étudiant algérien de 43 ans a été reconnu coupable de "tentative d'homicides volontaires avec préméditation sur des personnes dépositaires de l'autorité publique" et "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste".

Sa peine de prison est assortie d'une période de sûreté des deux tiers, et il a également écopé d'une interdiction définitive du territoire français.

Ouvert lundi, le procès s'annonçait singulier au regard de la personnalité de l'accusé: un étudiant doctorant et multidiplômé qui a basculé dans la violence jihadiste le 6 juin 2017, stupéfiant tous ces proches qui le décrivaient comme un homme doux, avenant, ouvert et démocrate.

Il l'est devenu encore plus mardi, lorsque l'accusé, interrogé par la cour, n'a exprimé ni excuses, ni regrets, ajoutant avoir toujours la "satisfaction du devoir accompli" trois ans après l'attaque, sous le regard médusé des deux policiers attaqués présents à l'audience.

Il a également réaffirmé son adhésion entière au groupe Etat islamique (EI) et à son ancien chef Abou Bakr al-Baghdadi, un "homme intègre" et "un modèle". Et refusé de condamner les attentats de Mohammed Merah, Amédy Coulibaly et des frères Kouachi, estimant que ces "moudjahidines (combattants, ndlr) martyrs" avaient agi, comme lui, "en représailles" des attaques occidentales "contre les musulmans" en Irak et en Syrie.

Ces propos ont visiblement interpellé la cour et pesé dans le verdict, d'autant que le policier blessé et ses deux collègues présents à ses côtés ce jour-là ont décrit devant la cour leurs séquelles (dépression, hypervigilance) durables depuis l'attaque.

"C'est rare, y compris dans des procès terroristes, d'avoir quelqu'un à ce point satisfait de son action", a souligné l'avocate générale.

Le 6 juin 2017 à 16h19, Farid Ikken avait bondi sur un groupe de trois policiers, frappant l'un d'eux avec un marteau en criant "C'est pour la Syrie !". Le policier, légèrement blessé à la tête, et un de ses collègues avaient ouvert le feu et l'avaient blessé au thorax, avant de l'arrêter.

Dans ses affaires et à son domicile, les enquêteurs ont retrouvé du matériel de propagande jihadiste en nombre et une vidéo enregistrée juste avant l'attaque où il prêtait allégeance à l'EI.

Farid Ikken nie toute volonté de tuer, affirmant avoir voulu blesser dans un "acte de résistance politique" destiné à "attirer l'attention de l'opinion publique française" sur les "milliers de musulmans tués à l'époque en Irak et Syrie par l'armée française" dans ses bombardements contre l'EI au sein de la coalition occidentale.

Sur la vidéo de l'attaque, filmée par une caméra de télésurveillance, on le voit prendre son élan et bondir pour porter un violent coup de marteau à deux mains sur la tête d'un des policiers.

Pour ces derniers comme pour l'avocate générale, la tentative d'homicide ne faisait aucun doute. Si le policier visé n'a été que légèrement blessé, "c'est uniquement parce que sa collègue a crié et qu'il a replié la tête par réflexe" alors que le coup se dirigeait vers le milieu du crâne, a estimé la magistrate.

Celle-ci a également demandé qu'il soit condamné pour participation à une entreprise terroriste au regard du "parfait attirail du radicalisé" retrouvé chez lui.

Côté personnalité, elle a souligné que l'accusé n'avait jamais réussi à se fixer professionnellement ni personnellement, restant un éternel étudiant précaire et de plus en plus solitaire. Des "échecs" qui l'ont conduit à "s'enfermer dans l'idéologie jihadiste", jusqu'à cette année 2017 où, étudiant à Paris, il s'est abreuvé de propagande et de sanglantes vidéos de victimes civiles des bombardements occidentaux en Syrie et Irak.

Mardi, Farid Ikken avait expliqué qu'au moment de passer à l'attaque, il était enfermé dans "un huis-clos psychologique", "bouleversé" par ces vidéos. "Pour moi, cela dépassait tout".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de shuffleup
15/octobre/2020 - 11h32 - depuis l'application mobile
unbruitquicourt a écrit :

"Sa peine de prison est assortie d'une période de sûreté des deux tiers " : donc 28 : 3 = 11.33 moins les remise de peines = 8 ,9 - 3 , pour la peine déjà faite donc 5 ou 6 ,si pas grâce !

Oui je sais ,mais la rhétorique judiciaire et compliquer  mais juste pour les salauds !

@unbruitquicourt tu sais compter ? 28x2/3= 18,66

Portrait de Franck64
15/octobre/2020 - 09h01

Encore un arabe en prison , après il faut pas faire d amalgame ....le jour où on aura le droit de faire statistique ethnique ça ouvrira les yeux !!!!

Portrait de Franck64
14/octobre/2020 - 23h54

Je  lui donnerais que du porc en prison lol

Portrait de LouisonBobet
14/octobre/2020 - 19h36
Bien Fait a écrit :

Donc il va passer 28 ans logé nourri à nos frais, en profitera pour contaminer idéologiquement ses condisciples de geôle. Et n'aura pas changé d'un iota à sa sortie...

ben oui ! quand on connait le cout quotidien d'un détenu, (téléphone, télévision, voir baisodrome inclus)  la peine de mort pour les "irrécupérables notoires " revient moins cher au contribuable 

 
Portrait de LouisonBobet
14/octobre/2020 - 19h31
STUTZEN 550 ® a écrit :

Aucun regret pour Farid,  "les gens de Charlie l'ont bien cherché" pour le codétenu de Coulibaly etc etc... 

Où sont les musulmans "modérés"  pour condamner leurs copains extrémistes ?  Quel silence assourdissant.  

"qui ne dit mot consent "  ça fait belle lurette ! 

 
Portrait de moije
14/octobre/2020 - 18h42
Caro3ine a écrit :

Ca n'a aucun rapport, les Chinois n'ont jamais fait de croisades ni jamais colonisés aucun pays Africain.

Vous n'avez certainement pas entendu parlé de la base militaire chinoise à Djibouti où stationnent 4000 marines qui d'après certains observateurs pourrait se monter à 30 000 dans quelques années , ils font du tourisme ?

Portrait de Wouhpïnaise
14/octobre/2020 - 18h23

Qu'est ce que vous voulez faire avec des individus pareils ? Même 3 ans après les faits il se dit fier de son geste, le revendique et continue de prêter allégeance à l'EI. C'est un ravagé du cerveau !

Portrait de Mon bon Blaze
14/octobre/2020 - 18h21

Lui et ses semblables pourraient participer  à la mise au point du vaccin COVID. Au moins leurs misérables vies serviraient  à quelque choses.

Portrait de Caro3ine
14/octobre/2020 - 17h58
jmseksperfortanto a écrit :

Pourquoi tous ces courageux combattants de l'islam, qui commettent des meurtres et des attentats pour défendre '' leurs frères musulmans '' (sic), victimes des méchants mécréants, ne vont pas opérer en Chine afin de défendre leurs frères ouïghour ???? 

Ca n'a aucun rapport, les Chinois n'ont jamais fait de croisades ni jamais colonisés aucun pays Africain.

Portrait de Bien Fait
14/octobre/2020 - 17h57

Donc il va passer 28 ans logé nourri à nos frais, en profitera pour contaminer idéologiquement ses condisciples de geôle. Et n'aura pas changé d'un iota à sa sortie...

Portrait de Caro3ine
14/octobre/2020 - 17h54

Il y en a, on peut se demander si ils sont vraiment récupérables! Il aura le temps de réfléchir à son geste en prison.

Portrait de jarod.26
14/octobre/2020 - 17h26
28 ans ce n'est pas assez !
Portrait de stbx00
14/octobre/2020 - 17h11
Lilirose45 a écrit :

Pourquoi 28 ans. Où  est la perpétuité incompressible ? 

C'est bien de conserver une échelle de peines. Il fait l'apologie du terrorisme et a blessé légèrement un policier. 28 ans ça me semble pas mal... Si il faut condamner à la perpétuité incompressible tous les profils proches il va falloir investir fortement dans le BTP ! 

Portrait de djbaxter
14/octobre/2020 - 17h10

Profil : "étudiant" de 40 ans, ratages de ses études précédentes en Suède puis en Algérie idem, de nationalité algérienne et séjourne en France à quel titre ?

Conclusion : Comme d'habitude, 1/ des visas étudiants distribués n'importe comment, et 2/ l'immigration n'a rien à voir avec le terrorisme. Dormez tranquilles.

Portrait de Lilirose45
14/octobre/2020 - 17h01

Pourquoi 28 ans. Où  est la perpétuité incompressible ?