09/10 14:03

Coronavirus - Le Pr Raoult dans "Morandini Live": "Pourquoi aucun journaliste d'investigation ne cherche à savoir pourquoi les essais sur l'hydroxychloroquine ont été arrêtés en France ?" - VIDEO

Ce matin, le professeur Didier Raoult était en exclusivité l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Le directeur général de l'IHU de Marseille a notamment été interrogé sur l'hydroxychloroquine.

"Si, dans ce pays, il existe des journalistes d'investigation, je fais appel à eux. Je voudrais bien savoir pourquoi les essais comparatifs avec l'hydroxychloroquine fait dans le pays ont été arrêtés prématurément", a-t-il déclaré en précisant que "l'hydroxychloroquine donnait des résultats supérieurs au placebo".

Et d'ajouter : "C'est ça m'intéresse ! Je voudrais bien que des journalistes d'investigation interrogent les responsables de ces essais".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Allan Thompson
10/octobre/2020 - 09h14

Il a raison. Après l'émission de JM Morandini, le journaliste de plateau, qui reprenait ce qu'avait dit le Pr Raoult, a fait une remarque en disant que 300 études sur le traitement Raoult ont été faites. C'est encore une info non vérifiée de journaliste. A part le Lancet/New England Journal, Recovery and Discovery aucune autre étude sérieuse n'a été faite. Quand les journalistes annoncent des études, ils doivent citer leurs sources. En ce qui concerne les anti-paludiques dont fait parti le Plaquénil et  qui sont utilisées en prophylaxie, ils n'ont jamais tué personne. Dans le centre international où je travaillais, je pense que plus de 50 000 personnes sur les 30 ans de ma carrière en ont pris et surprise, personne de malade ou de mort. SVP les journalistes, vérifiez vos sources et ne balancez pas des infos sans les avoir au préalable vérifiées. 

Portrait de dadouronron
9/octobre/2020 - 14h11 - depuis l'application mobile

Là pour le coup je trouve qu'il n'a pas tord.
Je trouve les journalistes bien peu curieux, prenant toujours pour argent comptant ce que disent les gouvernants quitte à raconter des énormités sans toujours se rétracter et peu prompt à contredire Big pharma..