09/10 07:01

Coronavirus - Alors qu'il est en convalescence, Donald Trump annonce qu'il pourrait organiser dès demain un grand meeting en Floride avec des milliers de personnes - Vidéo

Donald Trump a annoncé cette nui qu’il se sentait « vraiment bien » après avoir contracté le coronavirus la semaine dernière et qu’il pourrait tenter d’organiser un meeting électoral samedi, probablement en Floride, alors même que les démocrates mettent en doute sa capacité à gouverner. Dans un entretien à la chaîne Fox News, le président américain a affirmé qu’il allait vraisemblablement effectuer aujourd'hui un nouveau test de dépistage du Covid-19.

Un peu plus tôt, le médecin de Donald Trump a fait savoir que le président américain avait achevé son traitement contre le coronavirus, qu’il se trouvait dans un état stable depuis son retour à la Maison blanche lundi et qu’il pourrait rependre les activités publiques à compter de samedi. Selon un mémo publié par la Maison blanche, le Dr. Sean Conley a déclaré que Donald Trump avait « extrêmement bien » réagi au traitement et que rien n’indiquait qu’il était sujet à des effets secondaires.

Donald Trump souffre « d’une dissociation de la réalité qui serait amusante si elle n’était pas si meurtrière », a réagi la présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, en rappelant le lourd bilan des États-Unis, pays le plus endeuillé du monde par la pandémie. Puis, coup de tonnerre, elle a annoncé qu’elle allait présenter, vendredi, une loi pour créer une commission afin d’enquêter sur les capacités de Donald Trump à diriger les États-Unis.

Cette commission entre dans le cadre du 25e amendement de la Constitution américaine, qui prévoit que le président cède les rênes du pouvoir à son vice-président s’il n’est plus en situation de gouverner. Nancy Pelosi présentera le texte en conférence de presse au Congrès, vendredi à 16 h 15, heure de Paris. Une véritable déclaration de guerre aux républicains, qui ont réagi avec une virulence rare en accusant la démocrate d’envisager un « coup d’État ».

L’issue de cette initiative reste ainsi très incertaine, Donald Trump bénéficiant d’un large soutien dans son parti notamment au Sénat, où il est majoritaire. « J’estime que les citoyens doivent connaître l’état de santé du président », avait martelé Nancy Pelosi, bête noire de Donald Trump. « C’est Nancy la Folle qui devrait être en observation. Ils ne l’appellent pas la Folle pour rien ! », a réagi Donald Trump sur Twitter.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jarod.26
13/octobre/2020 - 17h17
ce mec est un fou sérieux
Portrait de COLIN33
9/octobre/2020 - 08h18 - depuis l'application mobile

il lui faut une camisole....urgent!