03/10 19:56

Donald Trump - Contrairement aux annonces de son médecin, l'état de Santé du Président serait "inquiétant" selon des sources anonymes citées par les médias américains : "Les 48 prochaines heures seront critiques en termes de soins"

19h52: Donald Trump vient de poster 2 tweets sur son compte pour remercier les médecins qui vont un travail formidable: "Les médecins, les infirmières et tous les gens du formidable Walter Reed Medical Center sont formidables. Des progrès incroyables ont été réalisés en six mois contre ce fléau. Avec leur aide, je me sens bien mieux !"

 

 

18h55: Contrairement aux annonces de son médecin, l'Etat de Santé de Donald Trump serait "inquiétant" selon des sources anonymes citées par les médias américains. "Les signes vitaux du président ces dernières 24 heures ont été très inquiétants, et les 48 prochaines heures seront critiques en termes de soins. Nous n’avons toujours pas emprunté une voie claire vers le rétablissement", a déclaré cette source, sous condition d’anonymat. Un peu plus tôt, les médecins du président assuraient pourtant qu'il allait "bien", et qu'ils étaient "très heureux des progrès réalisés par le président".

17h40: Le médecin de Donald Trump fait le point : "Le Président va très bien. Nous sommes très heureux de l'évolution de la situation. Le Président n'a pas de problèmes pour respirer. Il n'a pas été placé sous oxygène. Tous les jours, nous évaluons s'il est nécessaire qu'il soit à l'hôpital, selon l'évolution de la maladie. Le Président n'est pas sous oxygène et il n'a eu aucune difficulté à marcher ce matin."

En répondant aux questions, le médecin refuse néanmoins de se prononcer sur une date de retour à la Maison Blanche du président américain. De même il refuse de se prononcer sur une éventuelle date ou sur un lieu où sur une date de contamination du Président.

.

06h11: Donald Trump, testé positif au Covid-19, a été admis vendredi soir dans un hôpital militaire, tout en assurant, dans un bref message vidéo, aller "très bien". A un mois de l'élection, le président de la première puissance mondiale a quitté la Maison Blanche sans un mot, en portant en masque, pour rejoindre en hélicoptère l'hôpital Walter Reed, dans la banlieue de Washington.

"Je veux remercier tout le monde pour l'incroyable soutien (...). Je pense que je vais très bien, mais nous allons nous assurer que les choses se passent bien", a-t-il déclaré dans un message vidéo publié sur Twitter peu après son départ. "Je pense que ça va! Merci à tous. AMOUR!!!", a-t-il ensuite tweeté dans la nuit de vendredi à samedi. Selon sa porte-parole, Kayleigh McEnany, cette hospitalisation, qui devrait durer "quelques jours", a été décidée "dans un souci d'extrême prudence" et sur recommandation d'experts médicaux. Donald Trump y travaillera "depuis les bureaux présidentiels" que comporte l'hôpital Walter Reed, a-t-elle précisé.

Kayleigh McEnany a indiqué un peu plus tard dans un communiqué qu'après consultation avec des spécialistes, M. Trump recevait l'antiviral remdesivir. Le président "n'a pas besoin d'un supplément d'oxygène", a-t-elle ajouté. L'inquiétude gagne le camp républicain à un mois de l'élection présidentielle face au démocrate Joe Biden, qui est immédiatement reparti en campagne. Le 45e président des Etats-Unis "continue à souffrir de fatigue mais a le moral", a déclaré vendredi après-midi son médecin Sean Conley dans un nouveau bulletin de santé au ton moins serein que dans la nuit, lorsqu'il avait assuré que son patient allait "bien".

Les médecins lui ont injecté une dose du cocktail expérimental d'anticorps de synthèse développé par la société Regeneron. Des experts ont souligné le danger d'injecter dans l'organisme de l'homme le plus puissant du monde un médicament certes prometteur mais encore si peu testé, en raison des possibles effets secondaires. Avec des patients âgés, "je suis généralement très prudente sur tout ce qui est expérimental et n'a pas été prouvé", a dit à l'AFP Carla Perissinotto, médecin gériatre à l'université de Californie à San Francisco. Le président américain, qui n'a cessé de minimiser la pandémie et a multiplié les rassemblements souvent au mépris des règles sanitaires, a lui-même annoncé ce rebondissement dans une campagne tendue à l'extrême.

"La Première dame et moi-même avons été testés positifs au Covid-19", a écrit dans la nuit de jeudi à vendredi le président républicain, 74 ans, dans un tweet qui a rapidement battu des records de "likes". Il a expliqué que Melania Trump et lui entraient en "quarantaine". Les responsables de la Maison Blanche, tout en évoquant des "symptômes légers", se sont voulus rassurants sur son "rétablissement rapide", martelant qu'il restait bien aux commandes du pays. "Il prend évidemment ça au sérieux mais c'est un battant, je sais qu'il continue de travailler", a affirmé sur Fox News son fils Don Junior, qui a dit lui avoir parlé vendredi matin. L'équipe du président, qui se vante régulièrement d'avoir une santé de fer, a annoncé que "tous les événements" prévus deviendraient "virtuels" ou seraient "reportés".

Le candidat républicain doit ainsi renoncer aux meetings qu'il affectionne -- et sur lesquels il semblait compter pour rattraper son retard persistant dans les sondages en vue de l'élection du 3 novembre. Donald Trump est très critiqué pour sa gestion de l'épidémie, ce qui pèse sur ses chances de réélection. Il est accusé d'avoir manqué de compassion face aux victimes du virus et d'avoir envoyé des signaux contradictoires sur sa gravité, sur les traitements potentiels et sur le port du masque, qu'il n'endosse que rarement après s'y être longtemps refusé.

Après avoir souhaité un "prompt rétablissement" à Donald et Melania Trump, Joe Biden, qui a lui été testé négatif vendredi matin, a enfoncé le clou. "Il ne s'agit pas de jouer au dur. Il s'agit de jouer son rôle. Porter un masque ne vous protégera pas seulement vous mais aussi ceux qui sont autour de vous", a-t-il lancé dans le Michigan.

Le candidat démocrate, 77 ans, a maintenu ce déplacement trois jours seulement après avoir partagé la scène du premier débat présidentiel avec son adversaire républicain. L'incertitude pèse désormais sur le prochain duel, prévu le 15 octobre.

Mais Joe Biden, souvent raillé par le président sortant pour sa campagne en retrait au nom du principe de précaution, semble déterminé à continuer de parcourir les Etats les plus disputés pendant que Donald Trump est confiné. Au-delà de la campagne, certains observateurs s'interrogent déjà sur les conséquences institutionnelles d'un hypothétique empêchement du président: le vice-président Mike Pence prendrait les rênes à la fois du pays et de la campagne républicaine.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sorj
4/octobre/2020 - 08h17
Stutzen 550® a écrit :

Quelles âneries de Climt ?  Il se trompe de fils et alors ?  le reste est très juste.   C'est tout ce que vous pouvez avancer comme arguments pour défendre votre Catholique défroqué qui prête allégeance au Pape et milite pour l'avortement .  Comme bipolarité intellectuelle on ne peut faire mieux. 

Il est stratégique.

Il abandonne son soutien à l'amendement Hyde pour élargir sa base.

Ce que ne fait pas Trump, qui ne gagnera pas d'électorat supplémentaire. 

Portrait de ChrisEure
3/octobre/2020 - 23h39
Sparassis a écrit :

Tout le monde c'est personne. C'est comme le "on".   Je persiste et signe.  Biden s'est comporté comme un roquet immature imbu de sa personé.  Trump n'est pas avare de punch-line provocatrice mais pas en débat.   Et puis c'est Trump.  C'est son mode de fonctionnement, sa marque de fabrique.  Par contre Biden le catholique croyant,  le bon père de famille qui a perdu un fils à la guerre (un autre qui magouille avec les pays de l'Est pour se faire une fortune).  C'est pas le  genre à avoir trempé son biscuit dans la sauce du pêché.   C'est un saint.  Une figure paternelle  papy brossard du marbré dont les démocrates souhaitent changer les mesures pour le faire passer à  90%, chocolat quitte à  louper définitivement la recette.  Ce gentil Monsieur est devenu en moins de 5 mn un mélange de Walt Kewalski et de Travis Bikle.  Pour moi un truc indigne à la présidence Américaine.  Et puis franchement ! Pourquoi voter pour papy? une réconciliation entre Israël et l'Arabie ?  C'est fait.  Pour des relations apaisées avec la Corée du Nord ?  C'est fait.  Pour sortir les soldats américains du bourbier islamiste ?  C'est fait.  En trois ans Trump a fait plus pour la paix que Obama en huit.  Mais pour dire ça faut avoir des cojones dans ce monde de bisounours. Je souhaite de mon cœur que les Américains ne sombrent pas une fois de plus dans les ténèbres des démocrates. 

Entre autres âneries dans votre message (on sent le red neck fan de Donald ...), le fils de Biden, Beau, est mort d'une tumeur au cerveau, pas à la guerre.  C'est l'autre fils qui a fait la guerre.

 

Portrait de Sparassis
3/octobre/2020 - 23h30
Alekine_Brun a écrit :

Si je me souviens bien, l'élection du président américain est en janvier (3° mardi je crois à moins que ce ne soit le serment). Là on va savoir qui est élu.

Tout le monde c'est personne. C'est comme le "on".   Je persiste et signe.  Biden s'est comporté comme un roquet immature imbu de sa personé.  Trump n'est pas avare de punch-line provocatrice mais pas en débat.   Et puis c'est Trump.  C'est son mode de fonctionnement, sa marque de fabrique.  Par contre Biden le catholique croyant,  le bon père de famille qui a perdu un fils à la guerre (un autre qui magouille avec les pays de l'Est pour se faire une fortune).  C'est pas le  genre à avoir trempé son biscuit dans la sauce du pêché.   C'est un saint.  Une figure paternelle  papy brossard du marbré dont les démocrates souhaitent changer les mesures pour le faire passer à  90%, chocolat quitte à  louper définitivement la recette.  Ce gentil Monsieur est devenu en moins de 5 mn un mélange de Walt Kewalski et de Travis Bikle.  Pour moi un truc indigne à la présidence Américaine.  Et puis franchement ! Pourquoi voter pour papy? une réconciliation entre Israël et l'Arabie ?  C'est fait.  Pour des relations apaisées avec la Corée du Nord ?  C'est fait.  Pour sortir les soldats américains du bourbier islamiste ?  C'est fait.  En trois ans Trump a fait plus pour la paix que Obama en huit.  Mais pour dire ça faut avoir des cojones dans ce monde de bisounours. Je souhaite de mon cœur que les Américains ne sombrent pas une fois de plus dans les ténèbres des démocrates. 

Portrait de Romynette12
3/octobre/2020 - 22h53

L'arroseur arrosé smiley Il a essayé l'eau de javel ?

Portrait de Climato
3/octobre/2020 - 21h51 - depuis l'application mobile

Pourquoi préférer croire des sources anonymes plutôt que son équipe médicale ? Parce que le récit officiel selon lequel il va bien ne cadre pas avec le narratif médiatique selon lequel il serait à l'article de la mort ? Je n'ai jamais vu de ma vie un parti-pris pareil.

Portrait de ALAIN PERSIA
3/octobre/2020 - 21h15
Alekine_Brun a écrit :

Vous avez raison et tord. 

Vous avez raison pour ce que vous dites sur Biden mais tord sur le fait qu'il est perdu. 

Je m'explique, on s'attendait à ce qu'il soit amorphe, déstabilisé par Trump et surtout détruit par la répartie de son adversaire.

Mais il a fait du Trump (le coté exagéré) et donc il a renversé ce qu'on pensait de lui.

Le débat est qualifié par tout le monde de match nul avantage Biden. Mais il faut attendre le prochain débat qui lui devrait être croustillant.

Bien entendu CLIMT que j'ai suivi l'intégralité du débat

 

Portrait de Sparassis
3/octobre/2020 - 20h42
ALAIN PERSIA a écrit :

D.TRUMP est un personnage matois ,bateleur et menteur .On peut légitimement se demander s'il est vraiment malade du COVID ou si conscient qu'il a été médiocre face à son adversaire qui s'est montré pugnace à la surprise des médias lors du premier débat ,il veut éviter les deux autres .Le deuxième débat doit avoir lieu le 15octobre à Miami  il paraît compromis  D.TRUMP a un seul objectif : tenir jusqu'au 3 novembre , date du vote. Et ce , par n'importe quel moyen!

Je ne sais pas si vu avez vu le débat mais à vous lire j'en doute.  Moi je l'ai vu en direct.  Et je peux vous dire que celui qui s'est vautré dans la fange  de l'irrespect; la vulgarité comme un goret infesté de parasites c'était bien Bide-End.  Il a beau prier pour la santé de Trump il reste loin, très loin des préceptes de sa foi. En fait c'est une imposture comme tous les démocrates des U.S.  On l'a vu avec Obama et Clinton.  Les noirs ne sont pas mieux traités depuis et le sont même mieux depuis Trump.  Lui au moins leur a permis d'avoir du travail jusqu'à la Covid19.  Bref ! 

Portrait de hummerH2
3/octobre/2020 - 20h30
ALAIN PERSIA a écrit :

D.TRUMP est un personnage matois ,bateleur et menteur .On peut légitimement se demander s'il est vraiment malade du COVID ou si conscient qu'il a été médiocre face à son adversaire qui s'est montré pugnace à la surprise des médias lors du premier débat ,il veut éviter les deux autres .Le deuxième débat doit avoir lieu le 15octobre à Miami  il paraît compromis  D.TRUMP a un seul objectif : tenir jusqu'au 3 novembre , date du vote. Et ce , par n'importe quel moyen!

Comme je l'ai déjà écrit ce matin dans un autre post, parler du 03 Novembre comme une date unique et fatidique , c'est oublier que pour cause de Covid, la plupart des états américains ont mis en place le vote anticipé, et le vote par correspondance depuis 1 mois.

A ce jour, près de 2 millions de personnes ont déjà votés .smiley

Portrait de ALAIN PERSIA
3/octobre/2020 - 20h16

D.TRUMP est un personnage matois ,bateleur et menteur .On peut légitimement se demander s'il est vraiment malade du COVID ou si conscient qu'il a été médiocre face à son adversaire qui s'est montré pugnace à la surprise des médias lors du premier débat ,il veut éviter les deux autres .Le deuxième débat doit avoir lieu le 15octobre à Miami  il paraît compromis  D.TRUMP a un seul objectif : tenir jusqu'au 3 novembre , date du vote. Et ce , par n'importe quel moyen!

Portrait de Sorj
3/octobre/2020 - 19h56
Alekine_Brun a écrit :

Fake news, il a juste une petite gripette et de toute façon il prend de la raoultine.

Quand il n’était pas concerné il parlait de gripette. Maintenant qu’il est dans le dur, il parle de peste (plague)

Comme tous les grands courageux.

Portrait de veher44
3/octobre/2020 - 19h29

une belle occasion pour se débarrasser de lui pour ses ennemis , une petite piqûre et voila. je ne serai pas rassuré a sa place .

Portrait de Harriet
3/octobre/2020 - 18h12

Tant mieux pour lui, même si la phase critique de la maladie (orage cytokinique) se situe environ une semaine après avoir contracté la Covid ....

Portrait de Sparassis
3/octobre/2020 - 17h59

Il est entre de bonnes mains. Je n'ai aucune crainte pour lui. 

Portrait de mestoutou
3/octobre/2020 - 13h52

On l'aime ou pas soit, mais pour ma part je lui souhaite un bon rétablissement

Portrait de Franck64
3/octobre/2020 - 10h41

Il est coriace !!!!

Portrait de GUETARY 64
3/octobre/2020 - 10h10

Ah ! TRUMP TRUMP...

Comment va Mélania ?

Portrait de Octobre Rouge
3/octobre/2020 - 09h46

Dormez tranquille tout va bien !

Portrait de Wouhpïnaise
3/octobre/2020 - 09h13
Alexdelouest a écrit :

Il est le président des USA, c’est logique qu’il soit envoyé à l’hôpital surtout qu’il est agé. Pas la peine de faire les paniqués.  

Effectivement, c'est parfaitement logique.

Portrait de soprani
3/octobre/2020 - 08h57

Aucune inquiétude à avoir, c'est de la mise en scène afin que le monde ai pitié de lui... et surtout que ça l'aide pour les prochaine élections.

Soit il a attrapé le virus mais de façon très légère, ce qui a été dit depuis le début, puis là tout d'un coup hôpital... alors qu'il a laissé des millions d'américains dans la M en niant le virus depuis le début et en prenant de la chloroquine par prévention.... ah oui sacrément utile la prévention on voit la suite... il aurait mieux fait de laisser ce médicament aux personnes gravement atteinte.

Pipeau, pipeau

Portrait de COLIN33
3/octobre/2020 - 08h32 - depuis l'application mobile

je ne lui souhaite pas la mort mais de connaître les souffrances que provoque ce virus, qu'il a écarté d'un revers de la main, tout comme le masque........

Portrait de Alexdelouest
3/octobre/2020 - 08h05

Il est le président des USA, c’est logique qu’il soit envoyé à l’hôpital surtout qu’il est agé. Pas la peine de faire les paniqués.