30/09 12:01

La justice britannique estime que le tabloïd Mail on Sunday, poursuivi pour atteinte à la vie privée par Meghan Markle, pouvait modifier sa ligne de défense

La justice britannique a estimé que le tabloïd Mail on Sunday, poursuivi pour atteinte à la vie privée par Meghan Markle, l'épouse du prince Harry, pouvait appuyer sa défense sur une récente biographie du couple revenant sur son éloignement de la monarchie britannique.

L'ex-actrice américaine de 39 ans a intenté un procès devant la Haute Cour de Londres à Associated Newspapers, société éditrice du Mail Online, du Daily Mail et de sa version dominicale Mail on Sunday. Elle leur reproche notamment d'avoir porté atteinte à sa vie privée en publiant des extraits d'une lettre adressée à son père Thomas Markle en août 2018. Le 21 septembre, les avocats d'Associated Newspapers avaient fait savoir qu'ils souhaitaient modifier leur ligne de défense, affirmant que la duchesse de Sussex avait "coopéré avec les auteurs" de "Finding Freedom" (Vers la liberté), un livre publié en août qui fait référence à cette lettre. Selon eux, Meghan avait donné aux auteurs ou leur avait permis de recevoir "des informations sur la lettre" afin de livrer une version des événements qui lui soit "favorable".

Les avocats de Meghan Markle ont réfuté toute contribution du couple à l'ouvrage des journalistes Omid Scobie et Carolyn Durand, qui leur est plutôt favorable. Celui-ci affirme notamment que le prince Harry, 36 ans, était la force motrice de la décision de se mettre en retrait de la famille royale, quand de nombreux tabloïds ont incriminé l'ex-actrice américaine. "La plaignante et son mari n'ont pas collaboré avec les auteurs du livre, ils n'ont pas été interviewés pour celui-ci ni n'ont fourni de photographies aux auteurs", avait affirmé Justin Rushbrooke, l'avocat de l'ex-actrice. Il a ajouté que ni Meghan ni Harry, sixième dans l'ordre de succession au trône britannique, n'avaient parlé aux deux journalistes, à qui sa cliente n'avait jamais "donné l'impression (qu'elle) voulait que le contenu de la lettre soit reproduit dans le livre".

La juge Francesca Kaye a cependant autorisé Associated Newspapers à amender sa ligne de défense en prenant en compte cette biographie. Un procès de dix jours est prévenu en janvier. Depuis leur mise en retrait de la famille royale, annoncée en janvier et effective depuis début avril, Meghan et Harry se sont installés en Californie avec leur fils Archie.

Ailleurs sur le web

Vos réactions