29/09 11:31

Un journaliste hondurien a été tué par balles par deux inconnus circulant à moto, le 85e depuis 2001 dans ce pays d’Amérique centrale

Un journaliste hondurien a été tué par balles par deux inconnus circulant à moto, le 85e depuis 2001 dans ce pays d’Amérique centrale, l’un des plus dangereux du monde hors zones de conflit armé, a annoncé la police lundi.

Luis Almendares, 35 ans, un journaliste indépendant sur internet et critique du gouvernement, avait déposé une dizaine de plaintes pour menaces de mort auprès de la police et auprès d’une institution officielle de protection des journalistes, selon des organisations de défense des droits de l’Homme.

Le journaliste allait dimanche faire des courses à Comayagua, à 60 km au nord de Tegucigalpa, « quand il a été intercepté par deux individus sur une moto, qui ont tiré sur lui à plusieurs reprises », a indiqué la police dans un communiqué. Touché par trois balles, Luis Almendares a été hospitalisé dans un état grave et est décédé lundi matin, a annoncé à l’AFP Amada Ponce, la directrice de l’ONG Comité pour la libre expression (C-Libre).

Un total de 85 journalistes, employés ou propriétaires de médias, ont été assassinés depuis 2001 au Honduras, et 90% de ces crimes sont restés impunis, a dénoncé Mme Ponce. Le bureau au Honduras du Haut commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme (HCDH) a « appelé instamment l’Etat hondurien à faire une enquête indépendante, rapide, efficace et impartiale » sur cet assassinat.

Ailleurs sur le web

Vos réactions