28/09 14:59

EXCLU - Un ancien espion du KGB parle à visage découvert dans "Morandini Live": "Les services secrets russes me recherchent peut-être pour me tuer" - VIDEO

Ce matin, Sergueï Jirnov était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. L'ex-espion russe est revenu sur son parcours qu'il évoque dans un ouvrage intitulé "Pourchassé par le KGB : la naissance d'un espion". 

"Je prends la parole parce que, pour moi, c'est la protection. Dans tous les métiers de l'ombre, la seule protection c'est la lumière. En 2001, j'ai été obligé de quitter mon pays, de m'exiler en France. J'ai demandé le statut d'exilé, qui m'a été accordé en 2004. Les services russes me recherchent toujours. Pour venir sur ce plateau, j'ai pris mes précautions parce qu'on n'est pas loin de l'ambassade de Russie", a-t-il débuté. Et d'ajouter : "Ils voudraient me rapatrier à Moscou pour me juger. S'ils ne peuvent pas, peut-être me tuer. Pour le moment, je pense que je ne représente pas un danger énorme pour eux. Au quotidien, je fais attention à mes déplacements".

Sergueï Jirnov a ensuite évoqué son parcours, de son recrutement au KGB à son passé d'espion. "La mission de l'espionnage c'est d'avoir l'information secrète dans le pays où vous résidez. Par exemple, ce qui les intéresse ce sont les notes d'Emmanuel Macron à l'Elysée, les notes des ministres des Affaires Étrangères...", a-t-il indiqué en précisant que, dans les années 1990, il a infiltré l'ENA et qu'il a reçu une bourse de l'état français.

"Je n'ai pas revu ma famille depuis vingt ans. C'est très lourd à porter. Et cette année, au mois de mai, j'ai perdu mon père et ma mère en même temps. Je suis persuadé que le FSB  [Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie, ndlr] attendait ce moment-là pour que je craque. C'est le Covid-19 qui m'a sauvé. Les frontières étaient fermées, il n'y avait pas d'avion...", a conclu Sergueï Jirnov.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
28/septembre/2020 - 16h16

J'ai envie de le rassurer un peu : à mon avis il ne risque probablement rien, car si les services russes étaient à sa recherche pour l'éliminer, je pense que ce serait déjà fait.

Portrait de Franck64
28/septembre/2020 - 15h18

Etre recherche et passer chez Morandini ça me surprends .