23/09 11:42

Le rappeur Moha La Squale, visé par une enquête ouverte pour "agressions sexuelles" après les accusations de plusieurs femmes, fait l'objet d'une nouvelle plainte pour "séquestration"

Le rappeur Moha La Squale, visé par une enquête ouverte notamment pour «agressions sexuelles» après les accusations de plusieurs femmes, fait l'objet d'une cinquième plainte déposée hier, a-t-on appris auprès de l'avocat de la plaignante, Me Thibault Stumm. Me Stumm a annoncé avoir déposé la plainte mardi au parquet de Paris «pour des faits de séquestration» qui auraient eu lieu «dans l'année 2020».

Cet avocat est déjà le conseil de trois premières plaignantes, âgées de 23 à 28 ans, présentées comme d'anciennes compagnes du rappeur parisien de 25 ans. Toutes trois ont porté plainte début septembre, entraînant l'ouverture d'une enquête pour «violences volontaires», «agressions sexuelles» et «menaces de mort», confiée à la police judiciaire parisienne. Une quatrième femme a porté plainte le 11 septembre. La cinquième plaignante est «une jeune femme dans la moyenne d'âge des autres plaignantes», qui voyait «occasionnellement» le rappeur, selon Me Stumm.

Me Thibault Stumm a par ailleurs indiqué à l'AFP avoir été contacté par une «ancienne victime». «Cette personne avait déposé plainte en 2011 au commissariat du XXeme pour des faits de +violences+. Elle avait retiré sa plainte à la suite de pressions subies de la part de Moha La Squale et de sa famille», a-t-il rapporté.

Contactée par l'AFP, Me Elise Arfi, l'avocate de l'artiste, n'a pas répondu dans l'immédiat.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sitedemedia
23/septembre/2020 - 18h36

#FreeMarvel

Portrait de Tristan96
23/septembre/2020 - 16h05

P'tain quel artiste ! Il suffit d'écouter les paroles... un poète..smileysmiley

Portrait de Oh Yes It's Good
23/septembre/2020 - 15h56
twilight zone genesis a écrit :


non c'est vrai qu'aujourd'hui,plein de trucs ne sont passés sous silence...

Aujourd'hui tout se sait assez rapidement, on en a la preuve quotidiennement.

Avant c'était bien simple (jusqu'aux années 80 au moins), le viol n'était bien souvent pas considéré comme un viol et la maltraitance sur enfants s'appelait : éducation ! Il vaut mieux être un enfant ou une femme aujourd'hui en 2020... et de très loin ! 

Portrait de Oh Yes It's Good
23/septembre/2020 - 14h07
Stutzen 550 CZ... a écrit :

Il fut un temps ou les artistes français étaient poursuivis pour fraude fiscale (Polnareff, Aznavour, Claude François, Serge Lama, Johnny, Le Luron, Delon etc...)  Maintenant on a des guignols qui se disent artistes et qui sont  devant les tribunaux pour des actes de violence.  Si ce n'est pas une preuve de dérive avérée. 

Euh... on en parle des relations sexuelles de nombreux artistes avec des mineur(e)s ? Notamment Johnny puisque vous le citez... il n'y avait pas de poursuites, jadis. Les mecs en profitaient bien tranquillement. smiley Le monde d'avant était d'une merde absolue, tout était passé sous silence.