23/09/2020 11:01

Rachida Dati accuse la maire de Paris, Anne Hidalgo, d'être "aux abonnés absents" face à une délinquance qui selon elle "explose" dans la capitale

Rachida Dati a accusé la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, d'être "aux abonnés absents" face à une délinquance qui selon elle "explose" dans la capitale, réclamant une nouvelle fois la mise en place d'une "police municipale armée et formée".

"Les coups et blessures ont augmenté de 46%, les vols avec violence de 93%", entre 2013 et 2019, a souligné sur France Inter la maire LR du VIIème arrondissement de la capitale, s'appuyant sur la base de données des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie.

"Mme Hidalgo est aux abonnés absents", a fustigé la candidate malheureuse à l'Hôtel de ville lors des dernières élections municipales, décrivant "des quartiers entiers de Paris sous la coupe de dealers et de trafiquants".

Rachida Dati a également dénoncé un "mensonge" de la maire de Paris Anne Hidalgo qui "a affirmé qu'elle avait créé la police municipale", alors qu'elle "n'existe pas à Paris".

"Nous n'avons jamais affirmé qu'elle était créée", s'est insurgé auprès de l'AFP l'adjoint au maire parisien chargé de la sécurité, Nicolas Nordman. "Là, on avance sur le sujet", a-t-il ajouté, en affirmant qu'"Anne Hidalgo va créer une police municipale".

Rachida Dati a par ailleurs accusé la maire socialiste d'avoir "changé les blousons des agents qui verbalisaient les voitures et leur a mis un blouson +police municipale+", ce qu'a fermement démenti M. Nordman, en faisant valoir qu'était indiquée sur les vestes des agents l'inscription "Sécurité ville de Paris+".

La création d'une police municipale à Paris avait été l'un des sujets majeurs de la campagne pour les municipales, lors de laquelle Rachida Dati réclamait que celle-ci soit armée.

Alors qu'Anne Hidalgo s'était déclarée plutôt "opposée" à l'idée au début de son premier mandat, elle était revenue sur sa position en 2019, plaidant pour une police municipale, mais non armée.

En décembre 2019, l'amendement permettant sa création avait été rejeté en commission à l'Assemblée nationale. Mais le dossier devrait revenir prochainement au menu des travaux parlementaires et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a affirmé le 15 septembre que le gouvernement était favorable à la création d'une police municipale non armée à Paris.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bernard_59
23/septembre/2020 - 13h15
swatss a écrit :

Des conner.. j'en lus mais là cela dépasse l'entendement.

Vous êtes sur de ce que vous dite ?

Vous vous rendez compte ?

Il est vrai que c'est avec un réel plaire , une envie quotidienne , une fierté que les gens font la manche...Et que de plus c'est la faute à  Aubry... smiley

 

Je ne parle pas de ces personnes mais des élus qui ne font rien (à première vue) pour les aider...

On les laisse dans des bidonvilles à ciel ouvert plutôt que de proposer des solutions d'hébergement sur des terrains encadrés par ex.

Portrait de diagono
23/septembre/2020 - 12h37
bernard_59 a écrit :

N'est-ce pas le propre des élus socialistes que de "fermer les yeux" sur cette petite délinquance et cette mendicité pour dénoncer le peu de moyens face à l'insécurité engendré, à tort, par d'anciens gouvernements (majoritairement de droite) ?

La ville de Lille vient par exemple de réélire Mme Aubry et il n'y a jamais eu autant de mendicité que lors de ses mandats... et rien n'est fait...

Cela n'incite pas les touristes à venir se balader à Lille ou Paris et être "harcelé" par des mendiants, que ce soit dans la rue ou aux terrasses des restaurants.

Comme vous dites, ça semble être dans leurs gènes !

Portrait de swatss
23/septembre/2020 - 12h35

Mme Dati , elle est ou la police de proximité , vous savez celle qui a été démantelé par la droite par un certain Sarkozy , Madame l'ancienne garde de sceaux.

Portrait de swatss
23/septembre/2020 - 12h31
bernard_59 a écrit :

N'est-ce pas le propre des élus socialistes que de "fermer les yeux" sur cette petite délinquance et cette mendicité pour dénoncer le peu de moyens face à l'insécurité engendré, à tort, par d'anciens gouvernements (majoritairement de droite) ?

La ville de Lille vient par exemple de réélire Mme Aubry et il n'y a jamais eu autant de mendicité que lors de ses mandats... et rien n'est fait...

Cela n'incite pas les touristes à venir se balader à Lille ou Paris et être "harcelé" par des mendiants, que ce soit dans la rue ou aux terrasses des restaurants.

Des conner.. j'en lus mais là cela dépasse l'entendement.

Vous êtes sur de ce que vous dite ?

Vous vous rendez compte ?

Il est vrai que c'est avec un réel plaire , une envie quotidienne , une fierté que les gens font la manche...Et que de plus c'est la faute à  Aubry... smiley

 

Portrait de bernard_59
23/septembre/2020 - 12h21

N'est-ce pas le propre des élus socialistes que de "fermer les yeux" sur cette petite délinquance et cette mendicité pour dénoncer le peu de moyens face à l'insécurité engendré, à tort, par d'anciens gouvernements (majoritairement de droite) ?

La ville de Lille vient par exemple de réélire Mme Aubry et il n'y a jamais eu autant de mendicité que lors de ses mandats... et rien n'est fait...

Cela n'incite pas les touristes à venir se balader à Lille ou Paris et être "harcelé" par des mendiants, que ce soit dans la rue ou aux terrasses des restaurants.

Portrait de preshovich
23/septembre/2020 - 12h01

A chaque fois qu'on evoque paris on dirait qu'il n'y a qu'un sujet :  La circulation... il y a à mon sens des elements qui devraient etre mis en avant de  maniére prioritaire tels que la pauvreté grandissante, la ville regorge de sdf et il y en a de plus en plus, des hommes des femmes des jeunes des personnes agées alongés à même le sol dans des etats souvent deplorables. la consommation et les ravages de l'alcool sur la voie publique. Ensuite effectivement l’insécurité. Pour passer beaucoup de temps dans les rues  et les transports je constate les conflits, provocations, incivilités .... Puis il y a la saleté, Paris est une ville qui devient de plus en plus dégoutante malgré les efforts quotidiens des équipes de nettoyage. On se demande si il y a une réelle volonté de faire évoluer la ville vu l’aggravation des choses années apres années.