13/09 09:41

Coronavirus - Des médecins dont le généticien Axel Kahn demandent aux Français d'éviter "les rassemblements privés" dans une tribune publiée ce matin

Des médecins et professeurs, dont le généticien Axel Kahn, appellent dimanche à "siffler la fin de la récréation" face à la dégradation de l'épidémie de Covid-19, en demandant aux Français d'"éviter les rassemblements privés".

"Nous sommes à une nouvelle étape de l'épidémie: celle de sa diffusion (...). Il reste probablement peu de temps pour agir collectivement", avertissent six médecins et professeurs dans une tribune au Journal du dimanche. "Après la joie des retrouvailles de l'été, il est temps de faire attention dans le milieu privé.

A mesure que l'épidémie progresse, la probabilité d'être contaminé dans ces lieux clos augmente. Vendredi, en Grande-Bretagne, la ville de Birmingham a interdit les rencontres entre amis et en famille", rappellent les signataires.

Se défendant d'être "dans l'injonction", ils estiment qu''il faut "peut-être siffler la fin de la récréation" en France: "Evitez, autant que possible, les rassemblements privés.

Plus une pièce est petite, plus elle contient de monde, moins elle est aérée, et plus vous augmentez les risques. Réduisez le nombre de personnes présentes dans le cadre privé. Si possible, reportez toute réunion", détaillent-ils.

Parmi les signataires figurent Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille et directeur de la Fondation Alzheimer, Anne-Claude Crémieux, infectiologue à l'hôpital Raymond Poincaré, Gilbert Deray, chef du service de néphrologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, et le généticien Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air libre
13/septembre/2020 - 17h56

Ce sont surtout les zones fortement urbanisées qui sont touchées, alors arrêtons de faire peur et mettre tous les Français dans le même panier.

Portrait de PhilRAI
13/septembre/2020 - 14h26
lilirose45 a écrit :

Les hôpitaux commencent à  être saturés en guadeloupe et dans les bouches du Rhône, dans certaines régions le nombre de personnes en réanimation a été multiplié par 3 et les morts commencent à revenir de plus en plus chaque jour.

Faut arrêter de dire n'importe quoi.

A aujourd'hui, on est encore loin de la fin de l'épidémie 

La Guadeloupe est  part, loin de la France autres conditions climatiques et sociologiques. 

Non, les hôpitaux ne sont pas saturés dans les bouches du Rhône et ailleurs, il faut en effet arrêter de dire n'importe quoi . L'épidémie est terminée, encore faudrait-il soigner correctement avec les médicaments éprouvés les rares cas de gens vraiment malades.

Portrait de PhilRAI
13/septembre/2020 - 14h24
Wouhpïnaise a écrit :

Je bosse dans un hôpital et je peux vous certifier qu'il y a bel et bien des malades. Même en réanimation. Moins que pendant la période de confinement bien sûr, mais il y en a.

Qui sont ces malades ? quel âge ? quelles autres pathologie ? comment ont-ils été soignés ? paracétamol ou hydroxychloroquine et azithromycine? 

Portrait de PhilRAI
13/septembre/2020 - 14h23
Merlinot49 a écrit :

Pas de malade? "Le nombre de patients hospitalisés au cours des sept derniers jours s'élève selon elle à 2 432, ce qui fait 75 de plus que vendredi, et parmi eux, 417 ont été admis en réanimation, soit 28 de plus que la veille" ......

Et alors ? ce n'est que du bruit de fond ! Qui sont ces malades ? quel âge ? quelles autres pathologie ? comment ont-ils été soignés ? paracétamol ou hydroxychloroquine et azithromycine? Sur ces question c'est le silence total !

Portrait de Wouhpïnaise
13/septembre/2020 - 12h18
PhilRAI a écrit :

L'épidémie est terminée depuis le mois de mai ! on trouve des gens positifs mais pas malades. On en trouve de plus en plus, normal on fait de plus en plus de tests, dont beaucoup sont faits sur des proches de ceux qui sont déjà positifs, ce qui augmente la probabilité d'en trouver. Le virus a perdu sa virulence. 

Ces médecins feraient mieux de se battre pour la libéralisation de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine qui guérissent en 48 heures ceux qui ont des vrais symptômes.

Au fait, ces médecins ont-ils fait une déclaration de conflit d'intérêt avant de causer ?

Je bosse dans un hôpital et je peux vous certifier qu'il y a bel et bien des malades. Même en réanimation. Moins que pendant la période de confinement bien sûr, mais il y en a.

Portrait de Merlinot49
13/septembre/2020 - 11h50
PhilRAI a écrit :

L'épidémie est terminée depuis le mois de mai ! on trouve des gens positifs mais pas malades. On en trouve de plus en plus, normal on fait de plus en plus de tests, dont beaucoup sont faits sur des proches de ceux qui sont déjà positifs, ce qui augmente la probabilité d'en trouver. Le virus a perdu sa virulence. 

Ces médecins feraient mieux de se battre pour la libéralisation de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine qui guérissent en 48 heures ceux qui ont des vrais symptômes.

Au fait, ces médecins ont-ils fait une déclaration de conflit d'intérêt avant de causer ?

Pas de malade? "Le nombre de patients hospitalisés au cours des sept derniers jours s'élève selon elle à 2 432, ce qui fait 75 de plus que vendredi, et parmi eux, 417 ont été admis en réanimation, soit 28 de plus que la veille" ......

Portrait de PhilRAI
13/septembre/2020 - 10h51
C'est Mon Avis a écrit :

Les médecins ne sont même pas d'accord entre eux ! Alors à qui faire confiance ?

A ceux qui ne touchent pas de l'argent des laboratoires pharmaceutiques ...

Portrait de C'est Mon Avis
13/septembre/2020 - 10h47

Les médecins ne sont même pas d'accord entre eux ! Alors à qui faire confiance ?

Portrait de PhilRAI
13/septembre/2020 - 10h34

L'épidémie est terminée depuis le mois de mai ! on trouve des gens positifs mais pas malades. On en trouve de plus en plus, normal on fait de plus en plus de tests, dont beaucoup sont faits sur des proches de ceux qui sont déjà positifs, ce qui augmente la probabilité d'en trouver. Le virus a perdu sa virulence. 

Ces médecins feraient mieux de se battre pour la libéralisation de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine qui guérissent en 48 heures ceux qui ont des vrais symptômes.

Au fait, ces médecins ont-ils fait une déclaration de conflit d'intérêt avant de causer ?

Portrait de soupe à l'ognon
13/septembre/2020 - 10h21

Il ne doit pas être blanc bleu non plus celui-la,faudrait faire un p'tit contrôle !